En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

L’Europe face au dilemme biélorusse

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 32 min 9 sec
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 heure 3 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 2 heures 55 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 3 heures 31 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 6 heures 1 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 18 heures 35 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 19 heures 24 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 44 min 56 sec
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 heure 20 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 3 heures 10 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 3 heures 48 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 4 heures 42 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 6 heures 46 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 18 heures 59 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 19 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Critique

Nicolas Sarkozy fustige "l'ingérence du pouvoir médiatique" dans le fonctionnement de la justice

Publié le 27 mars 2017
"Qui arrêtera l'ingérence du pouvoir médiatique dans le fonctionnement de l'autorité judiciaire ?", aurait lancé l'ancien président, devant les avocats du barreau de Paris, selon Valeurs Actuelles.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Qui arrêtera l'ingérence du pouvoir médiatique dans le fonctionnement de l'autorité judiciaire ?", aurait lancé l'ancien président, devant les avocats du barreau de Paris, selon Valeurs Actuelles.

Selon les indiscrétions de l'hebdomadaire Valeurs Actuelles, qui rapporte une intervention de Nicolas Sarkozy devant les avocats du barreau de Paris le 20 mars dernier, l'ancien président de la République aurait dénoncé "l'ingérence du pouvoir médiatique" dans le fonctionnement de la justice. 

"Qui arrêtera l'ingérence du pouvoir médiatique dans le fonctionnement de l'autorité judiciaire ? Qui arrêtera l'instrumentalisation des procédures par le pouvoir médiatique ? Qui aura suffisamment de courage pour écrire le J'accuse qui manque à notre siècle", se serait notamment interrogé Nicolas Sarkozy devant son auditoire. 

>>>> À lire aussi : Entre néolibéralisme décomplexé et nationalisme provocateur : l'impossible stratégie de la décennie sarkozyste

Le candidat vaincu à la primaire de la droite et du centre aurait également évoqué le secret des sources des journalistes : d'après lui, ce secret est "devenu par la loi, non plus un simple précepte déontologique mais un principe de droit alors que dans le même temps le secret professionnel des avocats peut faire, à tout moment, l'objet d'une perquisition voire d'un interrogatoire dans le cadre d'une garde à vue".

Sollicité par l'AFP, l'entourage de l'ancien chef de l'État a démenti ces propos rapportés par Valeurs Actuelles. 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 28/03/2017 - 14:38
@Lafronde ....ce serait l'idéal mais, le bon vouloir de toute
cette clique, le "bloque" avec des "affaires" qui n'en finissent pas d'êtree éclaircies.... et on se demande bien pourquoi? .......Hollande est arrivé avec son MACHIAVELISME ambiant/sa férocité à nuire à Sarko (jaloux qu'il est de ne lui arriver qu'à l'orteil), mais que nous subissons depuis cinq ans et le pire, il a mis en "branle" tout ce qu'il a sa disposition avec la complicité des journaleux pour pouvoir "remettre le couvert" pour 5 ans!!! . A nous d'agir en commençant par ZAPPER le service public où sévissent tous les MERDIALEUX "aux ordres" qui veulent garder LEURS TRES CHERES NICHE FISCALE et LEURS SUBVENTIONS béton, leur TVA réduite comme Médiapart dont Hiollande a effacer la deette etc
lafronde
- 28/03/2017 - 11:51
Sarkozy doit siéger au Conseil Constitutionnel.
Président, Sarkozy a veillé à l'impartialité de l'Etat pendant la campagne électorale de 2012. Pas de procédure judiciaire ciblant le candidat de l'Opposition. Respect par la Presse audiovisuelle de ses obligations contractuelles, sur le pluralisme et l'impartialité de l'Information. Sarkozy devrait le rappeler, et avertir des risques que la partialité de l'Etat, du CSA et de la Presse audiovisuelle font courir sur la sincérité du scrutin. Pour la campagne 2017, Hollande ne garantit plus les Institututions. PNF à la remorque d'un journal partisan : le Cafard déchainé, CSA qui ne fait plus respecter la pluralisme et l'impartialité de l'Information audiovisuelle.
En siégeant à nouveau au Conseil Constitutionnel, Sarkozy y neutralisera la majorité socialiste (voix de son Président). Il permettra au Conseil un examen complet d'une possible requête en annulation du scrutin déposée par Fillon. Puisque le pouvoir socialiste a triché dans cette élection avec le CSA et le PNF, cette tricherie peut être jugée par le Conseil Constitutionnel comme faussant la sincérité du scrutin. Sarkozy doit donc y siéger. G. Larcher, Président du Sénat, sera notre prochain Président de la République.

Salgado
- 28/03/2017 - 09:12
La haine!
Je viens de voir Bourdin interroger Chartier.Il y avait la mème haine que chez C.Angot dans son attitude quasi hysterique .Pitoyable BFM ! Ils ne se cachent mème plus. Au moins c'est clair.