En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Capture d'écran Dailymotion
Mauvaise posture
Législatives : un candidat En Marche ! soupçonné de détournement de fonds
Publié le 08 juin 2017
Selon Le Parisien, une enquête préliminaire pour détournement de fonds vient d’être ouverte sur Buon Tan, candidat En Marche ! aux élections législatives dans la 9e circonscription de Paris.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon Le Parisien, une enquête préliminaire pour détournement de fonds vient d’être ouverte sur Buon Tan, candidat En Marche ! aux élections législatives dans la 9e circonscription de Paris.

Nouveau coup dur pour En Marche !, qui prône la moralisation de la vie politique. Selon Le Parisien, une enquête préliminaire pour détournement de fonds vient d’être ouverte sur Buon Tan, candidat En Marche ! aux élections législatives dans la 9e circonscription de Paris.  

C’est le CRAAF (Conseil représentatif des associations asiatiques de France) qui est à l'origine de la plainte. Dans un courrier adressé au parquet de Paris, l’association dénonce un possible «détournement de fond», via deux chèques émis en mai 2014. A l’époque, Buon Tan présidait l’association. Le premier chèque de 13 500 euros aurait été signé en blanc par l'ancien trésorier à la demande de Buon Tan. Il aurait ensuite été encaissé par une association culturelle. «Le second d'un montant de 3 000 euros» aurait aussi été utilisé au profit d'une association locale de tennis de table.

Un témoin essentiel décédé 

Le seul hic, un témoin essentiel, le trésorier de l'époque - qui est également le beau-frère de l'élu - est décédé. Quant à Liem Binh Tu, président de l'association culturelle bénéficiaire, il dit ne pas se souvenir de ce «don». Même son de cloche du côté de Buon Tan, contacté par Le Parisien. En effet, il ne se souviendrait pas de ces épisodes de transfert d’argent ... «C'est n'importe quoi et je n'hésiterai pas à déposer plainte car le courrier dont vous me parlez relève de l'instrumentalisation politique à quelques jours du premier tour de scrutin», explique-t-il au quotidien, se disant «étonné» de cette «non-affaire» pour laquelle la justice ne l'a pas interrogé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 08/06/2017 - 15:28
Problème de mémoire?
Les Français, non plus, ne se souviennent pas des tocards pour qui ils ont voté...cela permet d'avoir la conscience claire...
Beredan
- 08/06/2017 - 11:04
Aucun problème ...
Une fois élu , il béneficiera de l'immunité jusqu'au terme de son mandat ... pas vrai , Bayrou ?