En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Ça se corse !
Primaire de droite : un proche de François Hollande aurait écrit une lettre aux électeurs de gauche tentés par Juppé
Publié le 18 octobre 2016
"Tu empêches la gauche d'accéder au second tour", écrit l'auteur courrier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Tu empêches la gauche d'accéder au second tour", écrit l'auteur courrier.

Un proche de François Hollande aurait écrit une lettre destinée aux électeurs de gauche tentés par le vote Juppé à la primaire de droite. Selon BFMTV, qui a pu se procurer ce document, le dessein est de déstabiliser Alain Juppé, favori des sondages.

DOCUMENT BFMTV - L'argumentaire anti-Juppé diffusé par le camp Hollande https://t.co/4KXrYVzBmj pic.twitter.com/dQtZftNsIU

— BFMTV (@BFMTV) 18 octobre 2016

 

"Lettre à un électeur de gauche qui envisage de voter Juppé à la primaire de droite", tel est le titre assez explicite du document. Il émane d'un "fidèle déjà impliqué dans la campagne de 2012" du dirigeant et serait destiné aux élus locaux. Pour le moment, il est impossible de savoir à quelle échelle cette lettre a été diffusée. 

"Tu empêches la gauche d'accéder au second tour"

"Cher électeur de gauche", débute la lettre. "Tu souhaites la victoire de la gauche en 2017. Tu la souhaites tellement que tu es prêt à aller voter Juppé à la primaire de la droite pour éviter Sarkozy. Mais pour que la gauche gagne en 2017, il faut que le candidat de la gauche soit présent au second tour de la présidentielle." "En participant à la primaire de droite, tu valideras un candidat de droite qui appliquera un programme autoritaire et inégalitaire (…) Est-ce bien ton intention ?", s'interroge le courrier. 

"En allant voter, en accroissant le nombre de participants, tu renforces la crédibilité des primaires de la droite donc celui qui en sortira vainqueur. Symétriquement, en voulant éviter le moins pire des candidats de la droite, tu affaiblis le candidat de la gauche et tu empêches la gauche d'accéder au second tour. Ce n'est pas ce que tu veux...", continue-t-il. "Tu renforces le pronostic des sondages qui ne voient qu'un duel entre la droite et l'extrême-droite en 2017. C'est de la prophétie auto-réalisatrice : en adoptant ce comportement, tu risques de le rendre possible", avertit l'auteur de la lettre.  

>>> À lire aussi : Primaire de la droite : 7 candidats dont 6,5 qui "oublient" totalement les vrais défis macro-économiques que doit relever la France

Les attaques fusent 

"Lui Président, ce n'est pas la modernité, ni le renouvellement, c'est une très longue carrière ministérielle, commencée en 1986. Il a été Premier ministre de Jacques Chirac en 1995, il a mis la France dans la rue par sa réforme brutale des retraites.", attaque l'auteur de la lettre. "Les sondages donnent une avance à Juppé mais ils sont peu fiables : l'échantillonnage est restreint", "les débats peuvent modifier les rapports de force", avance le texte. 

Puis, il cogne en rappelant minutieusement les antécédents judiciaires d'Alain Juppé : "Lui Président, ce n'est pas la République exemplaire. [...] Il a été condamné à 14 mois de prison avec sursis et 1 an d’inéligibilité pour prise illégale d'intérêt. [...] Il a été un élément clé d'un système de financement occulte d'emplois au sein du RPR", souligne le courrier.

Enfin, l’argumentaire rappelle que s’il est élu, Alain Juppé appliquera un programme pas moins à droite que celui de ses adversaires à la primaire. La lettre rappelle ainsi qu'il compte augmenter l'âge de départ à la retraire, supprimer l'ISF, et faire passer la durée du travail de 35 à 39 heures. 

"Préserve ton vote pour la primaire de la gauche"

Le texte conclut : "Électeur de gauche, ne t'y trompes pas. L'élégance des mots ne doit pas cacher la violence des propos. [...] Préserve-toi, préserve ton vote pour la primaire de la gauche. C'est là qu'il sera utile et non pas perdu au milieu des voix de la droite."

Pour le moment, ni l'entourage de François Hollande, ni celui d'Alain Juppé n'ont réagi. 

 

 

Vu sur : Lu sur l'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
05.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
06.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
07.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 14:45
Plus de narcissique manipulateur à la présidence!
Ce message est plutôt destiné aux Sarkozystes. 
Sarkozy n'est pas Donald Trump mais on en est pas loin. 
Il a bon nombre de caractéristiques d'un narcissique... et en neuropsychiatrie, les narcissiques sont classés dans la même catégorie que les sociopathes et les psychopathes. 
Pourquoi lui donner une seconde chance alors qu'il a échoué lors de son précédent mandat et que l'offre politique est pléthorique? L'empathie est un meilleur critère pour un politique et le charisme est malheureusement une qualité bien différente de l'empathie. 
Le charisme de Nicolas Sarkozy cache bien son déficit d'empathie. 
Ne vous fiez donc pas au charisme d'un politicien pour effectuer votre choix. 
Débusquer et neutraliser les narcissiques en politique, c’est aussi lutter contre les propagateurs de haine.
Alain Juppé n'est pas un narcissique, par contre, ce "proche de François Hollande" est un sacré manipulateur!
LICOT
- 18/10/2016 - 23:25
et oui!
la connerie sur ce site et d'autres peut-être, mais au moins on finira peut-être à en faire de bons débatteurs! et puis parfois il y a de l'humour et ils sont doués non?
raslacoiffe
- 18/10/2016 - 21:37
A Zen aztec
MoiJe dis que c'est Juppé qui a fait ça pour qu'on dise que c'est Sarko!!! Ca s'arrête où la c.... sur ce site.