En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Enlisement
Affaire Ferrand : les Mutuelles de Bretagne se justifient
Publié le 08 juin 2017
Les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand a été le directeur général, ont perçu de l’argent public. La somme s’élève à 55 000 euros, selon BFMTV.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand a été le directeur général, ont perçu de l’argent public. La somme s’élève à 55 000 euros, selon BFMTV.

Depuis le début de l’affaire Ferrand, les membres d’En Marche ! assurent qu’aucun argent public n’est en cause, pourtant, ce 8 juin, les documents officiels, dévoilés par BFMTV, semblent prouver le contraire. A la fin des années 2011 et 2012, et au début de l'année 2013, Le Conseil municipal de Brest et le Conseil général du Finistère ont versé de l'argent public aux Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand a été le directeur général. La coquette somme s’élève à 55 000 euros. Elle était destinée à financer l'installation des Mutuelles de Bretagne dans les locaux appartenant à la compagne du ministre de la Cohésion des territoires.

Ces 55 000 euros ont été versés en trois fois, et les documents le prouvent. Le 1er décembre 2011, les Mutuelles de Bretagne adressent une demande de subvention au Conseil général du Finistère et disent que le coût total de la création d'une "nouvelle plateforme" s'élèverait à 300 000 euros. Ils demandent donc une aide au Conseil général par peur que "ces frais trop importants ne viennent peser sur la prochaine activité", indique BFMTV. Ils reçoivent donc 15 000 euros.

>>>> À lire aussi : L’affaire Ferrand oblige Macron à accepter un big bang moral, et ça n’a rien à voir avec la politique. Relisez vite Machiavel ...

Le 23 octobre 2012, un autre document, issu d'une délibération du Conseil municipal de Brest, prouve que les Mutuelles de Bretagne ont reçu une nouvelle subvention de 20 000 euros pour "mise en place d'une plateforme unique de gestion des services brestois des Mutuelles de Bretagne". In fine, le 12 février 2013, le Conseil municipal double cette aide.

Les Mutuelles de Bretagne, dirigées à l'époque par l'actuel ministre de la Cohésion des territoires, "gèrent des services d'accès aux soins, d'aides à domicile et des établissements de santé" et "c'est dans ce cadre qu'elles sollicitent et perçoivent des subventions que leur accordent les collectivités territoriales, la Caisse d'allocations familiales et l'agence régionale de santé", précisent-elles dans un communiqué.

"Sans ces subventions, certaines de ces activités ne pourraient être conduites ou maintenues, comme c'est le cas des soins infirmiers ou de l'aide au maintien à domicile", assurent les Mutuelles, qui ajoutent que "toutes les subventions accordées et leur utilisation sont parfaitement encadrées".

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 09/06/2017 - 17:02
Encore un pourri dans ce gouvernement
Question; pourquoi les medias, les politiques et bien sûr Macron n'en font pas un roman de 3 mois comme l'a subi Fillon et qui lui a empêché de gagner la Présidence . Hollande et son cabinet noir avaient tout prévu pour Macron, le pire c'est que ça a marché. Les français élus seront des godillots majoritaire et Macron pourra faire absolument tout ce qu'il veut pour 5 ans.
Emiliano Z
- 09/06/2017 - 16:32
Affaire Bayrou du jour est un ENFUMAGE pour
dissimuler la MAGOUILLE FERRAND avant les élections..
ensuite on réglera cela comme une petite faute ancienne que tout le monde faisait
c'est un vieux procédé que Julien Dray n'oserait plus utiliser tant il est usé!!!
Mario
- 09/06/2017 - 15:45
1 mois et on trouve un panier
1 mois et on trouve un panier de crabes pire que pour fillon.
pauvre France!!!