En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 20 min 15 sec
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 2 heures 35 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 3 heures 22 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 5 heures 13 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 5 heures 51 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 7 heures 17 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 17 heures 31 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 18 heures 30 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 42 min 40 sec
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 3 heures 48 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 6 heures 36 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 7 heures 15 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 7 heures 33 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 43 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 21 heures 46 min
© BERTRAND GUAY / POOL / AFP
© BERTRAND GUAY / POOL / AFP
Confessions

Le général Pierre de Villiers revient sur sa démission : "On aurait pu faire autrement, sur le fond et sur la forme"

Publié le 10 novembre 2017
Sur les ondes de RTL, l’ex-chef d’Etat-major des armées affirme "ne rien regretter", mais parle néanmoins d'un "gâchis".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur les ondes de RTL, l’ex-chef d’Etat-major des armées affirme "ne rien regretter", mais parle néanmoins d'un "gâchis".

Après sa démission fracassante du 19 juillet, l'ancien chef d'Etat-major des armées, Pierre de Villiers, a publié cette semaine un livre, intitulé Servir, aux éditions Fayard. L’ouvrage a d’ailleurs été édité dans le plus grand secret et même l'Elysée n'aurait pas été mis au courant de sa parution. Il y revient notamment sur son conflit avec Emmanuel Macron. Invité de RTL ce vendredi 10 novembre, Pierre de Villiers affirme "ne rien regretter", mais parle néanmoins d'un "gâchis". "On aurait pu faire autrement, sur le fond et sur la forme", estime-t-il, avant de revenir sur les raisons de sa démission.

"Je ne suis pas un homme de pouvoir, je suis un homme de responsabilité"

"J'ai démissionné pour deux raisons. Je pensais qu'il fallait faire un effort budgétaire. La deuxième raison, c'est effectivement ce discours [d’Emmanuel Macron], la veille du 14 juillet, cette grande fête du lien entre l'armée et sa nation". "Et là, devant le monde de la défense, devant les familles des soldats décédés, devant les blessés, devant mon homologue américain, j'ai estimé que les propos du Président étaient suffisamment forts pour altérer le lien de confiance indispensable entre le chef des armées et le chef d'état-major", précise-t-il, ajoutant par ailleurs ne pas avoir eu de "sentiment d'humiliation personnelle".

Il aurait été "plutôt surpris face" aux propos du chef de l’Etat. "Je n’ai aucun problème personnel dans cette affaire", explique-t-il. Et d’ajouter : "Je ne suis pas un homme de pouvoir, je suis un homme de responsabilité. Et je savais qu’à un moment ou un autre ma responsabilité allait être terminée".

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 11/11/2017 - 11:05
ON NE RÉGLE PAS LES PROBLÈMES EN CRUCIFIANT LES GENS
Aujourd'hui, dans notre République de prébendes et de privilèges, où la démagogie est souveraine même au plus haut niveau, les gens capables de présenter leur démission sont extrêmement rares et il est bon qu'il en reste. D'autre part personne n'a relevé qu'augmenter en 2018 de 1,8 milliard d'euros un budget des armées qu'on a amputé en 2017 de plus des 0,8 milliard ne fait pas très sérieux et qu'en tout cas l'effort résultant est des plus relatifs, puisqu'il se réduit apparemment à 1 milliard sur un budget total qui en comporte 32 ou 33. Puisqu'il le revendique, Monsieur Macron est le chef d'une armée dont nombre d'équipement motorisés ont entre quarante et soixante ans d'âge, dont beaucoup ne sont même pas blindés et qui n'offrent plus et de loin à nos soldats la protection qu'ils sont en droit d'attendre dans l'exercice courageux de leur métier dangereux. Mais, ailleurs que sur le terrain, on peut parfaitement se hâter lentement au Gouvernement et au Parlement, où le risque est indiscutablement moins immédiat.
LouisArmandCremet
- 10/11/2017 - 14:03
Bravo !
Je n'ai qu'un seul à la bouche devant ce comportement exemplaire et plein d'honneur : BRAVO !