En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
En colère

Bernard Tapie trouve que la condamnation de Christine Lagarde est "nulle et déplacée"

Publié le 21 décembre 2016
L'homme d'affaires a réagi à la condamnation de l'ancienne ministre de l'Économie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'homme d'affaires a réagi à la condamnation de l'ancienne ministre de l'Économie.

Christine Lagarde était jugée pour son rôle dans l'arbitrage qui opposait Bernard Tapie au Crédit lyonnais en 2008, alors qu'elle était ministre de l'Économie. L'arbitrage avait débouché sur le versement de 405 millions d'euros à l'homme d'affaires, dans le cadre de son litige avec le Crédit lyonnais, lié à la vente d'Adidas. 

Le 19 décembre, la directrice générale du FMI a été déclarée "coupable de négligence" par la Cour de justice de la République. Toutefois, elle n'a pas été dispensée de peine, et sa condamnation ne figurera pas dans son casier judiciaire.

"Je trouve sa condamnation à la fois nulle et déplacée.", a réagi Bernard Tapie, dans Le Monde. "Déplacée, car elle est jugée coupable, mais non condamnable, ce qui entraîne chez les citoyens le sentiment que seuls les puissants sont protégés. Et nulle, car les éléments qui conduisent à sa culpabilité sont infondés.", a-t-il expliqué.

"Il faut se faire Tapie"

Pour l'homme d'affaire, "Mme Lagarde méritait d’être relaxée". Selon lui, "Michel Sapin [ministre de l’économie et des finances] s’est empressé de lui renouveler sa confiance" notamment pour pouvoir le poursuivre pour escroquerie. "C’est toujours le principe du "il faut se faire Tapie", juge-t-il.

Celui qui conteste sa mise en examen pour "escroquerie en bande organisée", en dépit des éléments apportés par les magistrats, assure que ces derniers "n’ont pas de preuve flagrante" "Ils n’ont pas trouvé d’argent planqué dans mon jardin !", lance-t-il. "Si je n’avais pas placé mon groupe sous le régime de la sauvegarde, renouvelée une deuxième fois jusqu’en mai 2017, où en seraient mes journaux ?", se demande Bernard Tapie.

"Vous avez été tous manipulés"

Il donne donc rendez-vous au tribunal correctionnel de Paris, le 2 mars 2017, expliquant qu'il poursuis un policier de la brigade financière pour "faux en écriture publique". Il aurait écrit le rapport fondant la thèse selon laquelle l'homme d'affaires n’aurait pas été escroqué par le Crédit lyonnais. "Il y aura du spectacle, je serai là, et vous comprendrez enfin comment vous avez été tous manipulés.", promet Bernard Tapie.

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

07.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

01.

Vol de 4 tableaux dans un musée corse

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 21/12/2016 - 16:44
totor101 - 21/12/2016 - 11:30 ikaris - 21/12/2016 - 13:01::)::)
"Il donne donc rendez-vous au tribunal correctionnel de Paris, le 2 mars 2017, expliquant qu'il poursuis un policier de la brigade financière pour "faux en écriture publique". Il aurait écrit le rapport fondant la thèse selon laquelle l'homme d'affaires n’aurait pas été escroqué par le Crédit lyonnais. "Il y aura du spectacle, je serai là, et vous comprendrez enfin comment vous avez été tous manipulés.", promet Bernard Tapie."
langue de pivert
- 21/12/2016 - 15:32
oups désolé !
Hollande négligeant ; le double de blessés !
ikaris
- 21/12/2016 - 13:01
Escroc et grande gueule avec ça
... il a tout pour plaire le Tapie !