En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Flickr
Changement

Guyane : l'accès à l'allocation aux demandeurs d'asile et au RSA sera durci

Publié le 29 octobre 2017
En outre, ces prestations seront "démonétisées" pour ne pas qu'elles soient dépensées dans les pays voisins.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En outre, ces prestations seront "démonétisées" pour ne pas qu'elles soient dépensées dans les pays voisins.

Emmanuel Macron a profité de son voyage en Guyane pour annoncer, vendredi, des mesures visant à rendre ce territoire moins attractifs pour les immigrés venus des pays voisins. "Les frontières de la Guyane ne sont pas des frontières naturelles, ce sont des axes de communication. La politique migratoire ne peut s'exercer dans les mêmes conditions que pour le reste du territoire national", a justifié le chef de l'Etat.

L'Etat va donc réduire "à deux mois le versement de l'allocation pour les demandeurs d'asile", car "on ne peut pas avoir une situation où on verse pendant 12 mois, 18 parfois 24 mois l'allocation pour demandeurs d'asile qui est supérieure au salaire moyen dans l'ensemble des pays voisins".

Il a aussi annoncé que le versement du RSA sera conditionné à l'installation en séjour régulier sur le territoire durant 15 années, et non plus 5 ans comme en métropole. La durée d'installation nécessaire est de 15 ans également à Mayotte.

En outre, la délivrance du RSA sera "non financière" pour éviter "des situations où les ressortissants des pays voisins se sont fait régulariser, touchent le RSA pour ensuite le dépenser au Surinam, au Brésil ou ailleurs". Ces prestations seront démonétisées pour être utilisées "sur notre territoire", a dit le président.

Vu sur : Lu dans La 1re
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TADD
- 30/10/2017 - 12:22
changement insuffisant
C'est l'indépendance qu'il leur faut .Un point c'est tout .qu'ils se débrouillent ( ils = tous les territoires d'outre-mer )
vangog
- 29/10/2017 - 23:41
Une allocation et le RSA pour les clandestins????...
Et si vous commenciez à nous expliquer de quel droit absurde (socialiste?) des clandestins étrangers peuvent toucher des allocations, en principe réservées aux Français?...Que vont faire ces clandestins attirés en France par deux mois d’allocations gratuites, une fois qu’ils auront épuisé cette manne? Voler?...
Beredan
- 29/10/2017 - 20:26
Encouragements à Macron ...
... qui commence à détricoter les mesures démagogiques prises par les Giscard , Mitterand , Chirac , Sarkozy et Hollande ...