En direct
Best of
Best Of
En direct
© ALAIN JOCARD / AFP
Manifestation de policiers police nationale soutien Atlantico.fr
Enquête
Attaque de policiers à Viry-Châtillon : six nouvelles incarcérations
Publié le 11 février 2017
Six jeunes ont été mis en examen et écroués cette semaine, dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de quatre policiers dans l'Essonne, en octobre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Six jeunes ont été mis en examen et écroués cette semaine, dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de quatre policiers dans l'Essonne, en octobre.

Quatre majeurs et deux mineurs, en garde à vue depuis lundi dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de quatre policiers dans l'Essonne en octobre, ont été mis en examen et écroués, a annoncé vendredi le parquet d'Evry. Cela porte à seize le nombre de personnes ont été mises en examen pour "tentatives de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique commises en bande organisée". Il s'agit en effet de la quatrième vague d'interpellations dans cette affaire.

Le 8 octobre, deux policiers ont été sérieusement blessés, et deux autres plus légèrement, dans le quartier de la Grande borne, entre Viry-Châtillon et Grigny dans l’Essonne. L'équipage qui se trouvait dans un véhicule de police était chargé de la surveillance d'une caméra vidéo près d'un feu rouge à Viry-Châtillon. Une quinzaine d'individus s'en sont pris à eux avec des jets de cocktails Molotov. L'un des policiers, le plus gravement touché, est toujours en rééducation en Seine-et-Marne après deux mois d'hospitalisation

Parmi les 16 personnes arrêtées lors de l'enquête, 15 ont été placées en détention provisoire. Toutes sont soupçonnées d'avoir pris part, le 8 octobre, à l'agression. Une partie des personnes mises en examen sont de la Grande Borne. Certains appartiennent "à une même bande", avait affirmé le procureur d’Evry, Eric Lallement, après une précédente opération de police.

Cette attaque avait créé un mouvement de fronde chez les policiers, entraînant de nombreuses manifestations dans toute la France.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
05.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
06.
Votre mémoire pourra-t-elle être piratée dans le futur ? La réponse est plus inquiétante que vous ne le croyez
07.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/02/2017 - 12:41
Enfin, un peu de fermeté!
avant que les juges roses ne laissent sortir ces caïras pour insuffisance de preuve, le pouvoir gauchiste se réveille un peu de sa torpeur..mais il aura fallu que des policiers soient victimes d'un guet-apens et que leur vie soit mise en danger pour que les gauchistes ouvrent péniblement un œil...espérons que ce soit le bon!