En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 30 sec
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 22 min 17 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 39 min 25 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 41 min 49 sec
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 42 min 57 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 47 min 9 sec
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 16 heures 24 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 17 heures 2 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 19 heures 45 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 20 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 7 min 37 sec
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 27 min 54 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 40 min 47 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 42 min 50 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 43 min 3 sec
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 47 min 25 sec
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 16 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 18 heures 47 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 20 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 21 heures 41 min
© JOEL SAGET
© JOEL SAGET
Législatives

Édouard Philippe : "Mon objectif est de donner une majorité au chef de l'Etat"

Publié le 21 mai 2017
Il regrette que les dirigeants de LR aient choisi d'imposer une cohabitation à Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il regrette que les dirigeants de LR aient choisi d'imposer une cohabitation à Emmanuel Macron.

Ce dimanche 21 mai dans les colonnes du JDD, le nouveau Premier ministre, Edouard Philippe confirme son soutien aux candidats d'En Marche ! pour les législatives. "Mon objectif est de donner une majorité au chef de l'Etat. Je ferai donc campagne pour les candidats qui partagent cet objectif", déclare-t-il. Selon lui, c'est "passionnant" de tenter avec Emmanuel Macron le dépassement des clivages politiques traditionnels.

Les partis ne sont pas morts mais…

Selon lui, si les partis ne sont pas morts, "leurs habitudes, leur sédimentation, à certains égards leur fossilisation, sont dépassées". "C’est pour cela que ça craque", explique-t-il. "Je dis à tous : n’ayez pas peur. Nous avons l’occasion de dépasser quelque chose qui est bloqué. Les deux partis qui géraient alternativement la France ont été éliminés dès le premier tour de la présidentielle. La désaffection des Français à leur égard est considérable. Le système partisan français était dans une impasse. C’était inextricable. Le président a tranché le nœud gordien", ajoute-t-il.

Ainsi, il regrette que les dirigeants de LR aient choisi, comme François Baroin et à quelques exceptions près, de s'engager dans une autre voie pour tenter d'imposer en juin une cohabitation au président de la République. "Au sein de ce parti, certains souhaitent que le président et le gouvernement réussissent, pour que la France aille mieux dans cinq ans qu'aujourd'hui. (…) D'autres ont choisi une opposition radicale et stérile. C'est leur choix", explique-t-il.

En outre, Édouard Philippe a annoncé qu'il présentera au prochain Conseil des ministres une méthode de travail pour le gouvernement, dont les membres devront faire montre d'une "parfaite loyauté". Il assume également la volonté de verrouiller la communication gouvernementale montrée par Emmanuel Macron et ses ministres. "Il y a une volonté de maîtriser la communication, de ne pas nourrir un bavardage permanent", indique-t-il. "Dans la phase préparatoire d'un projet, personne n'a vocation à exposer sur la place publique des positions qui ne sont pas arbitrées". 

Vu sur : Lu sur Europe1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 21/05/2017 - 18:53
Pas de prime aux canailles !
§§§§ Ainsi, il regrette que les dirigeants de LR aient choisi, comme François Baroin et à quelques exceptions près, de s'engager dans une autre voie pour tenter d'imposer en juin une cohabitation au président de la République. "Au sein de ce parti, certains souhaitent que le président et le gouvernement réussissent §§§§ Seuls les électeurs décideront ! Pour le moment je n'ai pas pris de décision mais je ne voterai pas pour un candidat de gauche...Macron compris ! Je ne voterai pas pour le parti parvenu au pouvoir par les moyens orduriers qu'avait mis en place son prédécesseur pour son propre compte et sans lesquels Macron serait reparti compter ses biftons ! Les partis sont peut-être morts mais les électeurs sont toujours là !
Ganesha
- 21/05/2017 - 17:34
Un article situé plus haut...
Si, effectivement, comme l'affirme Mr Woerth dans un article situé plus haut, Mr. Philippe a participé à la ''Commission nationale d'investiture'' des Ripoublicains, il mérite bien les qualificatifs de ''traître'' et de ''crapule'' !
Louna
- 21/05/2017 - 16:43
Traître opportuniste
Ce monsieur souhaite la défaite de la droite et ne semble pas considérer qu'il trahit sa famille politique. C' est un carriériste ambitieux, il n'a aucune éthique politique, aucune fidélité à ses convictions. Laissons le cirer les pompes du monarque. " Un traître en nous quittant nous affaiblit bien moins qu'un lâche défenseur" ( RACINE )