En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 2 heures 55 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 3 heures 54 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 10 heures 3 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 12 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 13 heures 39 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 14 heures 10 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 14 heures 46 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 7 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 7 heures 10 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 10 heures 24 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 12 heures 22 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 12 heures 46 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 13 heures 18 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 13 heures 49 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 14 heures 56 min
© AFP
© AFP
Dure journée

"Penelopegate" : "Je serai candidat à l'élection présidentielle", assure François Fillon

Publié le 01 février 2017
Fortement fragilisé par les soupçons d'emplois fictifs dont fait l'objet son épouse Penelope, l'ancien Premier ministre dénonce "un coup d'État institutionnel de la gauche". Des élus de droite appellent le candidat à "prendre une décision à la hauteur de la situation".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fortement fragilisé par les soupçons d'emplois fictifs dont fait l'objet son épouse Penelope, l'ancien Premier ministre dénonce "un coup d'État institutionnel de la gauche". Des élus de droite appellent le candidat à "prendre une décision à la hauteur de la situation".
  • Selon un sondage Elabe, François Fillon serait éliminé dès le premier tour de la présidentielle
  • D'après le Canard Enchaîné, l'épouse de François Fillon aurait touché 330 000 euros supplémentaires, et deux de ses enfants 84 000 euros en tant qu'assistants parlementaires
  • L'ancien Premier ministre a demandé aux parlementaires des Républicains de "tenir 15 jours" derrière lui

 

>>>> À lire aussi : "Penelopegate" : les grandes manœuvres de l'ombre s'accélèrent pour trouver un remplaçant à François Fillon

Mise à jour 21h37 : "Je ne serai jamais un Plan B", assure Alain Juppé

"J'ai dit la semaine dernière ce que je pensais et je n'ai pas varié. Quoi qu'il arrive, je ne serai jamais un Plan B", a répété le maire de Bordeaux. 

Fin de l'audition de Marc Joulaud, ancien suppléant de François Fillon

Marc Joulaud, ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, a fourni mercredi aux enquêteurs "l'ensemble des éléments précisant la fonction occupée par Penelope Fillon à ses côtés", dans l'affaire des emplois présumés fictifs de l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle, ont déclaré ses avocats à l'AFP.

Gérard Larcher rappelle la "solidarité" des Républicains 

"Les membres du comité politique ont réaffirmé leur soutien à François Fillon et lui expriment sa solidarité face à la violence dont il est victime", a déclaré Gérard Larcher à la sortie de la réunion hebdomadaire au QG des Républicains. François Fillon "est le seul candidat à pouvoir battre la gauche et l'extrême droite", a-t-il ajouté. 

"La primaire n'est pas caduque", selon la Haute Autorité

"La primaire n'est pas caduque", a estimé mercredi en fin de journée la présidente de la Haute Autorité pour la primaire de la droite et du centre, la juriste Anne Levade, en réponse aux propos formulés plus tôt par Georges Fenech (LR).

"Je serai candidat à l'élection présidentielle", assure François Fillon

François Fillon a brièvement pris la parole ce mercredi au Salon des entrepreneurs : "J'ai été désigné par 4 millions de Français. C'est un choix démocratique. Je suis l'objet d'attaques calomnieuses sur l'emploi de mon épouse. ça fait 30 ans que mon épouse travaille avec moi [...] Je serai candidat à l'élection présidentielle", a-t-il assuré. 

"Si on avait voulu me mettre en difficulté, on aurait pu le faire plus tôt. J'ai toujours respecté la loi. Je ne répondrai à aucune question car j'ai répondu aux juges et aux policiers. c'est à eux de dire la vérité. On ne peut pas laisser un candidat être pris en otage dans ces conditions", a ajouté l'ancien Premier ministre. 

Des élus de droite appellent François Fillon à "prendre une décision" sur sa candidature 

Cités par Le Figaro, plusieurs députés de droite appellent ce mercredi François Fillon à "prendre une décision à la hauteur de la situation", estime qu'il convient de "reconnaître lorsqu'il y a eu des erreurs". "Aucune hypothèse n'est à exclure", ont-ils ajouté. 

"J'appelle vraiment tous les parlementaires, tous les élus de notre famille politique à provoquer un Conseil national extraordinaire. Nous devons prendre une décision dans l'urgence", avait quant à lui déclaré Georges Fenech plus tôt dans la journée. 

Le député LR Philippe Gosselin en appelle au retour d'Alain Juppé 

Soutien d'Alain Juppé pendant la primaire de la droite et du centre, le député des Républicains Philippe Gosselin lancé un appel au maire de Bordeaux "pour qu'il réfléchisse à la possibilité de prendre le relais de François Fillon".

L'ex- suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale entendu par la police 

Le maire de Sablé-sur-Sarthe Marc Joulaud, ancien employeur de Penelope Fillon lorsqu'il était député en tant que suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, s'est rendu à Nanterre ce mercredi pour être entendu par les enquêteurs. 

Également député européen, Marc Joulaud est arrivé à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) près de Paris vers 14h30. "Le visage fermé, il s'est refusé à tout commentaire sur l'affaire des emplois présumés fictifs de l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle", rapporte Le Figaro. 

"Je pense que le résultat des primaires est aujourd'hui caduc", estime Georges Fenech, député LR du Rhône

"Je pense que le résultat des primaires est aujourd'hui caduc face à cet événement imprévisible (...), qui se situe non seulement sur le registre judiciaire mais sur le registre éthique et moral", a déclaré Georges Fenech, député LR du Rhône, cau micro de France Info. 

François Fillon annule son déplacement au Liban et en Irak prévu ce week-end

François Fillon annule son déplacement au Liban et en Irak prévu ce week-end. "Il reste au contact de ses troupes et des Français", confient des proches du candidat à la présidentielle, cités par France Info. 

Réaction immédiate de Stéphane Le Foll : "Chacun doit assumer ses responsabilités"

"Ce n'est pas acceptable. La question qui est posée n'est pas celle d'un coup d'Etat de la gauche. Chacun doit assumer ses responsabilités, les Français attendent simplement vérité et transparence", a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Lors d'une réunion qui se tenait à huis clos à son QG de campagne mercredi matin, dont certains participants se sont confiés à l'AFP, François Fillon a dénoncé "un coup d'État institutionnel" venu "de la gauche", contre sa candidature à l'élection présidentielle. "La crédibilité de ma candidature est remise en cause" par cette affaire, a-t-il ajouté. 

Fortement fragilisé par les soupçons d'emplois fictifs dont fait l'objet son épouse Penelope, l'ancien Premier ministre a demandé aux parlementaires du parti Les Républicains de "tenir 15 jours" en faisant bloc derrière lui. 

12h15 : D'après un sondage Elabe pour Les Echos et Radio Classique, François Fillon serait éliminé dès le premier tour de la présidentielle de mai prochain. L'ancien Premier ministre ne récolte désormais plus que de 19 à 20% des voix, selon que le centriste François Bayrou soit candidat ou non. Un plongeon de 5 ou 6 points en seulement quelques semaines.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
francoise34
- 02/02/2017 - 23:27
Il faut tenir
Il à été désigné, il faut aller jusqu'au bout et ne pas laisser deux articles de journaux et les réflexions de quelques jaloux faire la loi
C.est une élection, pas un concours de blala
lasenorita
- 02/02/2017 - 12:05
Les ''rats''sont ''à gauche''..
ikaris Les ''rats'' sont surtout ''à gauche'' ce sont les gauchistes qui continuent de faire entrer, chez nous, des rats comme eux, des ''clandestins'' terroristes et ''étrangers'',dans un but électoral,et qui mettent les Français dans un grand climat d'insécurité... et ce sont aussi les gauchistes qui répandent l'islamisme en France! Ces mêmes gauchistes qui sont pleins de compassion pour les musulmans qui répandent la terreur, dans notre pays, mais ces mêmes gauchistes voulaient ''jeter à la mer'' des ''Français'' non-musulmans chassés de leur pays natal par les musulmans, ces ''Français'' nés en Algérie, qui, eux, sont honnêtes et travailleurs!
lasenorita
- 02/02/2017 - 11:52
Je ferai ''barrage''à la ''gauche'' quoi qu'il arrive!
donc je voterai pour lui! C'est haro sur la droite! Les journalistes doivent regarder AUSSI ''à gauche''...:Monsieur Ayrault a créé un poste de collaborateur pour embaucher son épouse lorsqu'il était premier ministre, les journalistes feraient bien de chercher ce qu'elle a fait depuis. et si elle était présente tous les jours..et monsieur Ayrault continue de recevoir sa paie de l'Education nationale alors qu'il n'exerce plus!. .monsieur Le Drian, lui, cumule les mandats. .madame la sénatrice des Hauts-de-Seine a occupé un emploi fictif payé par la CCAS(Caisse Centrale des Activités Sociales)..Et le cas Delanoë avec ses 30 emplois fictifs qui ont servi à financer le parti de son amant et les 10 millions ainsi extorqués ..Beaucoup de députés utilisent l'enveloppe parlementaire pour des fins personnels: telle la députée socialiste madame Dumas, d'autres s'en servent pour l'achat d'une maison,etc..L'existence de cette enveloppe parlementaire n'est pas justifiée, ainsi que l'IRFM (Indemnité de Représentation et Frais de Mandat)non assujetti à l'impôt sur le revenu...Où est ''l'égalité'' ?....je croyais qu'on avait aboli les privilèges...