En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 3 heures 45 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 4 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 5 heures 47 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 7 heures 18 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 8 heures 42 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 11 heures 15 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 12 heures 4 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 13 heures 48 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 4 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 5 heures 24 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 6 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 8 heures 6 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 11 heures 4 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 12 heures 47 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 13 heures 52 min
© Capture d'écran / Vidéo AFP
© Capture d'écran / Vidéo AFP
Rendez-vous

Liban : Marine Le Pen a rencontré Michel Aoun

Publié le 20 février 2017
La présidente du Front national souhaite renforcer sa stature internationale.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présidente du Front national souhaite renforcer sa stature internationale.

Depuis son arrivée à la tête du Front national en 2011, Marine Le Pen n’a rencontré que très peu de dirigeants étrangers en exercice. Ce lundi 20 février, elle s'est donc rendue au Liban où elle a rencontré son président, Michel Aoun, et son Premier ministre Saad Hariri.

"Nous avons évoqué la longue et fructueuse amitié entre nos deux pays", a expliqué Marine Le Pen à l’issue d’une rencontre avec le président du Liban, qui a durée une trente minutes au palais présidentiel à Beyrouth. "Nous évoquons la lutte contre le fondamentalisme islamisme (…) Le Liban peut être une puissance d'équilibre", a-t-elle encore affirmé à BFMTV.

"Amalgame" entre l'islam et le terrorisme

Après sa rencontre avec Michel Aoun, la candidate à l'élection présidentielle s'est entretenue avec le premier ministre Saad Hariri, un musulman sunnite. Celui-ci l'a mise en garde contre tout "amalgame" entre l'islam et le terrorisme. "L'erreur la plus grave serait l'amalgame entre islam et musulmans d'une part, terrorisme d'autre part", a-t-il indiqué. "Les Libanais et les Arabes comme la majorité du monde considèrent la France comme la patrie des droits de l'Homme et de l'État républicain qui ne fait aucune distinction ethnique, religieuse, ou de classe entre ses citoyens", a encore précisé le leader de la communauté sunnite libanaise. "Les musulmans sont les premières victimes du terrorisme réclamant de la religion" a aussi dit le Premier ministre.

S'exprimant devant la presse à l'issue de cette rencontre, Marine Le Pen s'est à nouveau "réjouie" de rencontrer un responsable étranger en exercice avec lequel il y a "bien entendu des analyses communes" sur la crise syrienne, "notamment sur la nécessité absolue de pouvoir mettre autour de la table l'ensemble des nations qui veulent lutter contre le fondamentalisme islamiste et Daech". "Sur un certain nombre de points nous avons des divergences, ça n'étonnera personne, qui sont liées aussi peut-être à la situation géographique de nos deux pays", a-t-elle convenu. "J'ai exprimé l'analyse qui est la mienne : en l'état il m'apparaissait n'y avoir aucune solution viable et plausible en dehors de ce choix binaire qui est Bachar al-Assad d'un côté, l'État islamique (EI) de l'autre". Le premier constitue "une solution bien plus rassurante pour la France" que le second, a-t-elle dit, en vantant sa "politique réaliste".

Sa visite au Liban durera jusqu’à mardi. Marine Le Pen doit aussi rencontrer le ministre des affaires étrangères Gebrane Bassil, le moufti de Beyrouth, le patriarche maronite et Samir Geagea, chef chrétien maronite des forces libanaises (droite chrétienne). Rappelons que Michel Aoun avait déjà rencontré en janvier Emmanuel Macron.

>>> À lire aussi : FN : ce qui résiste encore au parti de Marine Le Pen dans la France de l'Ouest 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/02/2017 - 19:52
Marine Le Pen ne fait pas l'amalgame entre Islam et terrorisme!
Cette rencontre avec le peuple libanais et son dirigeant Michel Aoun permet de faire taire les fantasmes (voir ci-dessus, Stargate et clint) de ceux qui croient qu'elle n'a pas la stature d'une Cheffe d'état, qu'elle n'est pas assez compétente...Entre dirigeants de bonne volonté, on peut toujours discuter, hors de l'hystérie des fantasmes... à cet égard, le Liban est un des pays qui souffrent le plus des guerres droidelhommistes déclenchées par les rebelles islamistes soutenus par Clinton-Hollande-Fabius-Erdogan: quatre ans de conflit, 210000 morts et 11,2 millions de réfugiés, dont le Liban doit supporter une grande partie...La France rendue aux Français aura son rôle à jouer pour réparer les dégâts des droitdelhommistes, et aider les populations déportées à retourner vivre dans le pays de leur cœur et de leurs traditions, plutôt que prendre les routes de l'exode tracées par Macron-Soros...
clint
- 20/02/2017 - 19:28
Les Libanais, peuple intelligent et ouvert, a bien du s'amuser !
Ce qui n'a pas empêché Saad Hariri de lui envoyer catégoriquement qu'il ne fallait pas faire l'amalgame entre islam et terrorisme !
cloette
- 20/02/2017 - 15:33
la photo
je la trouve bien sur la photo !