En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© AFP
Mea maxima culpa

François Fillon : "Que ceux qui donnent des leçons de démocratie se plient au même exercice de transparence !"

Publié le 08 février 2017
Le député a publié une tribune dans Ouest-France pour rappeler sa détermination. "Rien n’ébranlera ma volonté" affirme-t-il.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le député a publié une tribune dans Ouest-France pour rappeler sa détermination. "Rien n’ébranlera ma volonté" affirme-t-il.

Deux jours après la conférence de presse, c'est donc une tribune dans Ouest-France qui vient compléter le dispositif "mea culpa" du candidat Fillon. "Au terme d’une campagne médiatique et politique d’une violence inouïe, j’ai choisi de m’adresser directement à vous pour vous dire ma vérité" explique-t-il. "C’est vrai, pendant quelques jours, la fureur des forces qui se sont déchaînées contre moi m’a laissé abasourdi. Pourtant, j’ai décidé de ne rien céder aux intimidations et aux pressions. J’ai choisi de me tenir debout face aux Français, face à leur jugement."

"Je le sais, les accusations qui ont été portées contre moi vous ont profondément troublés. Ce trouble, je le comprends parfaitement. J’ai donc souhaité clarifier les choses lundi dernier car je n’ai rien à vous cacher (…) Tout est légal. Les sommes perçues ont été strictement déclarées aux impôts, les revenus en découlant strictement imposés. J’ai souhaité que tout soit mis sur la table, que tout soit vérifiable et consultable. Évidemment, j’attends désormais la même attitude de la part de mes concurrents. Que ceux qui donnent des leçons de démocratie se plient au même exercice de transparence !"

Une fois de plus, il avance un mea culpa. "J’ai commis une erreur : en travaillant avec mes proches, j’ai privilégié une collaboration de confiance qui aujourd’hui, suscite la défiance. Le temps, l’époque, a changé. J’ai décidé de mon propre chef d’interrompre cette collaboration en 2013. J’aurais sans doute dû le faire avant. Je vous dois donc des excuses."

Et de réitérer sa motivation à aller jusqu'au bout. "Un peuple fier dans une France libre, c’est ce projet que je vais continuer à porter. Rien n’ébranlera ma volonté. Rien ne me détournera des vrais enjeux de cette campagne présidentielle : le redressement de la France et le rassemblement des Français."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 08/02/2017 - 18:41
Le mieux est l'ennemi mortel du bien (Montesquieu)
La question n'est pas de savoir si M. Fillon est un saint homme, la question est de savoir qui on veut pour diriger la France dans 3 mois ! Moi je sais qui je ne veux pas ! 1) Pas de fumiers de gauche de Macron à Poutou en passant par Bayrou ! 2) Pas un muzz de plus et qu'on commence à organiser le reflux de la vermine mahométane ! Donc je vote pour Fillon tant qu'il est là et après jocker, Le Pen tant qu'elle est là ! Que celui qui n'a jamais bidouillé sa feuille d'impôt, fait péter une TVA, fait ou fait faire du black, voir les 2 (si si ça arrive :-) gonflé une note de frais lui crache dessus ! Clairement il a merdé ! On fait quoi ? On essaye Macron ? Mélanchon ? Hamon ? C'est eux qu'on veut ? Ils sont clean ? Ben faut voter pour eux alors, c'est quand même pas compliqué ! Ceux qui veulent attendre que l'abbé Pierre se présente c'est foutu ! Il est mort ! Mais vous pouvez attendre qu'il revienne d'entre les morts et passer votre tour ! Il n'y a pas de saint sur terre, pas un seul candidat avec un programme auquel j'adhère à 100 % ! Je reste à la maison en attendant la perle rare ? Et je me laisse chier dessus par la gauche ? Elle serait trop contente cette catin !
Texas
- 08/02/2017 - 18:39
Clarifier c est bien !
Virer c' est mieux !! . Et donc que soient virés avec préavis toutes les épouses , rejetons , cousins , cousines des parlementaires et sénateurs , en même temps que sera considérée comme obsolète la Haute Autorité pour la Transparence de La Vie Publique ! . Le Peuple reconnaissant .
jcl13
- 08/02/2017 - 17:29
lasenorita
bravo il en est de meme pour moi je change pas d'avis,malgré le déferlement Médiatiques de la bonne pensée unique,pas goulag de la pensée Bisesssssssss