En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Capture d'écran Youtube
Double casquette
Le fondateur des "Jeunes avec Macron", Florian Humez, bénéficierait d'un emploi d'assistant parlementaire
Publié le 28 février 2017
Depuis le 1er décembre, le jeune homme serait salarié du député-maire macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey (Val-de-Marne), et continue parallèlement à faire campagne pour Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le 1er décembre, le jeune homme serait salarié du député-maire macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey (Val-de-Marne), et continue parallèlement à faire campagne pour Emmanuel Macron.

Selon les informations du site de Marianne, le fondateur des "Jeunes avec Macron" Florian Humez, qui participe activement à la campagne de l'ancien ministre de l'Économie, serait employé comme assistant parlementaire à mi-temps par le député Jean-Jacques Bridey.

"Être bénévole sur une campagne électorale peut susciter des frustrations. Tant d'heures passées à militer, à se donner sans compter au service d'un candidat, le tout pour un résultat incertain... et zéro euro ! Il existe bien sûr la possibilité de demander à être salarié de l'association de financement de la campagne, mais les budgets sont si serrés que tout le monde ne peut y prétendre. Reste une alternative : trouver une autre source de salaire", peut-on lire sur le site de l'hebdomadaire. 

>>>> À lire aussi : Pourquoi l'idéologie de la transparence n'est en rien une solution adéquate à l'opacité du financement de la vie politique française

En effet, depuis le 1er décembre, le jeune homme serait salarié du député-maire macroniste de Fresnes (Val-de-Marne), et continue parallèlement à faire campagne pour Emmanuel Macron, alors que la loi interdit aux collaborateurs parlementaires de participer à des campagnes électorales. 

Sollicité par l'hebdomadaire, Florian Humez nie tout cumul illégal. S'il travaille bien pour Jean-Jacques Bridey, ce n'est qu'à temps partiel, assure-t-il, avant de préciser : "le mardi et le mercredi, soit 18 heures par semaine". Florian Humez assure même être devenu "les yeux et les oreilles du député à l’Assemblée".

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
06.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MGPresse
- 01/03/2017 - 14:19
"les yeux et les oreilles du député à l’Assemblée"
On sait maintenant ce qu'est un parlementaire : quelq'un qui n'a pas ses yeux et ses oreilles à l'assemblée. D'autre part le type qui a pour job d'être à-mi temps (deux jours sur sept) ses yeux et ses oreilles à l'Assemblée en vacances parlementaires a bien-entedu du temps de libre.
MGPresse
- 01/03/2017 - 14:05
Orthogaffe
@arnaudiff. Faites gaffe ! la bonne orthographe ne permet pas de tout dire. Ainsi l'on ne dit pas le "clone" de Hollande, mais le "clowne" de Hollande. On ne dit pas "des candidats bancals" mais des "candidats banquaux".
Cordialement
Djib
- 01/03/2017 - 13:13
Encore une belle tête de futur apparatchik
qui va nous expliquer le vie, le travail, nous dire le beau et le laid, le bien et le mal, sans jamais avoir fait un vrai boulot.