En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Nouvelle étape

Les voitures piégées : la nouvelle arme de l'El dans les pays occidentaux

Publié le 02 décembre 2016
Après la DCRI, Europol alerte sur le risque de l'emploi de voitures piégées par l'Etat islamique pour commettre des attentats.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la DCRI, Europol alerte sur le risque de l'emploi de voitures piégées par l'Etat islamique pour commettre des attentats.

Le mode opératoire des réseaux terroristes, comme le groupe État islamique (El), évolue. D'après Europol, ils pourraient avoir recours désormais à des voitures piégées, comme en Syrie et en Irak. Selon un rapport publié à La Haye, il est tout à fait concevable que "l'utilisation d'engins artisanaux, d'explosifs militaires ou achetés dans le commerce dans des voitures piégées" soit faite par l'État islamique, dans la mesure où " les modes opératoires utilisés au Moyen-Orient ont tendance à être copiés par les terroristes en Europe.

Sur le continent européen, aucune attaque à la voiture piégée n'a jusqu'à présent eu lieu. Toutefois, le groupe qui a commis les attentats à Paris et à Bruxelles avait envisagé ce moyen d'attaque. L'on se souvient également de la découverte près de la cathédrale Notre-Dame de Paris d'une voiture contenant des bonbonnes de gaz.

L'avertissement d'Europol sur le passage à une nouvelle étape, celle des attaques aux voitures piégées, n'est pas le premier. La DCRI avait fait le même concernant la menace terroriste pour la France. Le directeur général de la sécurité intérieure, Patrick Calvar, avait aussi déclaré en mai à l'Assemblée nationale : "Je suis persuadé que l''ils [l'État islamique] passeront au stade des véhicules piégés et des engins explosifs, et ainsi qu'ils monteront en puissance".

Autre motif d'inquiétude : le rapport de l'Office européen de police affirme que les experts anti-terroristes sont inquiets de ce qui se passe en Lybie : après la Syrie, elle serait en train de devenir "une nouvelle base-arrière pour le groupe El à partir de laquelle il mènerait des attaques au sein de l'Union européenne et en Afrique du Nord". 

Vu sur : Lu sur le figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 03/12/2016 - 19:16
Montée en puissance
Pas certain qu'une voiture piégée fasse plus de dégâts que deux ou trois PM à la sortie d'un lycée ou d'un spectacle. Il suffit de voir ce qu'à fait Brevik pour se dire que celui qui est motivé pour tuer son prochain en nombre n'a pas besoin de se creuser trop la tête.
assougoudrel
- 03/12/2016 - 11:46
On a vu l'incompétence du
gouvernement lors de l'attentat raté de Notre Dame. Quand ce sera avec des gens un peu plus "spécialistes", si c'est sous Hollande, nous avons de soucis à nous faire. Même en prenant toutes les précautions et en mettant le maximum de moyens, on en est jamais à l'abri, mais, actuellement, nous en somme très loin.