En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Eric CABANIS / AFP
Dernières cartouches
Emmanuel Macron n'est "pas sûr de faire la campagne électorale des législatives avec l’étiquette En Marche!"
Publié le 05 mai 2017
A 48 heures du second tour, l'ancien ministre de l'Economie a expliqué vendredi soir qu'en cas de victoire, son gouvernement comptera des "figures de la droite et de la gauche parce qu'il faut savoir construire cet alliage du neuf et de l'ancien".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A 48 heures du second tour, l'ancien ministre de l'Economie a expliqué vendredi soir qu'en cas de victoire, son gouvernement comptera des "figures de la droite et de la gauche parce qu'il faut savoir construire cet alliage du neuf et de l'ancien".
  • La campagne présidentielle s'achève officiellement ce soir
  • Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont tenu hier soir leur dernier meeting
  • La participation de dimanche pourrait être particulièrement faible

 

>>>> A LIRE AUSSI : Droit vers une présidentielle par défaut ? Le sondage post débat qui révèle à quel point les Français attendent peu de l'un ou l'autre des candidats

>>>> 22h00 : FIN DE CE DIRECT

21h 55 : Comme le rapporte Le Figaro, l'équipe de campagne de Marine Le Pen a saisi vendredi la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale pour des irrégularités constatées, selon elle, dans plusieurs départements sur des bulletins envoyés à des électeurs, a annoncé son directeur de campagne, David Rachline. 

"De nombreux administrés ont réceptionné chez eux, au titre de la propagande électorale, les deux bulletins de vote des deux candidats à l'élection présidentielle, le bulletin de notre candidate était systématiquement déchiré et celui de notre opposant, M. Macron, intact (…) Ces graves irrégularités ont été constatées dans l'Ardèche, l'Allier, la Savoie, la Loire, les Yvelines, l'Eure-et-Loire et l'Hérault", a-t-il indiqué. 

21h45 : Interrogé sur l'avenir de son mouvement politique fondé l'année dernière, Emmanuel Macron a expliqué vendredi soir qu'il n'était "pas sûr de faire la campagne électorale des législatives avec l’étiquette En marche!". "On essaiera de trouver une formule qui sera plus inclusive", a-t-il ajouté. 

21h10 : Interrogé sur la composition de son futur gouvernement en cas de victoire, Emmanuel Macron explique : "Je l'ai dit, je ne fais pas tout ça pour refaire de l'ancien. Mais il y aura quelques figures de la droite et de la gauche parce qu'il faut savoir construire cet alliage du neuf et de l'ancien. Il y aura dans les premières fonctions des gens qui n'ont jamais eu de responsabilités, mais il y aura aussi des gens qui en ont eu", a déclaré l'ancien ministre lors d'une prise de parole organisée vendredi soir par le site Mediapart. 

20h30 : à l'initiative de BHL, des personnalités se mobilisent à Paris contre l'abstention  

Des personnalités du monde politique, médiatique ou culturel étaient réunies vendredi soir à Paris autour de Bernard-Henri Lévy, pour mettre en garde contre l'abstention au second tour de la présidentielle. Étaient notamment présents Jean-Pierre Raffarin, Manuel Valls, Christian Estrosi, NKM, ou encore la journaliste Audrey Pulvar. 

19h45 : Justin Trudeau apporte son soutien à Emmanuel Macron

Selon Le Journal de Montréal, le Premier ministre canadien a apporté ce vendredi son soutien à Emmanuel Macron, sans toutefois le citer directement : "C’est sûr que je cherche toujours une politique qui rassemble les gens. C’est ce sur quoi j’ai fait campagne. Je cherche toujours des gens qui peuvent rassembler plutôt que diviser", a-t-il affirmé. 

18h00 : Emmanuel Macron serait élu président de la République avec 63% des voix dimanche face à Marine Le Pen, créditée de 37% des intentions de vote, selon le sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNEWS et Sud Radio publiée vendredi. 

15h00 : Marine Le Pen, candidate FN au second tour de la présidentielle, a été accueillie par des manifestants aux cris de "Marine rends l'argent!" à Reims où elle effectue vendredi une visite surprise, pour son dernier jour de campagne, de la cathédrale.

10h50 : Le président du Conseil italien soutient Macron

Emmanuel Macron enchaîne les soutiens venus de l'étranger. Après Barack Obama qui a appelé à voter pour le leader d'En Marche!, ce dernier a reçu le soutien du président du Conseil italien, Paolo Gentiloni, qui a salué "la poussée européenne" et le regain d'optimisme qui suivrait la victoire de l'ancien ministre.

9h07 : Emmanuel Macron a déjà choisi son Premier ministre

Invité d'Europe 1, Emmanuel Macron a déclaré qu'il avait déjà choisi son Premier ministre, mais ce dernier ne serait pas encore au courant, "puisque c’est dans ma tête" précise le leader d’En Marche !. "Il sera à l’image des engagements que j’ai pris et du portrait chinois que j’ai pu faire. C’est quelqu’un qui aura une expérience dans le champ politique, les compétences pour diriger une majorité parlementaire et les compétences pour animer un collectif gouvernemental qui sera profondément renouvelé". L’ancien ministre de l’Economie a ajouté qu’en cas de victoire, son gouvernement "sera connu après la passation de pouvoir".

8h52 : "Madame Le Pen n'est ni républicaine, ni démocrate" pour Christiane Taubira

"Est que nous sommes indifférents à une présence politique de vulgarité, de rejet, de rage ? Absolument non". Invitée de France Inter, l’ex-Garde des Sceaux a estimé que "Madame Le Pen n'est ni républicaine, ni démocrate. Avec ses obsessions tribales, elle ne conçoit pas la Nation civique."

Invitée de France Inter, l’ex-Garde des Sceaux a estimé que "Madame Le Pen n'est ni républicaine, ni démocrate. Avec ses obsessions tribales, elle ne conçoit pas la Nation civique."

8h29 : Marine Le Pen : "La terrible agressivité c'est celle du projet d'Emmanuel Macron"

La candidate frontiste était l’invitée de RTL ce vendredi matin.  Interrogée sur les critiques après sa prestation au grand débat présidentiel, elle s’est défendue." On a parlé d'agressivité, mais la terrible agressivité c'est celle du projet d'Emmanuel Macron. Ma parole n'est que l'écho de la violence sociale qui va exploser dans ce pays". Pour elle, "la terrible violence était celle du projet d’Emmanuel Macron. Il y a deux projets de société : le mien qui est un projet de protection, et le projet de dérégulation d'Emmanuel  Macron.. Elle a ajouté qu’elle avait "le monopole de la protection du peuple", tandis que le leader d’En Marche ! était "le candidat de l'oligarchie".

7h55 : Une abstention quasi record

Selon un sondage Odoxa pour franceinfo publié vendredi, la participation au second tour de la présidentielle pourrait s'élever à 75%, un score particulièrement faible. Certes, le record d’abstention ne serait pas atteint : en 1969, lors du scrutin qui opposait George Pompidou de l'Union pour la défense de la République (58,21 %) à Alain Poher du Centre démocrate (41,79), la participation avait été seulement de 69%. Mais avec un quart d'abstentionnistes attendu dimanche, 2017 devrait arriver juste derrière, dans l’histoire de la Ve République.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
07.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
01.
Un suspect a été interpellé
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (39)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 06/05/2017 - 21:06
Macron est si sûr de lui d'être président
qu'il nous ferait un plaisir extrême d'anticiper aussi en même temps son départ dans 5 ans.
doray jacqueline
- 06/05/2017 - 20:19
Ce type
me fait peur, peur à la pensée qu'il va être à la tête du pays pour cinq ans. Lui et sa femme conseillère dont il ne peut se passer, comme un petit garçon accroché aux jupes de sa mère, cette femme qu'il a connu à 15 ans alors qu'elle en avait 39 cette relation pose question. Ce besoin de se montrer partout se tenant par la main, s'embrassant en public, tout cela me semble sonner faux comme répété et formaté comme si tous les deux jouaient au théatre. Quelle place va-t'il lui réserver ? il a annoncé clairement qu'elle aurait un rôle à jouer alors attendons les bonnes surprises mais ce couple sera-t'il le plus haï des couples présidentiels ?
langue de pivert
- 06/05/2017 - 15:25
Vade retro Hollandas ! ☺
Qui pourra soutenir que cette petite frappe en col blanc n'est pas possédée par l'esprit du salopard de l' Elysée ? Et ça va durer 5 ans ! Incapable de trancher, voulant faire plaisir à tout le monde...pour niquer tout le monde, bique et bouc : à force de se tortiller dans tous les sens il ne sait plus où est son cul et où est sa tête ! Le changement c'est pas pour demain ! ni dans un an, ni dans quatre ! Le prochain attentat des rats d'allah démarrera le compteur ! 239 morts ! Record à battre ! Il peut le faire car son projet et sa méthode sont les mêmes que le plouc ! "La république ne tolérera pas que..." "nous gagneront ce combat" "il faut s'habituer à vivre encore longtemps avec la menace terroriste" "l'esprit du 11 janvier" rode ! La mort aussi ! Ceux qui voteront pour le minet rose auront du sang sur les mains !