En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© LOIC VENANCE / AFP
Coulisses politiques
Sondage : Emmanuel Macron et Edouard Philippe ne bénéficient pas d'état de grâce
Publié le 18 mai 2017
Les deux hommes affichent une cote de confiance moins élevée que leurs prédécesseurs.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les deux hommes affichent une cote de confiance moins élevée que leurs prédécesseurs.

Quelques jours après son arrivée à l'Elysée, la cote de confiance d'Emmanuel Macron (45%) est nettement moins élevée que celles de ses prédécesseurs au lendemain de leur investiture : François Hollande (58% en mai 2012) et Nicolas Sarkozy (59% en juin 2007), selon le premier baromètre Elabe réalisé pour Les Echos et Radio Classique, et diffusé ce jeudi 18 mai.

Le nouveau Premier ministre, Edouard Philippe est crédité de seulement 36% de réponses positives. 43% des Français interrogés ne lui font pas confiance pour affronter les problèmes de la France. 21% sont toutefois sans opinion, compte tenu de sa faible notoriété. Une cote de confiance moins élevée que celles de ses prédécesseurs. En effet, en 2012, Jean-Marc Ayrault était crédité de 56% de confiance à son arrivée à Matignon et François Fillon de 50% en juin 2007.

Le classement des personnalités politiques

En ce qui concerne les autres personnalités politiques, Alain Juppé reprend la première place au classement (50%, +6), devant Jean-Yves Le Drian (37%, +6). Quant à Jean-Luc Mélenchon, il s'effondre (-17 points en un mois à 34%), François Bayrou perd aussi 3 points (31%) et Marine Le Pen, battue au second tour de la présidentielle, en perd 7 à 25%. Cette enquête a été réalisée en ligne les 16 et 17 mai auprès de 999 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

>>> À lire aussi : Aux urnes, citoyens : si l'élection présidentielle avait eu lieu au jugement majoritaire, voilà qui serait le président

 

Vu sur : Lu sur Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Barbara Lefebvre : “Le patriotisme est intimement lié à la dimension militaire d’une nation”
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 18/05/2017 - 18:57
Juppé 50%
Je me demande pourquoi Macron s'excite avec sa moralisation de la vie publique puisque celui que les Français (des sondages) préfèrent a déjà été condamné.