En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 9 heures 45 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 11 heures 18 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 13 heures 35 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 17 heures 26 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 17 heures 57 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 18 heures 36 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 19 heures 17 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 19 heures 42 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 20 heures 16 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 20 heures 31 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 10 heures 43 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 11 heures 39 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 17 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 18 heures 35 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 19 heures 55 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 20 heures 18 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 20 heures 39 min
Campagne de l'élection présidentielle

La République selon Nicolas Sarkozy : immigration régulée, laïcité, justice

Publié le 05 mars 2012
Le président candidat a tenu hier samedi un meeting de campagne à Bordeaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président candidat a tenu hier samedi un meeting de campagne à Bordeaux.

[Mis à jour le 04/03/2012 à 12h00]

Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, a estimé que la proposition de Nicolas Sarkozy d'étiqueter la viande en fonction de la méthode d'abattage "stigmatise de façon sournoise les musulmans de France et fait écho aux thèmes du Front national".

Interrogé sur RTL, Pierre Moscovici a déclaré "qu'au lieu d'étiqueter il faut réglementer les techniques d'abattage, faire en sorte qu'il y ait de la transparence et de la qualité".

"C'est une erreur économique d'abord. Cette question de l'étiquetage a déjà été envisagé au niveau du Parlement européen qui s'y est refusé parce qu'il y a aussi une question économique pour la filière, la filière ovine-bovine, et la filière de l'abattage qui connaît de grandes difficultés"

"Quand on mange halal, ou quand on mange casher, on ne mange pas la totalité d'une bête, et si on l'étiquette à ce moment c'est comme si on la découpait en tranches, et qu'on faisait perdre des revenus considérables aux agriculteurs. Voilà comment Nicolas Sarkozy manie des symboles un peu douteux contre l'économie".

[Article initial]

Nicolas Sarkozy a tenu ce samedi 3 mars à Bordeaux, à partir de 17 heures, un nouveau meeting de campagne où il a développé sa vision de la République, de la justice, de l'immigration, de l'intégration et de la citoyenneté. Le discours, particulièrement ferme et très à droite, a été acclamé par plusieurs milliers de militants. Plusieurs responsables de l'Union pour un Mouvement Populaire étaient présents, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, Henri Guaino, Alain Juppé ou Brice Hortefeux. Christine Boutin, ralliée au chef de l'Etat, était aussi présente.

Chers amis, je suis venu vous parler de la République", a commencé Nicolas Sarkozy. "Dans la République, on ne se comporte pas comme des voyous", a-t-il fustigé en revenant sur les incidents de Bayonne. "Honte à ceux qui se sont joints aux séparatistes basques", a insisté le président candidat, en référence aux militants socialistes également présents dans les rues de Bayonne jeudi. "Je ne veux pas de la République des partis, des clans, des sectaires. Je veux me battre pour la République des honnêtes gens."

"J'irai partout à la rencontre des Français", a-t-il déclaré en référence à sa visite dans le centre de Bayonne, malgré les mises en garde du maire UMP de la ville. "En cinq ans, je n'ai jamais reculé devant les pressions. Ce n'est pas maintenant que je vais commencer".

"La République, ce n'est pas l'assistanat. Dans la République, un chef d'entreprise ne part pas avec un parachute doré quand il a mis son entreprise en difficulté. (...) Dans la République, il est légitime que les allocations familiales soient suspendues quand les enfants ne vont pas à l'école. (...) Les premières victimes de l'école du laxisme, ce sont les enfants des milieux modestes."

M. Sarkozy défendu le maire d'un village condamné pour avoir giflé un jeune qui l'avait, dit-il, insulté.

"Dans la République, quand on est condamné à une peine, la peine doit être exécutée", a également affirmé le président candidat. Il a partagé son désir de limiter les remises de peine. Pour lui,  la liberté conditionnelle ne doit être accordée qu'une fois les deux tiers de la peine accomplis. Il souhaite également "que l'on élargisse la définition de la récidive". Le candidat de l'UMP a aussi proposé "que les jurys populaires soient généralisés à tous les tribunaux correctionnels, à la mise en détention provisoire et à l'application des peines".

M. Sarkozy s'est ensuite attaqué à la discrimination positive et a manifesté son attachement à la laïcité et à la citoyenneté."Dans la République, il n'y a pas de place pour la burqa. Dans la République, il n'y a pas de place pour ce qui fracture, ce qui divise.", a-t-il dénoncé. "Donner le droit de vote aux étrangers, c'est porter atteinte à la République."

"Nul ne peut nous demander de renoncer à notre mode de vie au nom d'une condition religieuse". "Les jours fériés chrétiens doivent être considérés comme des faits de civilisation, la civilisation de la République française".

A propos de la nourriture halal : "Reconnaissons à chacun le droit de savoir ce qu'il mange, halal ou non". Nicolas Sarkozy a demandé l'étiquetage de la viande selon les conditions d'abattage.

Le président candidat est revenu longuement sur l'immigration. "L'immigration est un atout, une richesse mais pourquoi ne pas avouer qu'elle peut être aussi un problème. Quand on a perdu le vote populaire, on veut mobiliser le vote communautaire, a attaqué Nicolas Sarkozy. La seule voie, c'est celle de l'immigration choisie."

"Il ne peut plus y avoir de regroupement familial automatique." "Il faut mettre des conditions au regroupement familial : un travail, un logement décent, l'engagement à apprendre le français."

Il est revenu sur son intention de confier au seul juge administratif le contentieux sur l'immigration et a proposé en cas de blocage parlementaire de recourir dans ce cas au référendum.

Nicolas Sarkozy s'est adressé directement à ses "compétiteurs" : "Il n'y a pas de places pour la lutte des clans et pour la lutte des classes". Faisant référence à François Hollande, sans le nommer, qui souhaite créer une nouvelle tranche d'imposition pour les revenus au-delà d'un million d'euros par an, le candidat de l'UMP a dénoncé le "cynisme, le mépris et la tartufferie" de cette proposition. "La clientèle des syndicats enseignants ne doit pas être contrariée ? C'est vous qui allez payer". "Le président de la République ne sert pas des clientèles, des corporations, des castes. Il sert l'intérêt général et tous les citoyens".

"Je veux vous rendre la parole. Je veux rendre la parole au peuple pour aider la République", a affirmé Nicolas Sarkozy, qui a de nouveau terminé son discours par "Aidez-moi. J'ai besoin de votre énergie".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (53)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Carcajou
- 05/03/2012 - 18:02
Humour extrêmement basique
@guigou - 04/03/2012 - 18:17

Vous le faites exprès, là? Vous n'êtes pas sérieux?

La viande halal est "autorisée" en islam (c'est le sens du mot halal), elle a été abattue selon le rite, c'est à dire vivante (l'étourdissement est refusé par la plupart des musulmans), tournée vers la Mecque (quibla) et le sacrificateur prononce sur elle "bismillah" (au nom d'Allah). Pourriez-vous expliquer comment les adeptes d'une autre religion pourraient manger une viande sur laquelle le nom d'un autre dieu que le leur a été prononcé? Pourquoi les athées seraient-ils contraints de consommer une viande abattue selon des préceptes qui leur semblent obscurantistes?

Il y a là ostensiblement une atteinte à la liberté de conscience.

La République interdit l'abattage d'animaux conscient afin de diminuer leurs souffrances. Hors de plus en plus d'animaux sont abattus sans étourdissement. Faut-il renoncer aux lois séculières pour une prescription religieuse?

Il s'agit ostensiblement d'une atteinte à la notion de laïcité (dans son esprit, mais il faudra légiférer pour interdire cette pratique).

100% des commentaires de Guigou sont à mourir de rire. Restez chez vous et informez-vous.
amandina
- 05/03/2012 - 11:36
quand on voit un tarik ramadan s exprimer !
vous savez celui qui prone la lapidation des femmes etc,,,, un extremiste islamiste que fait il encore en france quattend t on pour le mettre en taule pour injures graves vis a vis du peuple français ou tout simplement l expulser avec interdiction de revenir en france si il a la nationalite française qu on lui enleve moisi je le rencontre un jour il saura ce que sont les femmes françaises vous savez blanches et souvent blondes, il se recevra des oeufs ou des tomates pourries en pleine poire cela le calmera cela le calmera ras le bol en france des independantistes de tous poils, basques, corses martiniquais pas contents qu ils se barrent la france est une republique pas un bordel immonde tout ce que ces parasites vehiculent c est la haine vis a vis de nous vrai peuple français alors les bronzes degagez et tres vite................
Equilibre
- 05/03/2012 - 11:12
Sur les sondages, histoire de rigoler.
http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Elections/Pr%C3%A9sidentielles%202012

Sur cette page se trouve tous les résultats des derniers sondages.
LH2 démarque largement par rapport aux autres (Bayrou et Le pen notamment). De plus, les sondages sont tous redressés suivant des méthodes originales voire manipulatrices, dirons-nous. Le seul vrai sondage aura lieu en avril. Le reste, c'est du verbiage pour faire causer ceux qui n'ont rien à dire et se confortent comme ils peuvent de leurs idées en se disant qu'ils ne sont pas tout seul.
Dernier échec des instituts de sondage: le choix d'Eva Joly et non de Hulot. Sacré Flop.