En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
33 contre 65 ans

Duel des générations : Mounir Mahjoubi affrontera Jean-Christophe Cambadélis aux élections législatives

Publié le 23 mai 2017
Jean-Christophe Cambadélis premier secrétaire du Parti Socialiste affrontera dans sa 16e circonscription de Paris le nouveau secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi. Si la victoire venait à échapper à celui qui a été investi par La République en marche, il devra démissionner de sa fonction.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Christophe Cambadélis premier secrétaire du Parti Socialiste affrontera dans sa 16e circonscription de Paris le nouveau secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi. Si la victoire venait à échapper à celui qui a été investi par La République en marche, il devra démissionner de sa fonction.

Le premier secrétaire du Parti Socialiste affrontera le nouveau secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi aux élections législatives. Les deux hommes s'opposeront dans la 16e circonscription de Paris où Jean-Christophe Cambadélis trône depuis presque 30 ans.

Et l'enjeu symbolique est de taille. Une défaite de Jean-Christophe Cambadélis dans son fief socialiste serait un nouveau coup dur porté au PS. D'autant plus que rien n'est gagné pour le premier secrétaire au vu des résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Dans le 19e arrondissement de Paris, Emmanuel Macron avait réuni 29,6% des voix quand le candidat socialiste, Benoît Hamon n'avait pu rassembler que 12,99% des voix. "Si Monsieur Mahjoubi gagne, il ne siégera pas. S'il perd, il ne siégera pas. Donc ça ne sert à rien de voter pour lui" assène Jean-Christophe Cambadélis.

Pour Mounir Mahjoubi de son côté, le défi ne sera pas forcément de s'opposer à Jean-Christophe Cambadélis mais plutôt à Sarah Legrain, investie par la France insoumise. Pendant l'élection présidentielle, seul Jean-Luc Mélenchon dépassait Emmanuel Macron (d'un point) dans cet arrondissement. D'autant plus que, comme l'a rappelé le Premier ministre Edouard Philippe qui en a fait un mot d'ordre, la coutume veut qu'un ministre ou un secrétaire d'Etat battu pendant les élections législatives présente sa démission.

Peu inquiet, le nouveau secrétaire d'Etat a confié : "Le gouvernement est là pour représenter une majorité au parlement, si je n'ai pas été capable d'y contribuer, j'irai redevenir entrepreneur puisque la seule chose que je sais faire depuis de nombreuses années, c'est entreprendre et créer de nouvelles activités", comme le rapporte BFMTV

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 23/05/2017 - 22:48
Le panier de crabes gauchistes!
Ça tombe bien, car les patriotes ont faim...
Frangipanier123Tours
- 23/05/2017 - 15:19
L'arroseur arrosé !
Si c'était ma circo ... et si je votais à gauche (2 éventualités parfaitement inenvisageables !!!), je voterais pour le grand escroc et demanderais au Maghrébin futur escroc de retourner au Maroc pour participer au développement de son propre pays.
assougoudrel
- 23/05/2017 - 10:52
Depuis Mitterrand, la gauche a
fait gonfler l'immigration afin d'avoir un vivier d'électeurs acquis à sa cause. Au bout de la troisième génération, les enfants se présentent aux élections en étant sûr de gagner, car leurs compatriotes sont avec eux. Un beau retour de flamme; cette gauche nuisible disparaîtra pour être remplacée par un nouveau fléau. Un jour, ce sera pour la présidentielle et ça ne fait que commencer. A bientôt les municipales et quand on pense que ces connards veulent faire voter les étrangers hors UE! Cela leur ferait plus de voix aux candidats issus de l'immigration.