En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Terrorisme

La menace terroriste vient principalement de l’intérieur du territoire français

Publié le 28 septembre 2017
"Malgré le recul sur le terrain de Daesh, la propagande djihadiste demeure active avec l'envoi de tutoriels de modes opératoires qui ne se limitent pas à des attaques au couteau", explique Laurent Nuñez, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Malgré le recul sur le terrain de Daesh, la propagande djihadiste demeure active avec l'envoi de tutoriels de modes opératoires qui ne se limitent pas à des attaques au couteau", explique Laurent Nuñez, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI).

Alors que les médias prédisent un retour massif de djihadistes français, Laurent Nuñez, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), affirme que la menace terroriste vient principalement de l’intérieur du territoire français. "La menace est principalement le fait d'individus présents en France : soit de velléitaires qui ont été empêchés de se rendre en Syrie ou en Irak, soit de primo-terroristes qui peuvent passer à l'action sans qu'il y ait eu des signes avant-coureurs", explique-t-il, ajoutant que la DGSI ne s’attend pas "à une vague de retours massifs (moins d'une dizaine depuis janvier, contre 57 en 2015) ".

La loi antiterroriste "permet d'agir dans l'urgence"

"Malgré le recul sur le terrain de Daesh, la propagande djihadiste demeure active avec l'envoi de tutoriels de modes opératoires qui ne se limitent pas à des attaques au couteau (voitures béliers, fabrication d'explosifs...). Gardons à l'esprit le scénario barcelonais: un groupe d'amis ou une fratrie, a priori inconnus des services, qui conspire en cercle fermé, sans contact avec des personnes radicalisées ou présentes sur zone, échappant ainsi à une détection", précise-t-il.   

Laurent Nuñez se montre ainsi favorable à la nouvelle loi antiterroriste et estime qu’"elle permet d'agir dans l'urgence". "Les perquisitions administratives sous l'état d'urgence, renommées visites domiciliaires dans la nouvelle loi, sont indispensables et beaucoup plus ciblées que par le passé (...)". Il  affirme également que ses services ont trouvé des éléments qui "ont permis de judiciariser et de neutraliser la menace" ainsi que d’"identifié des territoires français considérés comme sensibles, pour mettre en place des plans d'actions ciblées qui associeront l'ensemble des services de l'État sous l'autorité des préfets".

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

Vol de 4 tableaux dans un musée corse

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 30/09/2017 - 10:27
ah bon !!! on s'en aperçoit.....
depuis 6 ans maintenant je réclame le NETTOYAGE des cités afin de détruire les nids de terroristes... QUAND va t'on le faire ? G P
tananarive
- 29/09/2017 - 17:23
Le parcours des terroristes.
Il est connu et l'on sait ou les trouver, il se vérifie chaque fois que l'on en arrête. Alors pourquoi nos gouvernants ne font rien pas d'action préventives alors que la loi nous y autorise. Nous entendons une seule parole, ne pas stigmatiser, mais les victimes et leurs familles l’état ne s’occupe pas de leurs stigmates.
vangog
- 29/09/2017 - 01:02
Le changement, c'est...
La perquisition administrative de l'ancienne loi est renommé "visite domiciliaire"...la novlangue gauchiste a tout envahi, tout perverti! ainsi renommée, la perquisition sera beaucoup plus efficace qu'avant changement de nom, c'est sûr!...les Policiers sont heu-reux! ça sent le charlatan, quand-même...