En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

05.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

06.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

07.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 15 heures 14 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 16 heures 46 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 18 heures 40 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 20 heures 22 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 22 heures 42 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 23 heures 31 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 23 heures 57 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 1 jour 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 17 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 18 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 16 heures 16 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 18 heures 14 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 19 heures 4 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 20 heures 58 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 23 heures 12 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 23 heures 44 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 1 jour 10 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 17 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 18 heures
Paroles de candidat

Nicolas Sarkozy annonce sur TF1 qu'il veut taxer en France les exilés fiscaux français

Publié le 13 mars 2012
Nicolas sarkozy était l'invité de l'émission "Paroles de candidats", sur TF1, lundi soir. Il considère que les exilés fiscaux devront rembourser à la France ce qu'ils n'ont pas payé en impôts en étant à l'étranger.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas sarkozy était l'invité de l'émission "Paroles de candidats", sur TF1, lundi soir. Il considère que les exilés fiscaux devront rembourser à la France ce qu'ils n'ont pas payé en impôts en étant à l'étranger.

Nicolas Sarkozy s'en est pris aux exilés fiscaux lundi soir sur TF1 en proposant un impôt "lié à la nationalité", sur le modèle Américain, tout en ajoutant que cette mesure ne s'appliquera pas aux expatriés qui travaillent à l'étranger.

"L'exilé fiscal, c'est celui qui veut rester Français pour la nationalité mais qui ne veut pas rester en France pour la fiscalité. J'ai tous les avantages mais aucun inconvénient!", a affirmé le président-candidat, qui a jugé scandaleuse cette pratique. Nathalie Kosciusko-Morizet a précisé à l'AFP qu'il ne s'agirait pas de faire "de déchéance de nationalité", mais a précisé "s'il ne paie pas, il est poursuivi par le fisc. (...) En revanche, s'il veut échapper à la mesure, il est bien sûr libre de prendre une autre nationalité". En revanche, s'il est élu en 2013, Nicolas Sarkozy ne touchera pas aux "deux millions de Français qui vivent à l'étranger, qui se battent, qui conquièrent des marchés".

Le candidat de l'UMP est par ailleurs revenu sur plusieurs points, notamment au lendemain du meeting de Villepinte, sur la question de l'Europe. "Profondément européen", "anti-protectionniste", il réitéré son annonce de European Business Act, avec la révision des accord de Schengen, en demandant une "convergence du droit d'asile". "L'Etat doit redevenir politique" a-t-il ajouté. 

Il a par ailleurs réaffirmé l’instauration d’un système de parrainage par les citoyens lors de la prochaine présidentielle s'il était réélu. Il avait évoqué récemment un chiffre d'environ 3% du corps électoral. "Je souhaite que Marine Le Pen puisse avoir ses parrainages. Je dis simplement aux électeurs que voter pour le Front national, c'est une impasse totale. En votant pour le Front National, ils ne favoriseront qu'une chose, comme toujours, la victoire du candidat socialiste."

Enfin, sur la questions des artisans, Nicolas Sarkozy a affirmé qu'ils seront traités exactement comme les auto-entrepreneurs: ils ne paieront plus de charges sociales tant qu’ils ne réaliseront pas de chiffres d’affaires, et l’Etat  déboursera 250 millions d’euros pour concrétiser cette mesure.

Le fil du direct :

23h09 "Nous avons réduit de 65 % les déficits des hopitaux"

22h57 PME "J'ai proposé qu'un pourcentage de marché public soit réservé aux PME, ce qu'on appelle le Small Business Act au Etats-Unis"

22h51 : Exploitations agricoles, Nicolas Sarkozy annonce -26 % en 10 ans.

22h37 "L'égalité ce n'est pas donner la même chose à chacun, c'est donner plus à celui qui vient de plus loin"

22h26 "Je considère que quand on est président de le République on appartient pas à un parti"

22h20 Les affaires "Je n'ai jamais été condamné, je n'ai jamais été mis en examen que je sache", répond Nicolas Sarkozy à une question de Michel Field sur les "affaires" Tapie, Woerth/Bettencourt.

 "Si nous ne changeons pas l'Europe les mêmes causes reproduirons les mêmes effets"

"Je demande une convergence du droit d'asile. Si un pays dans l'euro ne respecte pas sa ligne de déficit, y-a-t-il une sanction? et bien je demande la même chose pour Schengen"

22h05 "Toute ma vie j'ai été européen. C'est à nous de faire bouger l'Europe, sinon personne ne le fera"

22h04 : "On ne pourra pas subir une nouvelle crise comme la Grèce. Si l'Europe ne se défend pas, ne réagit pas, elle risque la dislocation. Et je me battrai sur cette idée. Je ne veux pas de protectionnisme"

22h01 "L'Europe ne peut pas être une passoire"

21h58 :  "Laissez les Français choisir"

21h51 : "Il faut dire la vérité aux gens. Ca suffit la démagogie, ça suffit le mensonge. J'ai voulu garantir les pensions des retraités (...) Je préfère que notre génération ait le courage de payer ses dettes et non pas de donner aux enfants les payer"

21h49 : Délocalisation."Le patron voyou doit être puni comme un voyou"

21h46 "Je crois au travail, à l'autorité et à la responsabilité"

21h43 : Violence et l'insécurité. "Il faut faire la différence entre le juge qui réinsère et le juge qui sanctionne"

21h38 : Logement. "Il manque entre 300 000 et 500 000 logements en France. Nous devons développer l'offre de logements (...) Nous avons pris une décision qui n'a jamais été prise (...) tout propriétaire peut augmenter de 30 % le nombre de mètres carrés sans payer de taxes"

21h30Fiscalité. "Toute personne qui a quitté la France pour ne pas payer d'impôts devra faire connaître à l'administration le montant des impôts qu'elle paie à l'étranger. S'il est inférieur à celui qu'elle aurait payé en France, il paiera la différence"

21h28 : Drogue à l'école "Si on dépénalise l'usage de la drogue, la famille ne peut plus se réfugier derrière l'interdit de la société. Nous avons 5000 médecins scolaires mais nous n'arrivons plus à attirer des médecins, car ils ne sont pas assez rémunérés. La meilleure chose c'est de les rémunérer mieux (...) mais pour y arriver il faut continuer à en réduire le nombre"

21h24 : Enseignement. "Je propose un statut optionnel, 5 heures où l'enseignant pourrait recevoir les familles, aider l'élève (...) Il n'y a pas assez d'enseignants, je propose 26h pour les enseignants comme au premier cycle"

21h16 : Les banlieues. "On ne joue pas avec la France. Elle a le système social le plus généreux, elle permet à tous ceux qui la rejoignent d'être soignés gratuitement (...) nous ne voulons plus être culpabilisés, nous sommes Français (...) jamais il n'y a eu autant de diversité, arrêtez de critiquer le pays car en critiquant votre pays vous vous critiquez vous-mêmes" 

21h11 : Les artisans."Les artisans ressentent comme une injustice que l'auto-entrepreneur ne paye pas de charges quand il ne fait pas de chiffre d'affaires. Je vous annonce c'est 250 millions d'euros que nous allons financer par l'impôt sur le sociétés, vous ne paierez des charges que sur ce que vous gagnerez (...) Et puis il faut baisser les charges. Nous avons décidé que vous ne paierez plus les cotisations familiales sur les emplois, c'est pourquoi j'ai décidé l'augmentation de 1,6 % de la TVA (...) car si nous taxons le travail, le travail se délocalisera".

21h03 : Le pouvoir d'achat. "De tous les pays européens sans exception, le seul pays où le pouvoir d'achat a augmenté c'est la France. Pourquoi : parce que j'ai continué à indexer les retraites (...) nous avons créé le RSA (...) nous avons revalorisé le minimum vieillesse... On critique tellement notre pays mais reconnaissons que notre modèle social fonctionne mieux qu'ailleurs".

21h00 : Kadhafi.  "S'il l'avait financée (la campagne) je ne serais pas très reconnaissant. Je suis désolé que vous soyez la porte parole du fils de Kadhafi. Je vous ai connu pour un meilleur rôle (...) Quand on cite un régime de dictateur, d'assassin et qu'on reprend à son compte les questions qu'il posait, je pense qu'on est assez bas dans le débat politique."

20h59 : Les parrainages.  "Je souhaite que Marine Le Pen puisse avoir ses parrainages.  Je dis simplement qu'en votant pour le Front National ils ne favoriseront qu'une chose, le succès du candidat socialiste. Mais je souhaite que les parrainages soient celui des Français."

20h57 : "Il y a une France qui croit dure comme fer en son identité et qui se sent menacée, et puis il y a une France qui rêve du grande large. Et bien j'essaie de m'associer à ces deux France"

20h57 :  "Je suis pour la liberté de circulation, c'est un progrès"

20h55 : "J'ai toujours été un européen convaincu et je le demeure plus que jamais"

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Chesterfield
- 12/03/2012 - 23:40
Musculation
.. la fraise des bois, elle a intérêt à faire de la muscu pour le débat avec sarko... ça sent déjà le sorbet...!!!
Eric de Tor
- 12/03/2012 - 22:53
Sarkozy, le candidat de l'anti-France jette le masque!
22h37 "L'égalité ce n'est pas donner la même chose à chacun, c'est donner plus à celui qui vient de plus loin"..."et donner moins à celui qui vient de moins loin".

En une phrase, Sarkozy annonce:
- l'égalitarisme aux frais du contribuable,
- la discrimination positive,
- la préférence aux étrangers.

Mélenchon en à rêvé, Sarkozy l'a fait!
Cet homme est clairement un psychopathe. Dehors!