En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© REUTERS/Neil Hall
Alerte
Un huitième enfant décède après la chute d'une commode Ikea
Publié le 22 octobre 2017
Vendue à 29 millions d'exemplaires, la commode MALM a fait l'objet d'un rappel suite à ces accidents, mais seulement 3% des clients l'ont rapportée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vendue à 29 millions d'exemplaires, la commode MALM a fait l'objet d'un rappel suite à ces accidents, mais seulement 3% des clients l'ont rapportée.

Un enfant californien de deux ans est mort écrasé par une commode de modèle "MALM" vendue par Ikea. En mai dernier, le petit Jozef dormait dans sa chambre quand la commode de trois tiroirs lui est tombée dessus. La famille est aujourd’hui "dévastée" par le décès du petit garçon, a expliqué leur avocat cette semaine au New York Daily News.

"Nos pensées vont à la famille affectée, et nous lui témoignons nos sincères condoléances en cette période difficile", a réagi Ikea dans un communiqué.

Si l'affaire est médiétisée, c'est qu'il s'agit du huitième décès recensé lié au basculement de ce modèle de commode. En juin 2016, suite à plusieurs accidents, la marque avait procédé au rappel de plusieurs modèles de meubles à trois tiroirs, expliquant qu'il y avait un risque de basculement. Mais le rappel n'a pas été efficace. Selon une étude réalisée en janvier par la Commission américaine pour la sécurité des consommateurs, seuls 3% des 29 millions de commodes vendues par Ikea aux Etats-Unis auraient été rapportées.

Ikea souligne dans son communiqué qu'après enquête, il apparait que la commode “n’avait pas été correctement attachée au mur”. L'enseigne propose des kits de fixation à tous les clients ayant acheté ce produit.

Plusieurs vidéos diffusées sur internet montrent le danger représenté par les commodes non fixées au mur.

Particulièrement impressionnante (rassurez-vous, elle finit bien), celle-ci montre un enfant de 2 ans sauvé par son frère jumeau, après la chute d'un meuble d'une autre marque.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 24/10/2017 - 16:09
Vous connaissez beaucoup de gens...
qui tiennent compte des modes d'emploi ? On m'objectera qu'il faudrait déjà savoir lire.
pascal farigoule
- 24/10/2017 - 10:22
Et la fixation fournie, c'est pour les chats ?
malheureuses victimes que ces enfants ... non pas - à mon humble avis - de la société Ikéa mais des parents qui n'ont pas mis en place les fixations murales fournies AVEC le meuble. A ce niveau d'inconscience il ne peut pas y avoir de remède !
pascal farigoule
- 24/10/2017 - 10:19
Et la fixation fournie, c'est pour les chats ?
Ma