En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© XAVIER LEOTY / XL / AFP
François Hollande hausse les épaules Atlantico.fr
Rouge de honte
Pendant 5 ans, Jean-Christophe Lagarde avait honte de François Hollande
Publié le 11 juillet 2017
"On a eu tellement honte pendant cinq ans de François Hollande… Honte oui. Moi j'avais honte", a déclaré le parton de l'UDI sur franceinfo.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"On a eu tellement honte pendant cinq ans de François Hollande… Honte oui. Moi j'avais honte", a déclaré le parton de l'UDI sur franceinfo.

Invité de franceinfo ce mardi 11 juillet, Jean-Christophe Lagarde a comparé les débuts à l'Élysée d'Emmanuel Macron à ceux de François Hollande. Et le chef de l'UDI n'était pas vraiment tendre avec l'ex-président de la République. "Je pense qu'il [Emmanuel Macron] a bien réussi son entrée en fonction, à la fois parce qu'il incarne correctement la fonction présidentielle - et pour tout vous dire on a eu tellement honte pendant cinq ans de François Hollande… Honte oui. Moi j'avais honte".

Jean-Christophe Lagarde n'avait pas été aussi critique à l'égard de l'ex-chef de l'État lorsque celui-ci était au pouvoir. "Il était le chef de l'État et je n'aime pas abaisser mon pays", a-t-il expliqué, en ajoutant que, selon lui, François Hollande a été "humilié" lors des sommets internationaux "où on voit qu'il ne compte pas".

Lagarde redoute "un panurgisme parlementaire" des députés LREM

En même temps, le député de Seine-Saint-Denis s'est attaqué aux députés d'Emmanuel Macron, en évoquant ses craintes à leur sujet. "On a un président de la République qui revendique d'assumer tous les pouvoirs (...) il faut qu'il y ait une Assemblée nationale en face (...) pour jouer aussi le rôle de contre-pouvoir", explique-t-il. "Le comportement des députés de la République en marche dans l'hémicycle et en commission fait craindre un panurgisme parlementaire qui effacerait toute capacité de débat".

"Le risque que le groupe qui a la majorité absolue (...) se comporte en mouton de Panurge face au gouvernement, c'est un risque pour le gouvernement lui-même, et donc pour les Français", ajoute-t-il. Pour lui, les députés LREM "n'interviennent pas ou peu". "Ils suivent aveuglément ce que dit le ministre. Le boulot de parlementaire ce n'est pas de suivre le ministre, c'est de le contrôler, de l'impulser, de corriger le tir, de débattre avec lui", a estimé Jean-Christophe Lagarde, en espérant "que rapidement ils vont évoluer, et qu'ils vont découvrir ce qu'est le Parlement, un lieu où on débat".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
06.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 12/07/2017 - 19:01
Honte
C'est vrai qu'il faisait honte. Mais si on avait eu Lagarde à la place cela aurait été pareil.
Alain Proviste
- 12/07/2017 - 09:23
Il n'est pas seul
Entre une politique débile et les virées en scooter, c'était la honte absolue.
Borgowrio
- 11/07/2017 - 20:11
C'est physique
Rien que de le revoir , c'est comme un cauchemar . On avait presque oublié . Il est devenu le symbole du ratage complet ...