En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Enlisement

Affaire Ferrand : les Mutuelles de Bretagne se justifient

Publié le 08 juin 2017
Les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand a été le directeur général, ont perçu de l’argent public. La somme s’élève à 55 000 euros, selon BFMTV.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand a été le directeur général, ont perçu de l’argent public. La somme s’élève à 55 000 euros, selon BFMTV.

Depuis le début de l’affaire Ferrand, les membres d’En Marche ! assurent qu’aucun argent public n’est en cause, pourtant, ce 8 juin, les documents officiels, dévoilés par BFMTV, semblent prouver le contraire. A la fin des années 2011 et 2012, et au début de l'année 2013, Le Conseil municipal de Brest et le Conseil général du Finistère ont versé de l'argent public aux Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand a été le directeur général. La coquette somme s’élève à 55 000 euros. Elle était destinée à financer l'installation des Mutuelles de Bretagne dans les locaux appartenant à la compagne du ministre de la Cohésion des territoires.

Ces 55 000 euros ont été versés en trois fois, et les documents le prouvent. Le 1er décembre 2011, les Mutuelles de Bretagne adressent une demande de subvention au Conseil général du Finistère et disent que le coût total de la création d'une "nouvelle plateforme" s'élèverait à 300 000 euros. Ils demandent donc une aide au Conseil général par peur que "ces frais trop importants ne viennent peser sur la prochaine activité", indique BFMTV. Ils reçoivent donc 15 000 euros.

>>>> À lire aussi : L’affaire Ferrand oblige Macron à accepter un big bang moral, et ça n’a rien à voir avec la politique. Relisez vite Machiavel ...

Le 23 octobre 2012, un autre document, issu d'une délibération du Conseil municipal de Brest, prouve que les Mutuelles de Bretagne ont reçu une nouvelle subvention de 20 000 euros pour "mise en place d'une plateforme unique de gestion des services brestois des Mutuelles de Bretagne". In fine, le 12 février 2013, le Conseil municipal double cette aide.

Les Mutuelles de Bretagne, dirigées à l'époque par l'actuel ministre de la Cohésion des territoires, "gèrent des services d'accès aux soins, d'aides à domicile et des établissements de santé" et "c'est dans ce cadre qu'elles sollicitent et perçoivent des subventions que leur accordent les collectivités territoriales, la Caisse d'allocations familiales et l'agence régionale de santé", précisent-elles dans un communiqué.

"Sans ces subventions, certaines de ces activités ne pourraient être conduites ou maintenues, comme c'est le cas des soins infirmiers ou de l'aide au maintien à domicile", assurent les Mutuelles, qui ajoutent que "toutes les subventions accordées et leur utilisation sont parfaitement encadrées".

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 09/06/2017 - 17:02
Encore un pourri dans ce gouvernement
Question; pourquoi les medias, les politiques et bien sûr Macron n'en font pas un roman de 3 mois comme l'a subi Fillon et qui lui a empêché de gagner la Présidence . Hollande et son cabinet noir avaient tout prévu pour Macron, le pire c'est que ça a marché. Les français élus seront des godillots majoritaire et Macron pourra faire absolument tout ce qu'il veut pour 5 ans.
Emiliano Z
- 09/06/2017 - 16:32
Affaire Bayrou du jour est un ENFUMAGE pour
dissimuler la MAGOUILLE FERRAND avant les élections..
ensuite on réglera cela comme une petite faute ancienne que tout le monde faisait
c'est un vieux procédé que Julien Dray n'oserait plus utiliser tant il est usé!!!
Mario
- 09/06/2017 - 15:45
1 mois et on trouve un panier
1 mois et on trouve un panier de crabes pire que pour fillon.
pauvre France!!!