En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Bien parti pour lui

Primaire : François Fillon toujours grand favori du scrutin

Publié le 26 novembre 2016
Un nouveau sondage OpinionWay donne 61% des votes au député de Paris contre 39% pour son adversaire.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un nouveau sondage OpinionWay donne 61% des votes au député de Paris contre 39% pour son adversaire.

L'élection n'est pas pliée mais tous les feux sont au vert pour François Fillon. Le député de Paris sort vainqueur d'un dernier sondage, réalisé par OpinionWay, avec 61% des intentions de vote au second tour de la primaire de droite. Son rival Alain Juppé ne récolte que 39% des voix, ce qui est tout de même mieux qu'un autre sondage réalisé en début de semaine, qui lui donnait 35% des suffrages.

A LIRE AUSSI - Henri Guaino : "Ce n'est pas parce que l'on va se prosterner à Colombey ou qu'on se revendique du gaullisme social que l'on exprime des choix politiques qui ont quelque chose à voir avec le Général de Gaulle ou Philippe Seguin"

Dans les détails, les électeurs Républicains se tournent massivement vers François Fillon puisque "76% des électeurs ayant voté Nicolas Sarkozy"  l'ont choisi, contre 20%  pour le maire de Bordeaux. Ce dernier recueille les votes des électeurs de gauche, qui représenteraient 10% des suffrages. Enfin, 75% des électeurs LR et 75% des électeurs FN, qui annoncent leur participation au scrutin, choisissent François Fillon.

Cette enquête a été réalisée auprès de 550 électeurs sûrs de voter dimanche, issus d'un échantillon de 4 871 personnes interrogées jeudi, après le débat qui a opposé les deux anciens Premiers ministres, et vendredi.

A LIRE AUSSI - Pourquoi affirmer comme Alain Juppé que le deuxième tour de la primaire est le 1er tour de la présidentielle est une faute politique majeure

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
joke ka
- 27/11/2016 - 15:34
mensonge
pas besoin des sites de droite droitière pour découvrir les mensonge de Juppé ...Al(a)i (n)Juppé :le diminutif est mérité...

https://www.youtube.com/watch?v=CP1sA5kTEaY
espérons que nos compatriotes sauront voteraujourd'hui et ne pas être dupe d'un tel menteur
Liberdom
- 27/11/2016 - 13:32
Sondageocratie....
"550 électeurs issu d'un échantillon de 4871 personnes" ... Oui je sais c'est statistiquement significatif.
Deudeuche
- 27/11/2016 - 10:54
@hibernato
oui! Ali Juppé quoi!