En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
François Bayrou mains levées centre Modem Atlantico.fr
Encore heureux...

François Bayrou : "Je ne suis pas un problème pour Alain Juppé"

Publié le 19 octobre 2016
Le maire de Pau et soutien d'Alain Juppé était invité sur RTL. Il s'en est vivement pris à Nicolas Sarkozy.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Pau et soutien d'Alain Juppé était invité sur RTL. Il s'en est vivement pris à Nicolas Sarkozy.

François Bayrou a finalement décidé de se ranger derrière Alain Juppé. Quitte à faire enrager les rivaux de droite qui voit encore en lui celui qui a appelé à voter François Hollande en 2012. "Je ne suis pas un problème pour Alain Juppé, ceux qui me soutiennent sont une chance pour lui", a souligné le président du Modem sur RTL. Alain Juppé offre aujourd'hui à la France une chance de construction de vie politique nouvelle."

Le centriste s'en est pris, une nouvelle fois à Nicolas Sarkozy, notamment pour ses propos sur les horaires des professeurs. "Nicolas Sarkozy dit que les profs travaillent 6 mois par an, c'est une déclaration insultante et insupportable", a-t-il tranché avant de préciser : "Désigner la fonction publique comme étant responsable de nombreux maux, si ce n'est de tous, ne peut susciter que fractures et divisions." Il est d'ailleurs revenu sur les manifestations de policiers. "Je comprends les manifestations de policiers. Elles s'inscrivent dans un malaise général de la fonction publique qui est peu estimée."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

04.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

05.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

06.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

07.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 14:07
Plus de narcissique manipulateur à la présidence!
Ce message est plutôt destiné aux Sarkozystes. 
Sarkozy n'est pas Donald Trump mais on en est pas loin. 
Il a bon nombre de caractéristiques d'un narcissique... et en neuropsychiatrie, les narcissiques sont classés dans la même catégorie que les sociopathes et les psychopathes. 
Pourquoi lui donner une seconde chance alors qu'il a échoué lors de son précédent mandat et que l'offre politique est pléthorique? L'empathie est un meilleur critère pour un politique et le charisme est malheureusement une qualité bien différente de l'empathie. 
Le charisme de Nicolas Sarkozy cache bien son déficit d'empathie. 
Ne vous fiez donc pas au charisme d'un politicien pour effectuer votre choix. 
Il serait salutaire de débusquer et de neutraliser les narcissiques en politique.
zouk
- 19/10/2016 - 15:48
Bayrou
Il a souvent des idées parfaitement justes, mais comment peut-il soutenir aveuglément A. Juppé?
jurgio
- 19/10/2016 - 14:23
Bayrou n'est pas un problème pour Juppé
puisqu'il est un problème pour tout le monde. Cette situation semble lui convenir et le contenter.