En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Facebook/Marielle de Sarnez
Assistants parlementaires

Soupçons d'emplois fictifs : Marielle de Sarnez dans le collimateur de la justice

Publié le 30 mai 2017
La ministre des Affaires européennes est visée par une enquête pour "abus de confiance". Elle aurait fait travailler son assistant parlementaire pour son parti, le MoDem.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre des Affaires européennes est visée par une enquête pour "abus de confiance". Elle aurait fait travailler son assistant parlementaire pour son parti, le MoDem.

Le rêve d’Emmanuel Macron d’avoir un gouvernement irréprochable semble voler en éclats. Après les révélations sur Richard Ferrand,  c’est au tour de la ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, d’être mise en accusation.

Le 14 mars dernier, Sophie Montel, députée européenne FN, a transmis à la justice les noms de 19 de ses collègues qu'elle accuse d'employer des assistants parlementaires qui travailleraient en réalité pour leur parti politique au niveau national. Parmi les personnes dénoncées figure Marielle de Sarnez, la ministre des Affaires européennes, selon Le Parisien. Depuis le 22 mars, comme 18 autres députés européens, elle est visée par une enquête préliminaire pour "abus de confiance".

Marielle de Sarnez se défend

La ministre d’Emmanuel Macron se défend de toute irrégularité. Dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi, Marielle de Sarnez assure que Philippine Laniesse, son assistante parlementaire, a fourni un "travail assidu" avec "rapports d'activités consultables". "Aucune question ne m’a jamais été posée sur ce sujet. Si cela avait été le cas, j’aurais simplement témoigné que la jeune femme qui a été mon assistante parlementaire en circonscription pendant 12 mois a fourni un travail assidu auprès de moi dans ma mission de parlementaire européenne d’Île de France. Étant par ailleurs élue locale, sa situation a été déclarée et vérifiée par le Parlement européen", indique la ministre.

Le contrat de Philippine Laniesse "a été, comme celui de tous mes assistants, validé et approuvé par le Parlement européen, encadré par des règles européennes bien plus strictes que les règles en vigueur en France", affirme Marielle de Sarnez, qui pointe un "contre-feu" allumé par le FN face à ses propres affaires. En effet, une enquête similaire vise déjà des eurodéputés FN, dont Marine Le Pen, accusés par le Parlement européen d’avoir versé frauduleusement des salaires d’un montant de près de cinq millions d’euros à des assistants parlementaires entre 2012 et 2017.

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 30/05/2017 - 20:56
Emploi fictif
Si elle a eu recours à un emploi fictif ce n'est pas le plus grave. Ses délires en matière de conception européenne sont beaucoup plus inquiétants.
MIMINE 95
- 30/05/2017 - 16:03
PERSIL VA T' IL LAVER PLUS BLANC ??
"Le contrat de Philippine Laniesse "a été, comme celui de tous mes assistants, validé et approuvé par le Parlement européen"....Et alors, ceux du FN aussi !
La quasi totalité des partis Français du parlement européen sont concernés par ce genre d'emploi disons,... "pratique". Ainsi par exemple, en 2015, JL Melenchon cumulait à lui tout seul, 4 assistants accrédités ayant tous, des fonctions dans le parti de gauche dont son "ancien" directeur de cabinet) et un assistant local, soit 5 personnes à son service. Le front de gauche en 2015 était aussi le champion du nombre d'assistants parlementaires, puisqu'il cumulait pour 3 eurodéputés ... 14 assistants parlementaire. L'UDI, l'union pour les outremer et le parti radical de gauche étaient les seuls à n'avoir aucun assistant ayant des fonctions partisanes dans leur parti respectif.
jurgio
- 30/05/2017 - 15:48
Dans le colllimateur de la justice
n'est pas un danger si l'arme ne sera pas chargée.