En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 1 heure 18 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 3 heures 49 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 8 heures 22 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 1 heure 45 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 7 heures 11 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 7 heures 31 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 7 heures 43 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 8 heures 16 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 8 heures 23 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
François Fillon main lavée drapeau Atlantico.fr
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
François Fillon main lavée drapeau Atlantico.fr
Le vent dans le dos

Primaire de la droite et du centre : François Fillon grand gagnant du troisième débat selon les premiers sondages

Publié le 18 novembre 2016
Si l'ancien Premier ministre reste toujours devancé par Alain Juppé en tant que personne la plus "présidentiable", il confirme son excellente dynamique actuelle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'ancien Premier ministre reste toujours devancé par Alain Juppé en tant que personne la plus "présidentiable", il confirme son excellente dynamique actuelle.

II le répète depuis plusieurs semaines et ses adversaires commencent à se poser des questions. François Fillon va-t-il réussir son pari de rallier le second tour de la primaire à droite ? D’après les premières études, l’ancien patron de Matignon semble avoir en tous cas mieux géré l’exercice du troisième et dernier débat télévisé, qui était diffusé ce jeudi 17 novembre.

Selon un sondage Elabe réalisé pour BFMTV, 33% des téléspectateurs qui ont regardé le débat ont trouvé que François Fillon a été "le plus convaincant" (juste devant Alain Juppé, avec 32%). Ce score monte même à 39% auprès des sympathisants de la droite et du centre. L'ancien Premier ministre devance très nettement Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, respectivement jugés "les plus convaincants" par 26% et 25% des sympathisants de la droite et du centre.

En revanche, Alain Juppé reste grand gagnant lorsque l’on interroge les téléspectateurs sur la personne la plus "présidentiable". Avec 40%, il devance nettement François Fillon (25%), et surtout Nicolas Sarkozy (seulement 19%). Le trio reste inchangé concernant la meilleure chance de la droite en vue de l’élection présidentielle. Le maire de Bordeaux récolte 50% des voix, contre 22% à François Fillon et 18% à Nicolas Sarkozy.

Un sondage Opinion Way pour Le Point confirme ces tendances. Interrogés sur la question "lequel des candidats vous a le plus convaincu ? », les Français répondent Alain Juppé (en tête avec 30 %), devant François Fillon, qui est à 25 %, et Nicolas Sarkozy, qui n'aurait convaincu que 13 %. Mais c’est bien Fillon qui a le vent dans le dos. 59% des téléspectateurs interrogés affirment avoir "une meilleure opinion" de François Fillon après cet ultime débat. Un pourcentage très impressionnant alors que seuls 2% déclarent avoir de lui "une moins bonne opinion", ce qui donne un ratio positif de +57%. Alain Juppé est le seul autre candidat à gagner des points (5 %), tandis que Nicolas Sarkozy affiche un ratio de -7%.

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 18/11/2016 - 17:04
Artillerie, mines, et franc-tireurs attendent N. Sarkozy
Comme en 2012 toute la clique mediatique attend Sarkozy pour le mitrailler dès sa sélection du 1er tour, sans parler de sa sélection pour la présidentielle. Or la mitraille durera quatre tours ! Sur le champs de bataille, détourner le feu de l'ennemi sur un leurre, est de bonne tactique. Si Sarko joue le rôle du leurre (ingrat pour lui, c'est sûr) à ce moment là Fillion peut faire gagner la Droite. Je n'évoque pas Juppé, car il est déjà encensé par les medias progressistes (centristes ou socialo-compatibles) En cas de duel Sarko-Jupppé, le traitement mediatique fera la différence. C'est cette indulgence mediatique qui a favorisé Hollande 2012.
L'électorat républicain doit se faire un raison, son champion n'est pas assez fédérateur. De plus il a déjà beaucoup donné de gage à l'ennemi : le camp progressiste. voir son "Droit au Logement Opposable" typique des Droits-créances ou faux droits payables par le contribuables. Cernés par les medias et l'hostilité de nombreux corps intermédiaires, Sarkozy aura tout bonnement moins de latitude pour agir. Raison pour laquelle le citoyen doit changer de champion, avoir un Président libre de ses initiatives.
emem
- 18/11/2016 - 12:23
Probable
Celui qui remportera la primaire LP (Juppé ou Fillon) est pratiquement sûr d'être au second tour et de devenir Président avec 84% des voies contre Martine Le Pen.
Macron n'a aucune chance. La moitié des voix socialistes et quelques voix de droite ne suffiront pas.
cloette
- 18/11/2016 - 12:11
Entourloupe
"Il reste devancé par  Juppé " . On oublie de dire que c'est par l'ensembl constitué par droite centre et gauche . Et en effet le but de la gâche qui veut le plus à gauche influe sur ce sondage qui ne doit concerner que le représentant de la droite ! L'autre sondage pour les sympathisant de la droite les seuls concernès donné Juppé en Troisième position . Pour rappel la gauch à son propre représentant ( Hollande en principe )