En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 3 heures 54 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 5 heures 50 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 7 heures 1 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 10 heures 15 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 11 heures 29 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 12 heures 26 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 4 heures 8 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 5 heures 18 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 6 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 7 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 12 heures 44 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 13 heures 43 min
Fini

Affaire des sondages de l'Elysée : le dossier d'instruction est terminé

Publié le 04 novembre 2017
Six personnes dans l'entourage de Nicolas Sarkozy ont été mises en examen.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Six personnes dans l'entourage de Nicolas Sarkozy ont été mises en examen.

Le dossier d'instruction autour des sondages de l'Elysée est désormais bouclé, assure Libération qui a pu consulter le dossier en question. Six personnes dans l'entourage de Nicolas Sarkozy ont été mises en examen : Claude Guéant, Emmanuelle Mignon, Patrick Buisson, Pierre Giacometti, Jean-Michel Goudard et Julien Vaulpré. Ainsi qu'une personne morale (Ipsos). Bénéficiant de l'immunité présidentielle lors des faits, Nicolas Sarkozy n'est pas concerné.

Le dossier s'articule autour de deux chefs d'accusation : le premier est cocnerne le délit de "favoritisme", puisqu'il n'y a pas eu d'appels d'offres. Les accusés estiment que les sondages vont de pair avec des conseils spécifiques que seul Pierre Giacometti (entre autres) pouvait lui donner. "Il connaissait l’agenda du Président à la seconde près, savait tout de sa vie, de ses projets politiques, participait aux réunions consacrées à l’antiterrorisme" assure ainsi son avocat. Mais la "multiplicité des prestataires" fait couler cet argument, assure la chambre de l'instruction.

Le deuxième chef d'accusation est le détournement de fonds publics. Cette fois, c'est Patrick Buisson qui est visé. "Outre un fixe de 10 000 euros par mois comme conseiller spécial à l’Elysée, sa société Publifact bénéficiait d’un contrat lui permettant de commander des sondages avant de les refacturer à la présidence. Avec une marge frôlant parfois 70 %" explique Libération. Buisson assure qu'il devait, en fait, "placer" ces sondages discrètement dans la presse, lorsqu'ils étaient favorables à Nicolas Sarkozy. Patrick Buisson a bien tenté de faire comparaitre l'ancien président, en vain. "Son audition en qualité de témoin s’est heurtée à un refus de comparaître. L’usage de la force publique pour le contraindre à une nouvelle convocation serait disproportionné" a répondu le juge Tournaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 05/11/2017 - 14:31
Oh c'est reparti
Et...à quand le martyr du Pere Grapillon en trois actes avec Michel Droit dans le rôle de François et Charles Pasqua dans le rôle de Zorro...Le ridicule ne tue pas...il est vrai qu'il n'a nul besoin de s'acharner sur les cons tant la nature les a ben dotés!!!
l'enclume
- 05/11/2017 - 11:52
Appel moi con !!!!!!
Ôtez moi d'un doute, il paraît qu'il n'y aurait pas eu d'appel d'offres? Dans l'affaire de Macron et Pénicaud, il me semble qu'il n'y ait pas eu d'appel d'offres, alors deux poids deux mesures.
gilbert perrin
- 05/11/2017 - 07:41
et maintenant, qu'en est il ????
SECRET d'ETAT ???????