En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Coulisses politiques

Code du travail : les réactions des syndicats après la rencontre avec Macron

Publié le 23 mai 2017
Selon Philippe Martinez (CGT), "le calendrier a l'air d'avoir bougé". Pour Laurent Berger (CFDT), il est "juste impossible" de présenter une réforme d'ici l'été.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon Philippe Martinez (CGT), "le calendrier a l'air d'avoir bougé". Pour Laurent Berger (CFDT), il est "juste impossible" de présenter une réforme d'ici l'été.

Ce mardi 23 mai, Emmanuel Macron a reçu les syndicats pour discuter des fameuses ordonnances sur le marché du travail qu’il promet depuis plusieurs mois. Le chef de l'Etat voudrait en effet présenter durant l'été un projet de loi d'habilitation pour pouvoir, grâce aux ordonnances, simplifier le droit du travail, décentraliser la négociation sociale en donnant plus de place aux accords majoritaires d'entreprises et de branches, et encadrer les décisions des prud'hommes.

"Le calendrier a l'air d'avoir bougé"

Suite à cet entretien, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a déclaré aux journalistes qu'Emmanuel Macron aurait modifié son calendrier pour la réforme du droit du travail. "Le calendrier a l'air d'avoir bougé", a-t-il déclaré. Selon lui, le président de la République ne serait plus aussi pressé qu'auparavant."J'ai cru comprendre que l'agenda rapide qui était prévu n'est pas aussi rapide que ce que j'avais pu comprendre, l'échéance de fin août et du 1er septembre l'air plus floue, mais, après, c'est lui qui décide."

>>> À lire aussi : Les syndicats rongeront-ils l’os des ordonnances tendu par Macron?

De son côté, Laurent Berger de la CFDT - qui a également rencontré Emmanuel Macron - a indiqué aux Échos avoir discuté "méthode plus que contenu". Selon lui, il est "juste impossible" de présenter une réforme d'ici l'été. Il "ne faut pas une méthode à la hussarde, pas de précipitation". "J'ai senti le président de la République à la fois déterminé à mettre en place ses réformes... mais aussi à l'écoute", a-t-il par ailleurs souligné. 

>>> À lire aussi : Mais pourquoi la loi travail fait-elle peur aux syndicats alors qu’elle est censée leur redonner du pouvoir ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

05.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Quand Donald Trump fait la leçon au patron de la Nasa en lui demandant d'aller sur Mars sans passer par la Lune

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 23/05/2017 - 22:41
Il lui reste cinq ans pour se décider, Macron-Rothschild
ce n'est donc pas un problème de dates!
ISABLEUE
- 23/05/2017 - 15:35
faisons confiance à Pépito.
le collabo de la CFDT n'a visiblement pas saisi la même chose, normal, il lui avait fait un chèque en blanc...
Lazydoc
- 23/05/2017 - 13:33
Donc concrètement
Il n'a rien dit de clair. Chaque syndicat pense avoir compris autre chose. Les dates ne sont plus sûres. Ça va mieux! (Comme son mentor).