En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Société
Intolérance, racisme et antisémitisme : une baisse enregistrée en 2016
Publié le 30 mars 2017
Selon l’indice annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, les Français seraient plus tolérants. Toutefois, les préjugés n’ont pas disparu…
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l’indice annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, les Français seraient plus tolérants. Toutefois, les préjugés n’ont pas disparu…

Selon le rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), publié ce jeudi 30 mars,  pour la troisième année consécutive, l’indice de tolérance à l’altérité est en hausse dans la société française. "Les attaques terroristes ne produisent pas automatiquement une aggravation du rejet de l’autre", précise l’institution présidée par Christine Lazergers. En effet, la CNCDH a réalisé deux sondages, un en janvier, l’autre en octobre, soit après les attentats terroristes de juillet à Nice et contre le père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Les musulmans et les immigrés toujours moins acceptés

Même si le rapport indique que l’intolérance, le racisme et l’antisémitisme sont en baisse, il ne faut pas croire que tous les préjugés ont disparu. Les plus nombreux concernent les Roms et les "gens du voyage". Ils sont confrontés "au plus grand rejet de la part du reste de la population". Les "vieux préjugés antisémites liant les juifs au pouvoir et à l’argent" persistent encore et s’accompagnent d’une "nouvelle judéophobie" structurée par "une image critique d’Israël". Même si le chiffre de leur rejet est en baisse. Les musulmans restent les moins acceptés, même si la part du rejet a reculé.

>>> À lire aussi : Mini-révolution : l’Insee recueille bien des données de type ethnique, et voici ce qu’elles révèlent de l’immigration en France

En ce qui concerne l’immigration, si 53% pensent qu’il "y a trop d’immigrés en France" (-5 points comparé à 2015), une majorité des Français (57 %) continue de penser que "de nombreux immigrés viennent en France uniquement pour profiter de la protection sociale".

L’islam et les musulmans perçus différemment  

La laïcité, bien perçue par 74% des sondés, fait aussi l’objet d’un débat. A gauche, elle correspond d’abord "à la possibilité pour des gens de convictions différentes de vivre ensemble". Pour les sympathisants du Front national, elle est liée à "l’interdiction des signes et des manifestations religieuses dans l’espace public" et à la préservation "de l’identité française".

En ce qui concerne les signes religieux, le rejet du voile porté par certaines musulmanes recule. En effet, la part des sondés considérant qu’il "peut poser un problème pour vivre en société" s’est réduite de 22 points en trois ans, à 58 %. Pour le port du burkini, elle est de 59 %. La perception des musulmans comme un groupe "à part" dans la société recule elle aussi fortement (38 %). L’islam comme religion et les musulmans sont perçus différemment par les Français. Selon le rapport de la CNCDH, les derniers bénéficient d’une "perception nettement plus positive". 80 % des interrogés les considèrent comme "des Français comme les autres".

 

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
03.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
04.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Iran, pourquoi la menace d’une intervention militaire brandie par John Bolton pourrait marcher
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 30/03/2017 - 18:39
Mieux que la commission consultative des droits de l'homme …,
le Décodex du Monde, érigé en référence par les journalistes qui ont conçu cet outil, et qui sert à évaluer la fiabilité de l'information. Question : comment les journalistes du Monde jugent-ils l'information qu'ils font eux-mêmes circuler sur le web ? Fiable ? Parmi les 15 intox qui ont pollué la campagne présidentielle, de combien aviez-vous entendu parler avant que les journalistes du Monde ne les déclinent hier dans leur Décodex ? Personnellement : pas plus de 3 sur 15 ! Heureusement que le professionnalisme de certains journalistes permet d'offrir, aux lecteurs égarés dont je fais partie, les points de repère nécessaires à la compréhension de notre environnement médiatique.
ikaris
- 30/03/2017 - 17:29
Le Komintern du multiculturalisme s'exprime dans sa Pravda
Et au fait on en est où de la prise en compte du racisme anti-autochtone ? On parle de sentiment d'insécurité alors que l'insécurité est bien réelle alors qu'on parle de racisme pour décrire une réalité qui est assez discutable. De toute façon ces comités devant justifier leur propre existence pour des raisons sonnantes et trébuchantes ils trouveront toujours du racisme ... et alimenteront toujours la paranoïa et le sentiment victimaire de différentes ethnies plus ou moins fraichement installées sur notre territoire.
J'accuse
- 30/03/2017 - 16:20
Le racisme est conjoncturel, pas structurel
Le rejet d'une population par une autre est directement et uniquement fonction des difficultés rencontrées par cette dernière. Il y a actuellement moins de racisme parce que le sentiment d'insécurité s'est affaibli: un autre attentat majeur et vous verrez les chiffres exploser du jour au lendemain, avant de régresser à nouveau. Il est totalement inutile de faire des sondages là-dessus, qui ne reflètent que ce qu'on sait.