En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Critique

Législatives : Eric Woerth charge Edouard Philippe

Publié le 21 mai 2017
"Comment peut-on avoir ce degré de cynisme ?", se demande le député de l’Oise.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Comment peut-on avoir ce degré de cynisme ?", se demande le député de l’Oise.

Invité du Grand Rendez-Vous d’Europe 1/Les Echos/C-News ce dimanche 21 mai, Eric Woerth a violemment critiqué Edouard Philippe. "Je me garderai bien de juger les hommes. C’est quelqu’un que je connais bien. C'est un ami", a tout abord déclaré le député de l’Oise, avant de pulvériser le nouveau résident de Matignon.

"Comment peut-on avoir ce degré de cynisme ?"

"Je pense que, politiquement, il se fourvoie, qu’il se trompe. Il a accepté, c’est très difficile de refuser Matignon. Il faut beaucoup de courage, au fond, pour refuser Matignon. Il faut éteindre ses ambitions personnelles pour essayer de regarder quel est le collectif qui, derrière, peut être plus puissant", a-t-il expliqué, soulignant qu'Edouard Philippe "avait un rôle à jouer au sein de la droite, au sein de la victoire de la droite aux élections législatives". Selon lui, le nouveau Premier ministre "va être dans une position humainement extrêmement difficile, enfin à moins d’avoir une dose de cynisme absolu". "Il va aller faire campagne contre tous les candidats qu’il a désignés lui-même au sein de la commission nationale d’investiture des Républicains et du centre", a martelé Eric Woerth.

>>> À lire aussi : Gouvernement et investitures : les étranges choix d’Emmanuel Macron en matière de laïcité et d’intégration 

"Voilà, il a balayé tout ça d’un revers de main en disant : 'tous ces candidats-là, je me battrai contre eux'. Ce sont ses propres amis au meilleur sens du terme, amis politiques, amis de convictions, amis d’idées, amis de combats politiques. Comment peut-on faire ça ? Humainement, comment peut-on faire ça ? Comment peut-on avoir ce degré de cynisme ?", s'est-il interrogé.  

Vu sur : Lu sur Europe1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

07.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 22/05/2017 - 21:09
Au moins Macron a des chances de pêter LR
Why not !
Anouman
- 22/05/2017 - 19:30
Cynisme
Il est rare que ceux qui arrivent à de hautes fonctions en politique aient beaucoup d'états d'âme. Ou alors c'est sur un malentendu.
lafronde
- 22/05/2017 - 13:51
Il y a des personnalités valable et opniâtre chez LR !
ça vaut le coup de savoir à qui on a affaire. Ne pas voter que pour une étiquette. La marque LR ne garanti plus rien ! Mais il reste des candidats LR valables pour renouveler une Droite conservatrice. Woerth, Ciotti et quelques autres sont des leaders fiables. Mais votre député du coin ou un nouveau candidat LR peut aussi être digne de confiance, mais seuls les électeurs locaux le connaissent. Le vote le plus con, c'est de voter pour un candidat progressiste qui trompe l'opinion avec une investiture LR. Ensuite c'est voter pour l'UDI, en croyant freiner Macron (en fait l'UDI accélère le progressisme !) Voter "pour donner une majorité au président" relève du déficit congénital, sauf si vous croyez que Macron sera utile au pays, auquel cas c'est de la simple naïveté.