En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© AFP
Au coude à coude

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen toujours donnée en tête, suivie de près par Emmanuel Macron

Publié le 27 février 2017
L'ancien ministre de l'Économie est maintenant crédité de 24,5% d'intentions de vote, derrière la candidate du FN (26%).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien ministre de l'Économie est maintenant crédité de 24,5% d'intentions de vote, derrière la candidate du FN (26%).

Selon les résultats d'un nouveau sondage Ifop/Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio, publié lundi 27 février, Emmanuel Macron bénéficie déjà du renoncement de François Bayrou, avec une progression de 5,5% d'intentions de vote en moins d'une semaine. 

L'ancien ministre de l'Économie est maintenant crédité de 24,5% d'intentions de vote (+1 par rapport à vendredi dernier). Emmanuel Macron se place ainsi clairement en deuxième position, juste derrière Marine Le Pen, dont la courbe reste stable (26%). 

>>>> À lire aussi : Présidentielle 2017, la question qui fâche : au-delà de la progression du FN, combien y-a-t-il de Français (encore) prêts à voter contre l’élection de Marine Le Pen quel que soit le candidat qui l’affronte ?

Au coude à coude avec le fondateur du mouvement "En Marche !" jusqu'à la semaine dernière, François Fillon accuse en revanche un retard important, avec 20% d'intentions de vote (-0,5). 

Autre enseignement de ce sondage : une majorité des électeurs potentiels d'Emmanuel Macron (55%) sont toujours indécis, quand ceux de Marine Le Pen sont 75% à se dire certains de leur choix. 

Benoît Hamon n'enregistre quant à lui qu'une faible progression, avec 13,5% (+0,5) d'intentions de vote, et se trouve toujours devant Jean-Luc Mélenchon (11,5%, +0,5).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/03/2017 - 13:59
@g16 Vous avez raison!
mais nous sommes le seul parti à n'avoir jamais renié nos convictions patriotiques! Si nous arrivons à des sondages proches de 45% au second tour pour Marine Le Pen (qui l'aurait cru, il y a six mois), c'est parce que les Français respectent cette continuité dans nos convictions. Vous comprendrez aisément que si nous faisions des appels du pieds avant le premier tour, les Français se détourneraient de nous pour voter pour les candidats-attrape-tout style Macron. Attendez le second tour, pour voir...cr Macron-Rothschild perdra le vote des algériens, qui auront la flemme d'aller voter, soit 5,5 points de moins pour Macron, et Marine Le Pen gagnera le vote des Français qui aiment la constance, la persévérance et le courage politique (soit Dix points de plus!)
g16
- 28/02/2017 - 18:13
Le Pen
Macron au 2ème tour, la droite déçue ne demande qu'un appel du pied et des ententes politiques pour se rallier au FN.
Anguerrand
- 28/02/2017 - 17:12
À Marie-E
Vous avez raison, les sondeurs se trompent régulièrement actuellement, aux primaires de droite, Fillon était donné 3 ème et Juppé gagnant, on a vu le resultat, on est loin des 3% d'erreurs habituellement tolérés. Attendons la Campagne officielle et les électeurs sensés se rendront compte, je l'espère , de la politique économique folle de Phillipipot et des conséquences sur le retour du franc; appauvrissement du pays après une forte devaluation ( 30 à 40 % ), des économies des français, et hausse de la dette déjà énorme qu'il faudra rembourser en € avec une monnaie de singe. Le pays bloqué par les grèves comme sait le faire la gauche, les syndicats, les fonctionnaires, les raffineries, les transports en commun, etc. J'espère que les électeurs liront le programme Fillon seul capable de redresser la France et d'enfin mettre les fonctionnaites à égalité totaleavec le privé, économie de 20 milliards/ ans et plus de problèmes dans les hôpitaux. Bien sûr également les 3 jours de carences qui fait diminuer de moitié l'absentéisme, et plus de profs malades dès la rentrée.