En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Terrorisme
La menace terroriste vient principalement de l’intérieur du territoire français
Publié le 28 septembre 2017
"Malgré le recul sur le terrain de Daesh, la propagande djihadiste demeure active avec l'envoi de tutoriels de modes opératoires qui ne se limitent pas à des attaques au couteau", explique Laurent Nuñez, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Malgré le recul sur le terrain de Daesh, la propagande djihadiste demeure active avec l'envoi de tutoriels de modes opératoires qui ne se limitent pas à des attaques au couteau", explique Laurent Nuñez, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI).

Alors que les médias prédisent un retour massif de djihadistes français, Laurent Nuñez, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), affirme que la menace terroriste vient principalement de l’intérieur du territoire français. "La menace est principalement le fait d'individus présents en France : soit de velléitaires qui ont été empêchés de se rendre en Syrie ou en Irak, soit de primo-terroristes qui peuvent passer à l'action sans qu'il y ait eu des signes avant-coureurs", explique-t-il, ajoutant que la DGSI ne s’attend pas "à une vague de retours massifs (moins d'une dizaine depuis janvier, contre 57 en 2015) ".

La loi antiterroriste "permet d'agir dans l'urgence"

"Malgré le recul sur le terrain de Daesh, la propagande djihadiste demeure active avec l'envoi de tutoriels de modes opératoires qui ne se limitent pas à des attaques au couteau (voitures béliers, fabrication d'explosifs...). Gardons à l'esprit le scénario barcelonais: un groupe d'amis ou une fratrie, a priori inconnus des services, qui conspire en cercle fermé, sans contact avec des personnes radicalisées ou présentes sur zone, échappant ainsi à une détection", précise-t-il.   

Laurent Nuñez se montre ainsi favorable à la nouvelle loi antiterroriste et estime qu’"elle permet d'agir dans l'urgence". "Les perquisitions administratives sous l'état d'urgence, renommées visites domiciliaires dans la nouvelle loi, sont indispensables et beaucoup plus ciblées que par le passé (...)". Il  affirme également que ses services ont trouvé des éléments qui "ont permis de judiciariser et de neutraliser la menace" ainsi que d’"identifié des territoires français considérés comme sensibles, pour mettre en place des plans d'actions ciblées qui associeront l'ensemble des services de l'État sous l'autorité des préfets".

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Barbara Lefebvre : “Le patriotisme est intimement lié à la dimension militaire d’une nation”
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 30/09/2017 - 10:27
ah bon !!! on s'en aperçoit.....
depuis 6 ans maintenant je réclame le NETTOYAGE des cités afin de détruire les nids de terroristes... QUAND va t'on le faire ? G P
tananarive
- 29/09/2017 - 17:23
Le parcours des terroristes.
Il est connu et l'on sait ou les trouver, il se vérifie chaque fois que l'on en arrête. Alors pourquoi nos gouvernants ne font rien pas d'action préventives alors que la loi nous y autorise. Nous entendons une seule parole, ne pas stigmatiser, mais les victimes et leurs familles l’état ne s’occupe pas de leurs stigmates.
vangog
- 29/09/2017 - 01:02
Le changement, c'est...
La perquisition administrative de l'ancienne loi est renommé "visite domiciliaire"...la novlangue gauchiste a tout envahi, tout perverti! ainsi renommée, la perquisition sera beaucoup plus efficace qu'avant changement de nom, c'est sûr!...les Policiers sont heu-reux! ça sent le charlatan, quand-même...