En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© LOIC VENANCE / AFP
Les yeux fermés

Pour Bayrou, les électeurs de Fillon "n'ont pas lu son programme"

Publié le 23 novembre 2016
Le président du Modem, soutien d'Alain Juppé, refuse encore d'annoncer sa candidature.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président du Modem, soutien d'Alain Juppé, refuse encore d'annoncer sa candidature.

François Bayrou ne mâche pas ses mots, ce mercredi matin sur FranceInfo, lui qui évoquait la veille la "brutalité" du programme de François Fillon. "Ce n'est pas une question de personne avec François Fillon, c'est le projet qui est en cause" affirme le patron du MoDem qui souligne d'ailleurs avoir de "l'estime" pour le candidat. "J'ai connu François Fillon séguiniste, une sensibilité assez proche de la mienne. Aujourd'hui, il a choisi une toute autre orientation". Pour le centriste, "cette idée de 'casser la baraque' est dangereuse pour la société française." D'ailleurs, il estime que les électeurs de François Fillon ont voté pour lui car "c'est un homme honorable" mais ils "n'ont pas lu le programme."

"Le vrai débat de la primaire aura lieu demain, car ce sera programme contre programme. On va avoir demain soir une réflexion, une confrontation sur la question de savoir où on veut mener la France" estime-t-il. Quant à lui, il prépare ses propositions mais refuse d'annoncer une éventuelle candidature à la résidentielle. "Je n'en suis pas du tout à l'idée de candidature" a-t-il martelé. "Chaque fois qu'on parle d'une candidature, on a l'impression qu'il s'agit d'une affaire personnelle. Il ne s'agit pas, pour moi, d'une affaire personnelle, il s'agit d'une autre manière de voir l'avenir du pays."

Bayrou: Les électeurs de Fillon "n'ont pas lu le programme" ils l'ont choisi parce qu'il est "honorable" #8h30Aphatie pic.twitter.com/CZoBXI4jr7

— franceinfo (@franceinfo) 23 novembre 2016
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 23/11/2016 - 22:38
Francois Fillon veut quitter la CEDH, Schengen...
la BCE (il souhaite un Euro dévalué), et il veut réformer la gouvernance europeiste...il n'est pas très loin du souverainisme du Front National, car il ne restera pas grand-chose de l'UE, après son programme (si la Fuhrerin Merkel l'accepte...) Et Dupont Aignan dit de lui qu'en abrogeant les privilèges gauchistes, il provoquera une révolution. Finalement, le Front National est moins dangereux...
lafronde
- 23/11/2016 - 15:25
Mr Bayrou, j'ai eu voté pour vous ! Pour virer Sarkozy en 2012.
Je ne vous ai pas suivi au point de voter Hollandouille. Cessons là. Plus intéressant est Fillon 2017. François Fillon a déclaré au Figaro qu'il aurait besoin de quitter la Convention Européenne des Droits de l'Homme, pour que la France puisse être souveraine dans sa politique migratoire, et sa politique pénale avec double peine. La CEDH exerce une tutelle juridique et morale déplacée sur les Etats membres, au détriment des Peuples européens. J'ai donc décidé de militer pour le François Fillon souverainiste. Mr Bayrou vous n'ignorez pas qu'il y a à prendre et à laisser dans les Institutions et juridictions européennes. Le Peuple britanniques a choisit le Brexit, le Peuple français doit défendre ses intérêts, fusse par un Frexit. Mr Bayrou, consultez donc vos administrés de votre bonne ville de Pau : veulent-ils accueillir les clandestins innombrables de l'Afrique ou de l'Islam. Vos compatriotes béarnais veulent-ils subventionner la natalité (parfois polygame) islamo-africaine. Parlez-donc de vos projet dans la République des Pyrennées ou l'Eclair Béarnais. Entre gens du cru, ont peut parler franchement !
jurgio
- 23/11/2016 - 15:14
Un âne politique
meurt toujours entre le seau d'eau et le seau de son.