En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© REMY GABALDA / AFP
Jean-François Copé primaire de la droite Atlantico.fr
Les réactions de la matinée
"Le parti Les Républicains a besoin d'être revu de fond en comble" estime Jean-François Copé
Publié le 22 mai 2017
De son côté, Nicolas Bay estime que le Front national doit aussi changer.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De son côté, Nicolas Bay estime que le Front national doit aussi changer.

Jean-François Copé : Sur France 2, l'ancien candidat à la primaire estime qu'Emmanuel Macron a besoin d'une majorité de droite à l'Assemblée nationale. "L’opposition doit être constructive. M. Macron va avoir beaucoup de mal avec ses propres amis de gauches, avec M. Martinez de la CGT, il aura besoin de la droite. Plus il y aura de députés de droite, plus il aura de soutiens." Il a par ailleurs souhaité une refondation de son parti. "Le parti Les Républicains a besoin d'être revu de fond en comble. Du sol au plafond, il faut tout recommencer."

Nicolas Bay : "Il faut avoir un mouvement plus efficace, plus rassembleur pour tenir compte du nouveau poids électoral qui est le nôtre", a affirmé l'eurodéputé du Front national sur RFI. "Ce sera le débat pour les prochains mois."

Brice Hortefeux : "Il y a des points de total désaccord. Je ne comprends pas pourquoi ils ont accepté de participer au gouvernement" déclare le député européen LR sur Public Sénat à propos de l'entrée au gouvernement de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin. "J'aimerais savoir ce qu'ils ont obtenu."

Jean-Christophe Cambadélis : "Se placer dans la majorité présidentielle n'est pas la position du Parti socialiste" tranche le patron du PS. Une dizaine de responsables PS dont Manuel Valls ou Marisol Touraine préfère ainsi s'afficher sous la dénomination "majorité présidentielle."

Jean-Paul Delevoye : "Nous allons clarifier toutes les situations, car certains se revendiquent de la majorité présidentielle alors qu'ils n'ont pas l'investiture" indique, de son côté le président de la commission d’investiture des législatives pour En marche! Dans Nice Matin.

Jean- Michel Blanquer :  "la priorité est à l'école primaire, qui est la mère de toutes les batailles. Notre objectif est que les élèves sortent de l'école primaire en ayant les compétences fondamentales. Il faut sortir de l'école primaire en ayant appris à lire, écrire, compter et le respect d'autrui" explique le ministre de l'Education nationale sur RMC et BFMTV.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 23/05/2017 - 11:50
2 ou 3 LR sont dans le gouvernement macron
Je ne comprends pas le catastrophisme des LR ????

Attention sagement les législatives.
Deudeuche
- 22/05/2017 - 21:02
@clint et maxoplus
Oui le sociétal, la "culture war" comme disent les Américains;
clint
- 22/05/2017 - 19:26
@Maxoplus : les différences sont peu sur l'économie !
Elles sont sur les problèmes d'identités, d'immigrations, du "sociétal" entre autres. Macron est au centre et, comme Philippe, a commencé à gauche !