En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters/Charles Platiau
Avis d'expert

Marc Trévidic : "On fabrique plus de terroristes qu'on n'en arrête"

Publié le 03 octobre 2017
Sur les questions de sécurité, l'ancien juge antiterroriste souhaite la création "d'un FBI à l'européenne".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur les questions de sécurité, l'ancien juge antiterroriste souhaite la création "d'un FBI à l'européenne".

Spécialiste des questions de terrorisme, Marc Trévidic était l'invité de RTL ce mardi matin. Pour une meilleure sécurité, l'ancien juge antiterroriste souhaite "un FBI à l'européenne". "Nous adorons faire les lois, mais elles ne résolvent pas tous les problèmes. Une loi "c'est 10% du problème. Les questions sont aussi comment on peut lutter contre l'idéologie, comment les jeunes se radicalisent. Le problème n'est pas uniquement français. A part aller vers quelque chose de beaucoup plus européen, un parquet européen, un FBI à l'européenne, on ne résoudra pas le problème". Emmanuel Macron avait évoqué la création d'un parquet européen en septembre.

"Les lois pénales et de sécurité d'intérieur ne traitent que les effets, c'est-à-dire les gens qui passent à l'action, qui sont dangereux, qui risquent de commettre un attentat. On fabrique plus de terroristes qu'on en arrête" poursuit-il, insistant sur l'idée de lutter contre la radicalisation. 

Si Marc Trevidic estime qu'il ne "fallait pas rester dans l'état d'urgence" et que "les contrôles d'identité sur des périmètres sont tout à fait normal", il se dit "inquiet des dangers sur les assignations à résidence, les perquisitions qui sont de l'ordre de la liberté individuelle". "Avec la loi, tout va dépendre de la manière dont le juge de la liberté et de la détention va exercer le contrôle des perquisitions. Il peut se contenter de notes blanches qui ne sont pas des preuves" ou bien il peut imposer des limites".

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 03/10/2017 - 22:18
Le problème c'est la volonté!
Les volontés sont anesthésiées dès le système scolaire neo-trotskyste, et la soumission devient la règle. Les mentalités arabes et noires méprisent la soumission et la France gauchiste leur offre sur un plateau des motifs de haine...
J'accuse
- 03/10/2017 - 15:28
Absurde idée de gauche (comme tout ce qui est de gauche)
La déradicalisation ou l'hypothèse d'empêcher la radicalisation sont des fantasmes: c'est impossible. Pas plus envisageable que d'éradiquer la criminalité en général. Il faut un vrai travail de flic pour le renseignement (avec des écoutes, des surveillances, des filatures, des indics et des infiltrés), et des sanctions efficaces et évidemment appliquées. Dans FBI, il y a F comme fédéral: l'avenir de l'Europe n'est pas dans une fédération, et sa sécurité est dans le rétablissement de frontières sures, extérieures comme intérieures.
ISABLEUE
- 03/10/2017 - 12:23
SOLUTION
un balle dans la tête et hop dans un fleuve. on n'en parle plus.