En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© © Michel Gile/Sipa
Réforme
Edouard Philippe : le code du travail "gagnerait sans doute à être simplifié et à être corrigé"
Publié le 01 juillet 2017
Le Premier ministre s'est exprimé à l'issue du séminaire gouvernemental à Nancy.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre s'est exprimé à l'issue du séminaire gouvernemental à Nancy.

Le gouvernement s'est délocalisée à Nancy, pour un séminaire de 24 heures. Une "mise au vert" hors de Paris destinée à rapprocher les ministres et à préparer les annonces de l'exécutif, prévues la semaine prochaine. "Un moment de rencontre et de partage" pour "souder un esprit de cohésion", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, avec un vocabulaire rappelant celui des grandes entreprises. "Les ministres ne se connaissent pas tous, l'idée est de se retrouver dans un cadre informel", explique Matignon: pas de conseillers, pas de berlines ministérielles mais un car pour des membres du gouvernement, arrivés en TGV, qui logeront dans deux hôtels de la cité lorraine.

Samedi matin, Didier Migaud, le président de la Cour des comptes, est venu à Nancy disserter devant le gouvernement sur la situation des finances publiques. Le procureur de la République de Paris, François Molins, a ensuite été invité à venir parler de la lutte contre le terrorisme.

Lors d'un point presse organisé à l'issue du séminaire, le Premier ministre Edouard Philippe est revenu sur la réforme du code du travail. "On peut, sans rentrer dans une polémique, reconnaître que cet ensemble de dispositions est complexe, qu'il gagnerait sans doute à être simplifié et à être corrigé pour mieux répondre à son objectif fondamental qui est la protection des salariés, la définition de règles claires, simples, pratiques pour les salariés et les entreprises", a-t-il déclaré.

Revenant sur une déclaration de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, qui a expliqué vendredi que le code du travail, " en gros, n'est fait que pour embêter 95 % des entreprises et sanctionner les 5 % qui ne se conduisent pas dans les règles", le Premier ministre a assuré qu'elle "est comme l'ensemble des membres du gouvernement, elle a le respect de la loi, le respect de la norme, le respect de ce qui fait que collectivement, nous vivons non pas dans un état de nature mais un état de droit, et qui fait que dans l'entreprise nous ne vivons pas dans un monde sans règles mais au contraire dans un monde avec des règles".

"Personne ici ne songe à critiquer par nature ni le droit du travail ni le Code du travail. Mais je pense que vous vous accorderez aussi avec moi pour dire que ce Code est aujourd'hui relativement complexe, épais", a-t-il ajouté.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
04.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
05.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
07.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
01.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
francoise34
- 13/07/2017 - 23:48
Et Badinter ?
N'y a y il personne d'autre pour donner un avis dans la génération, non pas de ses enfants, mais de ses petits enfants ?
Il me semble qu'il vaut émis de grands principes, il faut maintenant les faire appliquer par ceux qui sont actifs, il est temps de leur laisser les rênes
ISABLEUE
- 02/07/2017 - 15:39
à part laisser une trace comme pisse mon chien sur les arbres
de son quartier, comment un type qui n'a jamais bossé peut parler de droit du travail ...
Pharamond
- 02/07/2017 - 13:38
Ré-écriture
Revoir le Code, article par article,est un travail pharaonique et le résultat final opérationnel reporté aux calendes grecques. Ne vaudrait-il pas mieux élaborer,ré-écrire un nouveau Code à partir de questions de bon sens, par exemple:qu'est-ce qu'un Code du travail du XXI° siècle devrait inclure,compte tenu de ce que l'expérience a montré depuis la première mouture. On arriverait probablement à un texte équivalent à celui de la Suisse, pays qui n'est pas connu comme étant malveillant à l'égard des travailleurs.