En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Disparition
Louis Viannet, secrétaire général de la CGT et opposant au plan Juppé en 1995, est décédé
Publié le 22 octobre 2017
Connu pour son opposition au plan Juppé de réforme des retraites et de la Sécurité sociale en 1995, il avait dirigé la CGT entre 1992 et 1999.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Connu pour son opposition au plan Juppé de réforme des retraites et de la Sécurité sociale en 1995, il avait dirigé la CGT entre 1992 et 1999.

L'ancien secrétaire général de la CGT, Louis Viannet, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 84 ans. 

Ce fils d'un ouvrier de Rhône-Poulenc, né le 4 mars 1933 à Vienne en Isère, était entré à la CGT en 1953 et avait succédé à Henri Krasucki en 1992 à la tête du premier syndicat français. Ses mandats ont été marqués par une modification du contexte politique national et international après la chute du Mur de Berlin, qui ont incité le syndicat à s'éloigner du PCF, mais aussi par l'opposition en 1995 au plan Juppé de réforme des retraites et de la Sécurité sociale.

Soucieux d'empêcher la CGT de dégringoler en même temps que le PCF, Louis Viannet a assoupli avec pragmatisme le discours de son syndicat, notamment en la rapprochant de la CFDT de Nicole Notat lors de la bataille pour l'application des 35 heures et pour l'Europe sociale. En 1996, il avait renoncé à siéger au bureau national du Parti communiste, où il figurait depuis 1982, comme ses prédécesseurs. 

L'actuel numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a salué dimanche un homme qui a "oeuvré pour que la CGT s'ouvre à la mutation du salariat", "quelqu'un à qui l'on pouvait demander son avis" mais qui veillait à "rester à sa place".  

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
KOUTOUBIA56
- 22/10/2017 - 22:20
Viannet ........... encore un
Viannet ........... encore un simple d'esprit. il s'était opposé au plan Juppé en 1995, la voila bien son erreur car 22 ans après faute d 'avoir voulu regarder la réalité, la France est dans une merde noire. hélas derrière avec thibaut et le moustachu ça ne vole pas plus haut. a croire que dans cette boutique qu'est la cgt on n'accouche que de la médiocrité permanente.