En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 44 min 34 sec
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 2 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 3 heures 32 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 6 heures 9 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 7 heures 13 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 12 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 23 heures 30 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 heure 23 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 3 heures 31 sec
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 5 heures 26 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 10 heures 18 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 11 heures 11 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 23 heures 5 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 23 heures 49 min
© Reuters
François Fillon tout droit Atlantico.fr
© Reuters
François Fillon tout droit Atlantico.fr
Déterminé

Primaire de la droite : François Fillon garde le "cap" et la "tête froide"

Publié le 23 novembre 2016
"J'ai un projet carré, capable de redresser le pays.", assure-t-il.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"J'ai un projet carré, capable de redresser le pays.", assure-t-il.

Dans un entretien au Figaro, François Fillon a assuré qu’il garde "le cap" et la "tête froide" à la veille du débat qui l’opposera à Alain Juppé, ce jeudi, et avant le second tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 27 novembre.

Il n'a pas peur de la mobilisation du PS. "Je vois mal les militants de gauche se mobiliser en masse contre ma candidature. Si c'était le cas, ils seraient de toute façon débordés par les Français qui votent selon leurs convictions profondes.", déclare-t-il. 

La gauche ne fait pas peur 

Pour François Fillon, "à travers la primaire, c'est la présidentielle qui se joue". "Nous devons donner le signe que nous sommes plus forts et plus entraînants que la gauche.", clame-t-il. D'ailleurs, il n'a pas d'adversaire idéal à gauche et assure que s'il gagne la primaire, il combattrait "le candidat que la gauche se donnera". Toutefois, il a lancé une petite pique à un des candidats à la présidentielle : Emmanuel Macron. "Pour l'instant, je n'ai pas vu le début du commencement d'un programme chez Emmanuel Macron. Je vous dirai ce que j'en pense le jour où il en aura un." Quant à son propre programme, il affirme qu'il ne le changera pas. "J'ai un projet carré, capable de redresser le pays.", annonce-t-il. 

>>> À lire aussi : Pendant que Fillon et Juppé rejouent les Tontons flingueurs, Emmanuel Macron tourne un remake de Forrest Gump. Quel pays ! Quelle semaine !

Arrivé largement en tête à l’issue du premier tour, le député de Paris affirme qu’il n’a pas l’intention, à ce stade, d’amender son projet et annonce une marge de négociation avec les centristes pour les investitures aux élections législatives. 

Riposte aux attaques d'Alain Juppé

"Ce qui est brutal aujourd'hui, c'est le chômage, c'est l'exclusion du marché du travail. C'est l'insécurité, c'est la pauvreté en hausse, ce sont les fins de mois difficiles, ce sont les attentats terroristes contre notre pays. Il ne faut pas se tromper de sujet, ni de vocabulaire.", répond François Fillon à Alain Juppé. Ce dernier juge en effet que le projet de son rival est "brutal". Par ailleurs, il le qualifie de "droite-droite". Un terme que François Fillon ne comprend pas. "Je ne sais pas ce que cela signifie.", avoue-t-il. "C'est typiquement une formule qu'utiliserait la gauche. Je suis gaulliste, de droite, voilà tout. Il n'y a aucune raison de marcher à l'ombre.", lance-t-il. 

En ce qui concerne la proposition du maire de Bordeaux de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires comme la preuve que le projet de François Fillon est "irréaliste", le candidat à la présidentielle riposte : "C'est une caricature qui en dit long sur l'état d'esprit d'une partie des élites françaises, des experts qui veulent maintenir à tout prix un système qui génère chômage et dette. On ne peut pas continuer à supporter une dépense publique aussi élevée. Chaque année, il y a 240 000 agents qui quittent la fonction publique, soit 1,2 million de personnes sur la durée du quinquennat. En ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux dans les trois fonctions publiques, mon objectif est atteint. On doit aussi revoir le périmètre de l'action de l'État."

>>> À lire aussi : Entre la droite version Juppé et celle version Fillon, combien de divisions ?

Contrairement aux autres politiques, François Fillon n'attaque pas aussi sévèrement le concept de "l'identité heureuse" de son adversaire. Toutefois, il estime que les Français sont loin de la ressentir. "Au contraire, ils sont angoissés à l'idée de voir leur âme disparaître dans la mondialisation. Nous devons affirmer nos racines, assumer pleinement notre histoire pour ce qu'elle est, moderniser un modèle français qui nous redonne de la fierté. Et ce modèle passe par le plein-emploi et la possibilité de réussir sa vie, par une souveraineté nationale affirmée et par l'indépendance de notre politique étrangère.", conclut François Fillon. 

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lafayette 68
- 24/11/2016 - 11:47
@toupoilu
on aimerait en effet un débat sur ce thème
Beredan
- 24/11/2016 - 08:10
Juppé ratatiné
Snoopy va lever la patte sur le vieil iguane baveux...
Jardinier
- 24/11/2016 - 06:40
La souveraineté nationale passe par la monnaie,
Le reste c'est du pipeau.