En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 6 min 7 sec
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Société
Protection de l'enfance

Parents dangereux : ces violences contre les enfants dont on parle si peu

il y a 1 heure 43 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès
il y a 2 heures 23 min
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 12 heures 1 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 13 heures 32 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 16 heures 5 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 17 heures 6 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 29 sec
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 30 min 56 sec
décryptage > Economie
Réalité des chiffres

Hôpitaux, retraites ou inégalités : la fiscalité, ce verrou français qui étrangle toute vraie réforme.

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Hong-Kong s’enflamme, sa jumelle historique, Singapour, récupère les flux de capitaux et redoute la contagion…

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Politique
2022

Les Français tous prêts à la bataille retour Macron Le Pen… ou majoritairement orphelins de la politique…?

il y a 2 heures 33 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 12 heures 47 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 13 heures 59 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 16 heures 34 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 17 heures 41 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 20 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Guerre de partis

Accord Hamon-Jadot : l'investiture de Cécile Duflot rend les socialistes parisiens "hystériques"

Publié le 26 février 2017
Cécile Duflot a obtenu une circonscription "réservée", dans le cadre de l'accord passé entre Europe écologie et le Parti socialiste. La candidate investie par le PS devra laisser sa place... ou se présenter en dissidence.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cécile Duflot a obtenu une circonscription "réservée", dans le cadre de l'accord passé entre Europe écologie et le Parti socialiste. La candidate investie par le PS devra laisser sa place... ou se présenter en dissidence.

L'écologiste Yannick Jadot a annoncé, jeudi soir, son retrait de la course présidentielle, au profit du socialiste Benoît Hamon. L'accord signé entre les deux partis contient une composante écologique, puisque Benoît Hamon s'est notamment engagé à une mise en œuvre d'une sortie progressive et intégrale du nucléaire d'ici 25 ans, mais aussi politico-politicienne : 40 circonscription ont été réservées à Europe écologie - les Verts. C'est-à-dire que le PS n'y présentera pas de candidat.

Parmi ces circonscriptions, la 6e de Paris, où a été élue en 2012 Cécile Duflot. L'ancienne ministre du Logement sera donc à nouveau candidate sous la bannière Verts-PS pour les législatives de juin 2017. Mais, problème : les militants socialistes y ont  investi, en décembre, leur propre candidate, l'avocate et conseillère de Paris Nawel Oumer.

La "désinvestiture" de Nawel Oumer sera examinée en mars lors d'un conseil national du PS. Mais s'y pliera-t-elle ? "Elle me dit qu'elle ira jusqu'au bout, quitte à partir en dissidence. Mon sentiment est qu'elle attend de voir jusqu'où ça va", explique à FranceTVinfo un de ses proches.  Il faut dire que, déjà en 2012, les socialistes parisiens n'avaient pas apprécié le parachutage de Cécile Duflot dans cette circonscription. Et depuis, les relations ne se sont pas améliorées... ""Elle a eu une attitude très dure face au gouvernement, ce qui est mal passé auprès des militants. Elle a fait de la rupture avec le PS sa stratégie de campagne. On trouve un peu fort de café qu'elle nous demande à présent de la sauver. Car c'est de cela qu'il s'agit : si elle y allait, Nawel Oumer pourrait gagner", explique un bon connaisseur de la situation parisienne.

L'accord énerve d'autant plus les socialistes parisiens qu'il ne prévoit pas de réciprocité : les socialistes ne présenteront pas de candidats face aux Verts dans 40 circonscriptions, mais ces derniers ne s'y priveront pas ailleurs. Par exemple, le porte-parole des Verts Julien Bayou fait campagne contre la socialiste Seybah Dagoma dans la 5e circonscription de Paris. Et la militante féministe Caroline de Haas, initiatrice de la pétition contre la loi Travail, est soutenue par EELV pour se présenter dans la 18e circonscription de Paris contre... Myriam El Khomri, qui a porté la loi Travail. Ambiance assurée !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
horus35
- 26/02/2017 - 11:55
@clint !Chante bel oiseau !
"J'aime la diversité" ! Sutout certaines"diversités"je présume? Celles qui vous font croire que vous êtes un démocrate place du "bon côté de la barrière " bien sûr! L'opinions des autres en réalité vous n'en avez rien à fiche, mais alors rien de rien ! Je vous répete que ce site n'est pas pour vous,envahit qu'il est par de nombreux fachistes ( tout ce qui ne pense pas comme vous en réalité) qui sont la honte de la France (bien sûr) !Laissez moi me réfugier dans La Chapelle que vous nous construisez, restez dans la votre mais faites attention, elle va s'écrouler sur vous dans peu de temps !
clint
- 26/02/2017 - 11:20
@horus35 : figurez vous que j'aime la diversité !
Et la diversité d'opinions est l'un des éléments fondateurs des démocraties. Autrement c'est tellement tranquille, rassurant et sécurisant de rester dans sa "chapelle" !
Paul Emiste
- 26/02/2017 - 10:25
Il paraîtrait que nous serions en démocratie...populaire?
Ou comment en "démocratie bananière et populaire de France" un groupuscule gauchiste à 2% peux avoir des députés, sénateurs et même des ministres, alors que le premier parti de France (que l´on soit d´accord ou pas) n´a pratiquement rien.