En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Mise en garde

Présidentielle 2017 : Arnaud Montebourg redoute un nouveau 21 avril

Publié le 29 novembre 2016
"La primaire permet de submerger les stratégies diviseuses des appareils par la puissance populaire", estime l'ancien ministre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La primaire permet de submerger les stratégies diviseuses des appareils par la puissance populaire", estime l'ancien ministre.

Dans un entretien accordé au journal Le Monde, Arnaud Montebourg exprime ses craintes face au risque de division de la gauche à l'élection présidentielle de 2017 : "J’ai une crainte : le scénario noir de l’élimination programmée, avec une gauche en mode centrifugeuse, des candidats qui se multiplient hors primaire, une explosion politique au sommet de l’État qui rend ingouvernable le pays… Tout cela pourrait conduire à la disparition de la gauche l’année prochaine", s'alarme-t-il. 

Pour éviter ce scénario, le candidat qui assure se trouver "au cœur des gauches" estime que "le processus des primaires est une arme de construction massive pour rassembler les gauches". 

"La primaire permet de submerger les stratégies diviseuses des appareils par la puissance populaire. Le peuple de gauche a envie de cette primaire, veut s’y rendre et s’y rendra certainement en nombre, pour faire exactement ce qui s’est produit à droite, c’est-à-dire décider", répète l'ancien ministre. 

"Le président qui refuserait un processus qu’il a accepté parce qu’il n’aurait pas l’heur de lui donner la certitude d’être désigné serait un coup de force dont il ne se relèverait jamais (…) J’ai imposé les primaires dans le processus de rénovation du PS il y a six ans contre l’avis de tous, et finalement chacun a compris leur vertu. Un président qui commettrait une sorte de 49.3 élyséen contre la primaire se rendrait coupable d’une œuvre de destruction de nos progrès démocratiques", poursuit-il. 

Selon l'ancien ministre, "Institutionnellement, il est impensable qu’un président et un premier ministre en exercice gouvernent ensemble le matin et fassent des meetings l’un contre l’autre le soir". 

"Je ne sais qui a eu cette idée saugrenue, mais elle doit être âprement combattue, dans l’intérêt de la France, qui a besoin d’être gouvernée, dans l’intérêt de l’État, qui a besoin de clarté, et dans l’intérêt de la gauche, qui a besoin que cesse cette confusion", insiste Arnaud Montebourg. 

>>>> À lire aussi : Trahison, rupture, candidature : Manuel Valls peut-il réussir en six mois ce qui a pris cinq ans à François Fillon ?

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition Stéphane Gayet

05.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

07.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 30/11/2016 - 10:21
La plus belle saison
C'est le printemps , , après Avril vient le joli mois de Mai où l'on fait ce qui nous plait .
Deudeuche
- 30/11/2016 - 09:22
21avril ?
Alors ainsi soit-il !
vangog
- 30/11/2016 - 00:53
Ils ont peur de tout ces gauchistes!
Hé ho la gauche, a-pas-peur et lance toi dans la bataille présidentielle en défendant ton bilan! Quoi? Personne ne veut défendre le bilan de Flamby-le-menteur? Et ben alors, virez le pantin et choisissez-en un autre. Putain! ils sont complètement amorphes, anesthésiés par leur échec...des vraies loches!