En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Initials Burkini
Pour Marine Le Pen, la France, "ce n'est pas le burkini", "c'est Brigitte Bardot"
Publié le 04 mars 2017
Dans une interview à la chaîne américaine CBS, la présidente du Front national se déclare une nouvelle fois "opposée au port du voile dans l'espace public".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une interview à la chaîne américaine CBS, la présidente du Front national se déclare une nouvelle fois "opposée au port du voile dans l'espace public".

Marine Le Pen a accordé vendredi une interview à la chaîne américaine CBS. Filmé à New York, l'entretien mené par le journaliste vedette de la chaîne CNN Anderson Cooper (qui collabore parfois avec CBS) sera diffusé ce dimanche dans 60 Minutes, l'une des émissions les plus visionnées au monde. Dans un extrait diffusé ce samedi par la chaîne, on y voit la président du Front national répété sa position sur le port du voile. "Moi je suis opposée au port du voile dans l’espace public. Nous avons une loi en France", dit-elle. Alors que le journaliste lui demande si les femmes musulmanes devaient être autorisées à porter le voile dans l’espace public, Marine Le Pen répond que "ce n’est pas ça la France, la France ce n’est pas le burkini sur les plages". Pour elle, "la France, c’est Brigitte Bardot". Une référence loin d'être anodite, B.B. étant l'une des personnalités françaises les plus connues à travers le monde... et un fervent soutien de Marine Le Pen.

Lors d'une visite au Liban en février, Marine Le Pen avait refuser de porter le voile lors de sa rencontre prévue avec le Grand Mufti de Beyrouth. La présidente du Front national avait ensuite expliqué être venue au Liban en tant que candidate à la présidentielle et non pour s'y installer. Ses détracteurs, comme l’ancienne ministre socialiste Aurélie Filippetti, avaient dénoncé un coup de communication. D’autres, comme Jean-Luc Mélenchon, ont estimé son refus de porter le voile "légitime", estimant que le voile est un signe de soumission.

Egalement interrogée sur son admiration pour Vladimir Poutine, Marine Le Pen a répondu : "Je ne suis pas une fan dans un concert de rock. Je suis une leader politique dans l'une des grandes nations de ce monde. Ce qui m'intéresse, c'est l'intérêt de la France". Pour elle, "le danger pour l'Europe" serait de "mener une guerre froid contre la Russie et la pousser dans les bras de la Chine".

Vu sur : Lu sur CBS News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
05.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
06.
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
07.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Solognitude
- 05/03/2017 - 23:27
En résumé:
La france préfère nettement la prose de Houellebec à celle de Tariq Ramadan. Ya pas photo!
LOTHARINGIEN 31
- 05/03/2017 - 15:34
CORRECTEUR SVP
j'aime bien les articles d'Atlantico , j'aime moins ses fautes de français (les accords et les infinitifs ) récurrentes, hélas...
Leucate
- 05/03/2017 - 14:55
@JG - retraite à 60 ans
Dans le programme il est prévu que les salariés peuvent prendre leur retraite à 60 ans mais il leur faut 40 annuités pour avoir la retraite à taux plein.
Cela change quand même pas mal de choses. Cela bénéficie à ceux qui ont commencé très jeunes (à mon époque, le service militaire comptait dans le décompte) et donc n'ont pas fait d'études supérieures. Ceux-là devront continuer s'ils veulent avoir le taf.