En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 4 min 26 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 21 min 34 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 23 min 58 sec
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 25 min 6 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 29 min 18 sec
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 16 heures 7 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 16 heures 44 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 19 heures 27 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 21 heures 28 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 10 min 3 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 22 min 56 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 24 min 59 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 25 min 12 sec
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 29 min 34 sec
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 16 heures 27 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 18 heures 29 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 20 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 21 heures 23 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 1 jour 6 min
© Reuters
© Reuters
Barrage

Législatives : les candidats de La République en marche se désisteront en cas de "risque FN", assure Christophe Castaner

Publié le 30 mai 2017
"Partout où le candidat de la République en Marche, en se maintenant, ferait prendre le risque d'une élection du Front national, partout nous retirerons notre candidat", a déclaré le porte-parole du gouvernement.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Partout où le candidat de la République en Marche, en se maintenant, ferait prendre le risque d'une élection du Front national, partout nous retirerons notre candidat", a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Au lendemain des déclarations de François Baroin, qui a écarté l'hypothèse d'un "ni-ni" des Républicains (LR) aux législatives, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a confirmé que La République en marche prônera le désistement de ses candidats en cas de "risque FN" aux législatives. 

Ce proche d'Emmanuel Macron confirme que les candidats de La République en marche se désisteront entre les deux tours "partout où le risque du Front national est présent". 

>>>> À lire aussi : Le monde des affaires est assez séduit par le "covoiturage politique" imaginé par François Baroin pour doper la campagne des législatives

"Partout où le candidat de la République en Marche, en se maintenant, ferait prendre le risque d'une élection du Front national, partout nous retirerons notre candidat, et partout où le maintien du candidat nous permettra d'empêcher cette élection, nous nous maintiendrons", a déclaré Christophe Castaner ce mardi sur LCI. 

Le porte-parole du gouvernement était arrivé en troisième position lors du premier tour des élections régionales de 2015 en PACA, sacrifiant sa liste au profit du PS, afin de "faire barrage" à Marion Maréchal-Le Pen (FN), arrivée largement en tête. La liste menée par Christian Estrosi (LR) avait finalement remporté le scrutin. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 31/05/2017 - 05:38
Contrer le front républicain progressiste.
Le PS clamait et réclamait "front républicain, contre le danger fasciste". Le danger des années 2010 n'est pas celui des années 1920-1930 ! Le péril d'aujourd'hui c'est l'islamisme soutenu par les petrodollars et l'invasion migratoire soutenu par une natalité sans limite de femmes musulmanes cantonnées à la reproduction (8 enfants par femme au Sahel !). Au moins la moitié des immigrants musulmans ne s'intègrent pas à cause de leur Islam, leur loi coranique. Pourquoi s'intégreraient-ils, ils ont l'Oumma (communauté musulmane) pour eux, ils sont forts. L'islam avance, la République qui recule face à eux n'est pas la notre. C'est une république progressiste qui a renié tous nos droits-libertés, pour donner aux migrants musulmans tous les droits-créances. L'Union européenne est aussi progressiste avec la CEDH et la libre-circulation des extra-européens, elle a inventé un nouveau colonialisme : la colonisation humanitaire. Et pourquoi ? Soi disant à cause de la dénatalité européenne ! L'UE comme l'Etat français sont un ramassis de crétins, idiots utiles de l'islamisme En Marche. Macron en fait partie, il l'a dit à Alger. Votons pour le front républicain conservateur et patriote !
Atlantica75000
- 30/05/2017 - 21:06
LR hors circuit
Il n'y a plus rien à attendre des LR. L'immigration, déjà galopante, et complèrement absente de la non campagne présidentielle puis législative va encore être aggravée par la promesse de Macron à l'Algérie en matière de visas mais les LR préfèrent parler de parti "extrémiste" (en quoi, qu'ils me l'expliquent !)
Il est hors de question que je vote pour des LR qui vont soutenir Macron.
Bon point au LR de Valence qui vient de se faire virer car parlant de la décrépitude de Valence. Honte au parti de Dupont Aignan de sortir un tel enregistrement. Ce parti défend quoi exactement ?
Anouman
- 30/05/2017 - 20:51
Risque
Le vrai risque étant REM on pourrait gagner du temps s'ils ne se présentaient pas.