En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Capture d'écran Youtube
Double casquette
Le fondateur des "Jeunes avec Macron", Florian Humez, bénéficierait d'un emploi d'assistant parlementaire
Publié le 28 février 2017
Depuis le 1er décembre, le jeune homme serait salarié du député-maire macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey (Val-de-Marne), et continue parallèlement à faire campagne pour Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le 1er décembre, le jeune homme serait salarié du député-maire macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey (Val-de-Marne), et continue parallèlement à faire campagne pour Emmanuel Macron.

Selon les informations du site de Marianne, le fondateur des "Jeunes avec Macron" Florian Humez, qui participe activement à la campagne de l'ancien ministre de l'Économie, serait employé comme assistant parlementaire à mi-temps par le député Jean-Jacques Bridey.

"Être bénévole sur une campagne électorale peut susciter des frustrations. Tant d'heures passées à militer, à se donner sans compter au service d'un candidat, le tout pour un résultat incertain... et zéro euro ! Il existe bien sûr la possibilité de demander à être salarié de l'association de financement de la campagne, mais les budgets sont si serrés que tout le monde ne peut y prétendre. Reste une alternative : trouver une autre source de salaire", peut-on lire sur le site de l'hebdomadaire. 

>>>> À lire aussi : Pourquoi l'idéologie de la transparence n'est en rien une solution adéquate à l'opacité du financement de la vie politique française

En effet, depuis le 1er décembre, le jeune homme serait salarié du député-maire macroniste de Fresnes (Val-de-Marne), et continue parallèlement à faire campagne pour Emmanuel Macron, alors que la loi interdit aux collaborateurs parlementaires de participer à des campagnes électorales. 

Sollicité par l'hebdomadaire, Florian Humez nie tout cumul illégal. S'il travaille bien pour Jean-Jacques Bridey, ce n'est qu'à temps partiel, assure-t-il, avant de préciser : "le mardi et le mercredi, soit 18 heures par semaine". Florian Humez assure même être devenu "les yeux et les oreilles du député à l’Assemblée".

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
La petite fiancée de l'Amérique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MGPresse
- 01/03/2017 - 14:19
"les yeux et les oreilles du député à l’Assemblée"
On sait maintenant ce qu'est un parlementaire : quelq'un qui n'a pas ses yeux et ses oreilles à l'assemblée. D'autre part le type qui a pour job d'être à-mi temps (deux jours sur sept) ses yeux et ses oreilles à l'Assemblée en vacances parlementaires a bien-entedu du temps de libre.
MGPresse
- 01/03/2017 - 14:05
Orthogaffe
@arnaudiff. Faites gaffe ! la bonne orthographe ne permet pas de tout dire. Ainsi l'on ne dit pas le "clone" de Hollande, mais le "clowne" de Hollande. On ne dit pas "des candidats bancals" mais des "candidats banquaux".
Cordialement
Djib
- 01/03/2017 - 13:13
Encore une belle tête de futur apparatchik
qui va nous expliquer le vie, le travail, nous dire le beau et le laid, le bien et le mal, sans jamais avoir fait un vrai boulot.