En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Cohabitation

François Baroin sera le chef de file LR aux législatives avec Matignon en ligne de mire

Publié le 02 mai 2017
Le parti Les Républicains, réuni en bureau politique a désigné François Baroin pour mener la campagne des élections législatives avec Matignon comme objectif.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti Les Républicains, réuni en bureau politique a désigné François Baroin pour mener la campagne des élections législatives avec Matignon comme objectif.

François Baroin est officiellement le nouveau chef de file des Républicains pour les élections législatives. La décision a été prise par le parti, réuni en bureau politique ce mardi 2 mai dans son siège parisien. Le sénateur de l'Aube et maire de Troyes a été désigné " chef de file du comité de campagne de la droite et du centre" en vue des scrutins du 11 et 18 juin. 

François Baroin s'était déjà déclaré prêt juste après le premier tour et l'élimination du candidat François Fillon  à assumer un rôle de ministre de cohabitation avec Emmanuel Macron en cas de victoire de ce dernier. 

Les législatives sont "gagnables" selon ce dernier qui déclarait " Si les Français veulent une alternance sans équivoque, s’ils veulent tourner la page de Hollande et de Macron, (…) alors dans ce cas-là les Français choisiront un gouvernement de droite et de centre droit. Et, dans ce cas-là, je suis disponible pour (…) diriger le gouvernement, sur la base de la volonté des Français". Le maire de Troyes a cependant exclu l'idée de faire partie d'une coalition "sous quelque forme que ce soit".

Selon la même source, le président de l'association des maires de France, restera quoi qu'il en soit sénateur mais "sera à Matignon en cas de victoire".

Il succèdera donc peut-être à François Mitterrand, Edouard Balladur ou encore Lionel Jospin.

 
Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Aghir
- 03/05/2017 - 19:55
Entre Baroin
et Macron, où sont passés les hommes, les vrais ?????
langue de pivert
- 03/05/2017 - 15:52
Viser la cohabitation après avoir laissé passer une victoire à portée de main ! Il manquait 1,4 % pour rester en piste avec une sérieuse chance de victoire finale ! Et je n'incrimine pas M. Baroin qui n'a pas failli et a été plutôt correct avec Fillon !
langue de pivert
- 03/05/2017 - 11:52
Assez de finasseries !
M. Barouin devrait faire une liste de ceux (chez les LR) qui ont rendu la défaite possible ! Malgré le coup d'état institutionnel du salopard de l'Elysée (du jamais vu dans la cinquième république) M. Fillon a obtenu 20 % au premier tour, preuve que c'était bien le meilleur candidat de la droite ! Pourquoi en juin devrais-je voter pour ceux qui n'ont même pas été capables de lui assurer les 1,4 % qui manquaient pour se maintenir ? Ceux qui ont traîné des pieds ? Ceux qui lui ont savonné la planche ? Ceux qui appellent à voter Macron au lieu de laisser les électeurs libre de leur choix ? En juin je voterai FN une vraie opposition qui s'oppose au candidat Macron comme au parti "en marche" !