En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 1 heure 47 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 2 heures 31 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 4 heures 59 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 5 heures 43 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 7 heures 50 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 8 heures 13 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 8 heures 48 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 9 heures 6 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 2 heures 12 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 3 heures 42 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 5 heures 14 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 6 heures 11 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 8 heures 19 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 8 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 8 heures 58 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 9 heures 10 min
© Reuters
© Reuters
Migrants

Béziers : l'État va saisir la justice sur le référendum anti-migrants porté par Robert Ménard

Publié le 19 octobre 2016
La préfecture de l'Hérault déposera un référé-suspension devant le tribunal administratif de Montpellier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La préfecture de l'Hérault déposera un référé-suspension devant le tribunal administratif de Montpellier.

Portée par Robert Ménard, le maire de Béziers élu avec le soutien du Front national, la délibération portant sur l'organisation d'une consultation populaire sur l'accueil de migrants a été adoptée à l'unanimité des élus de la majorité mardi soir par le conseil municipal. 

Les Bittérois seront donc invités à répondre lors de ce référendum, programmé en janvier, s'ils approuvent l'installation de nouveaux migrants, imposée par l'État, sans consultation du conseil municipal.  Ce référendum intervient en réaction au projet d'extension du centre d'accueil pour les demandeurs d'asile de Béziers. 

La préfecture de l'Hérault est contre 

Avant même la séance de vote le sous-préfet de l'Hérault, Christian Pouget, avait dans un courrier "invité" Robert Ménard à "retirer de l'ordre du jour cette délibération" en rappelant que le conseil municipal "ne peut empiéter sur les compétences de l'État, ce qui est le cas en l'espèce". "Si cette délibération venait à être adoptée, je serais conduit à en demander la censure par le juge administratif par la voie d'un référé-suspension", avait prévenu le sous-préfet. 

Le vote a eu lieu après que des manifestants rassemblés devant la mairie à l'appel de SOS Racisme ou encore de La Ligue des droits de l'homme ont fait irruption dans la salle du conseil municipal et scandé devant les élus "fachos, fachos" ou encore "solidarité avec les réfugiés". 

Ce mercredi, la préfecture de l'Hérault a confirmé son intention de déposer un référé-suspension devant le tribunal administratif de Montpellier. 

"J'irais jusqu'au bout des choses"

Le 13 octobre, le parquet de Béziers avait annoncé l'ouverture d'une enquête à la suite d'une campagne d'affichage menée par la mairie de Béziers et intitulée "L'État nous les impose, ça y est ils arrivent. Les migrants dans notre centre-ville". 

Saisi par la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, le parquet a chargé le SRPJ de Montpellier de déterminer si les faits sont "susceptibles d'être constitutifs de l'infraction de provocation à la discrimination ou à la haine raciale".  

"J'irai jusqu'au bout des choses. Je m'expliquerai devant le tribunal administratif personnellement s'il le faut pour demander comment on peut refuser à un maire d'interroger pour leur demander leur avis, ses concitoyens. Cela me paraît, invraisemblable, incompréhensible", a déclaré mardi Robert Ménard. 

Dernièrement, le maire d'Allex, dans la Drôme, avait renoncé à un référendum similaire portant sur l'accueil de migrants venus de Calais dans sa commune suite à la décision du tribunal administratif de Grenoble, saisi par le préfet du département, qui avait invalidé le scrutin.   

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 20/10/2016 - 13:10
Consulter le peuple ?
Mais quelle horreur, vous n'y pensez pas ?
Anouman
- 19/10/2016 - 16:47
Justice
Pas étonnant que la justice soit débordée à juger ce genre d'affaires en pagaille. Elle aurait pourtant d'autres choses plus urgentes à faire.
Jean-Benoist
- 19/10/2016 - 16:43
l'état cest a dire machiavel et
Urvoas vont demander aux juges de condamner beziers et son maire parce qui veut organiser un référendum?
Mais dans quel pays vivons nous? S'agit il dune dictature?
a vomir..