En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 5 heures 46 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 6 heures 24 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 14 heures 4 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 15 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 6 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 8 heures 9 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 9 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 11 heures 2 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 13 heures 46 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 14 heures 1 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 14 heures 16 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 15 heures 7 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 15 heures 11 min
© Reuters
François Hollande doigt en l'air discours Atlantico.fr
© Reuters
François Hollande doigt en l'air discours Atlantico.fr
Dans l'ombre

Quand François Hollande voulait nuire à Nicolas Sarkozy

Publié le 31 mars 2017
Selon un article du Figaro, le chef de l'Etat aurait monté un dossier contre son prédécesseur, contribuant à nourrir les forts soupçons de "cabinet noir" avancé par François Fillon.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un article du Figaro, le chef de l'Etat aurait monté un dossier contre son prédécesseur, contribuant à nourrir les forts soupçons de "cabinet noir" avancé par François Fillon.

En accusant François Hollande d'avoir mis en place un cabinet noir pour nuire à ses opposants politiques, François Fillon a lancé un drôle de pavé dans la mare lors de son passage dans l'Emission politique jeudi dernier. Si ces accusations ont été immédiatement dénoncées par le chef de l'Etat et une large partie de la gauche, elles seraient loin d'être absurdes selon un article du Figaro (version payante). Dans ce texte, le quotidien rapporte qu'entre 2012 et 2014, "pour ceux qui ont fréquenté de près l'ancien président Nicolas Sarkozy, il était évident que François Hollande animait 'un cabinet noir' pour nuire par tous les moyens à celui dont on pouvait penser qu'il préparait déjà son retour".

A l'époque François Hollande était persuadé qu'il affronterait à nouveau Sarkozy en 2017. Bernard Muenkel, chef du service informatique de l'Elysée, a le premier étayé cette thèse. "Il l'a fait à ses risques et périls, d'abord en interne, puis, après avoir été mis à l'écart par l'Elysée, dans une interview à Valeurs actuelles en octobre 2013" rappelle le Figaro.

D'après ce responsable, on lui aurait demandé d'accomplir des recherches illégales de documents numériques susceptibles de mettre directement en cause Nicolas Sarkozy. Ces documents auraient concernés l'affaire Tapie et devraient démontrer la collusion entre l'ancien patron du Crédit Lyonnais et l'ex-chef de l'Etat, pour discréditer ce dernier.  

Mais ces documents ne devraient pas normalement être consultables par les proches de François Hollande car entreposées aux Archives nationales. S'ensuivra une véritable guerre des archives, notamment évoquées par Jean-Louis Debré dans son livre Ce que je ne pouvais pas dire. Et qui alimentent un peu plus les soupons d'enquêtes secrètes sur les opposants de l'Elysée, quels qu'ils soient…

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 01/04/2017 - 11:38
Hollande veut MACRON, le seul qui pourra cacher SES
TURPITUDES et les siennes par la même occasion et faire que les journaleux puissent continuer de bénéficier de leurs NICHES FISCALES et ainsi les avoir, lui aussi, à sa "botte"
BABOUCHENOIRE
- 01/04/2017 - 09:08
Bien joué Hollande : Valls sa victime et Macron son heritier
pourquoi les médias ne se posent -ils pas de question sur le comportement d'Hollande vis à vis de Valls. Tout est organisé depuis Septembre 2016 la démission de Macron a été programmée avec la bénédiction de Hollande qui savait qu'il ne se représenterait pas et il a tué Valls, comme Mitterand ( son professeur ) avec Rocard, et lancer Macron... Petit retour en arrière: Macron avait dit officiellement qu'il ne se présenterait jamais contre Hollande et pourtant il lance son mouvement en vue de .., alors que Valls reste piégé au gouvernement. Macron, la créature d'Hollande, n'est et ne sera pas un ingrat donc si l'on veut du changement, après ces 5 ans de bonheur, il fait mieux éviter que Macron soit au 2 eme tour.
Lazydoc
- 01/04/2017 - 00:09
Macron sera élu
Si le front républicain s'applique (et s'il est au 2ème tour). Si une partie des LR veulent l'alternance avec le hollandisme, si les autres vont à la pêche, MLP passe.
Et cohabite avec une coalition LR (en partie)+FN.