En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
Du calme

Projet d'attentat de l'ultra-droite : Collomb explique pourquoi Mélenchon n'a pas été prévenu

Publié le 19 octobre 2017
Le leader de la France insoumise a reproché au gouvernement de ne pas avoir été informé de la menace qui pesait sur lui.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le leader de la France insoumise a reproché au gouvernement de ne pas avoir été informé de la menace qui pesait sur lui.

Mardi, la police a interpellé 10 personnes, présumées proche de la mouvance d'extrême droite. Elles sont soupçonnées d'avoir pris part à des projets d'attentats contre des lieux de culte musulmans et des responsables politiques, dont le député Jean-Luc Mélenchon et le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. Ayant appris cette nouvelle via les médias, le leader de la France insoumise a déclaré qu'il aurait "apprécié être informé" de la menace qui pesait sur lui.

La DGSI protégeait Jean-Luc Mélenchon

Ce 19 octobre sur France info, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb répond au député de Marseille. "Ce n'était franchement pas la bande la plus sérieuse qu’on ait arrêtée", relativise-t-il, précisant que pendant l'enquête, "on s'est aperçu que les cibles n'étaient pas si précises que cela et qu'ils évoquaient toute une série de cibles potentielles".

Le premier flic de France a également répondu à Jean-Luc Mélenchon qui s'était ému de ne pas avoir pu augmenter les dispositifs de sécurité autour de sa personne et lors des différents événements qu'il a organisés depuis la fin de la campagne présidentielle. "Croyez-moi qu'il y a des gens de la DGSI qui devaient le suivre de manière à le protéger", a assuré l'ancien maire de Lyon. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
matleg
- 20/10/2017 - 09:54
Manipulation des médias
Plus ça va plus ça sent la grosse manip pour justifier sur la loi antiterroriste controversée qui devait être adoptée. A moins que cela soit pour faire diversion par rapport à la nouvelle révélation du Canard Enchaîné sur l'affaire Ferrand...
vangog
- 19/10/2017 - 14:33
Pas si précis que ça, Collombo...
en réalité, une bande de pieds nickelés qui dessine des noms sur un coin de table, en menaçant "je vais le tuer,celui-là!"...immense fait d'armes, Collombo!...