En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Terrorisme
Attaque déjouée à la tour Eiffel : le suspect renvoyé en hôpital psychiatrique
Publié le 08 août 2017
En garde à vue, l'agresseur de 18 ans avait déclaré qu'il voulait "commettre un attentat contre un militaire". Son profil se précise.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En garde à vue, l'agresseur de 18 ans avait déclaré qu'il voulait "commettre un attentat contre un militaire". Son profil se précise.

L'homme qui a tenté de franchir un contrôle de sécurité de la tour Eiffel armé d'un couteau samedi soir a été renvoyé dans l'hôpital du Val-d'Oise où il était précédemment interné, selon le parquet de Paris. Sa garde à vue a été levée.

Le parquet a également annoncé l'ouverture d'une information judiciaire des chefs de "tentatives d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle", afin, notamment, qu'une nouvelle expertise soit ordonnée, pour "confirmer ou infirmer les premières conclusions de l'expert" psychiatre qui avait conclu à "l'abolition du discernement" du suspect.

Condamné en 2016 pour "apologie du terrorisme" et "menaces de mort"

L'homme qui avait crié au moment de l'attaque "Allah Akbar" a annoncé en garde à vue qu'il "voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe djihadiste Etat islamique qui l'aurait encouragé à passer à l'acte." Né en 1998 en Mauritanie, ce Français de 18 ans "est sorti de l'antenne de psychiatrie fin juillet", avait indiqué une source proche de l'enquête. L'agresseur a été suivi par un pédopsychiatre dès son enfance et son arrivée en France, selon un membre de sa famille contacté par Le Parisien.

>>> À lire aussi : Pourquoi Anne Hidalgo, n'illumine-t-elle pas la tour Eiffel pour Tamim ben Hamad Al Thani?

En décembre 2016, le jeune homme a déjà été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme" et "menaces de mort" sur des agents SNCF. Ce dossier était "suivi avec attention", car s'agissant d'un "profil inquiétant, très jeune et avec des problèmes psychiatriques très lourds", a expliqué à franceinfo une source préfectorale. Selon une source policière, la famille musulmane pratiquante n'est pas du tout radicalisée, a indiqué encore franceinfo.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Emmanuel Macron, pourquoi n’allez-vous pas en boîte comme Christophe Castaner plutôt que de faire du ski ?
06.
Acte XVIII des Gilets jaunes : retour prévu de la violence, réponse difficile à prévoir du gouvernement
07.
Recep Tayyip Erdogan critiqué pour avoir diffusé des images de l'attentat de Christchurch
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
04.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Samedi de violences : l’Etat manque-t-il des moyens pour maintenir l’ordre ou ce gouvernement enchaîne-t-il les erreurs de stratégie ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 09/08/2017 - 14:00
Pour tenter de nous faire accroire de tels bobards
les partis gouvernementaux nous prennent assurément pour des clients d'asiles psychiatriques.
clint
- 08/08/2017 - 15:42
Pourquoi a t'on jugé les nazies plutôt que de les mettre en psy?
Tous les terroristes peuvent être considérés comme relevant de la psychiatrie, et je dirais même que beaucoup de fanatiques de certaines religions relèvent aussi de la psychiatrie ! Problème réglé : plus de terrorisme islamique !
Marie-E
- 08/08/2017 - 13:49
suite
Ces attaques avaient fait quatre blessés, dont deux sérieusement touchés. Sa mère est une citoyenne israélienne alors que son père est un Palestinien qui a le statut de résident permanent en Israël, ce qui a lui a permis de se marier et de vivre dans ce pays en vertu de la politique de réunification des familles, appliquée avec de plus en plus de restrictions ces dernières années. Le ministère de l’Intérieur a toutefois demandé, dans le cadre de cette affaire, le retrait du permis de résident permanent du père du condamné.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/08/07/israel-premiere-decheance-de-nationalite-pour-un-auteur-d-attentat-depuis-la-loi-de-2008 ......... En même temps le gouvernement étudie la possibilité de virer Al Jazeera. En voilà des décisions que la France pourrait appliquer également .... ah oui c'est vrai qu'il paraît que Bibi est d'extrême droite...Hilarant