En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Atlantico.fr promenade des Anglais Nice attentat 14 juillet 2016
Recueillement

Hommage aux victimes de l'attentat de Nice : "Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale" a estimé François Hollande

Publié le 15 octobre 2016
Le président de la République a également déclaré qu'il fallait "connaître toute la vérité sur ce qui s'est passé".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République a également déclaré qu'il fallait "connaître toute la vérité sur ce qui s'est passé".

L'heure était au recueillement. Sur la colline du Château, un hommage national a été rendu ce samedi aux victimes de l'attentant de Nice, le 14 juillet dernier. Initialement, la cérémonie devait avoir lieu vendredi 14 octobre mais elle a été reportée en raison des conditions météorologiques. Après la lecture d'un texte par un membre d'une famille de victimes, le chanteur Julien Clerc a chanté le titre "Utile".  Les noms des 86 personnes tuées par Mohamed Lahouaiej Bouhlel ont été énumérés et une rose blanche a été déposée pour chacune d'entre elles par des élèves d'un lycée de Nice.

François Hollande était présent (ainsi que des membres du gouvernement et de nombreux responsables politiques parmi lesquels Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou Marine Le Pen) et a prononcé un discours. Saluant "avec émotion les familles qui ont été frappées dans leur coeur et leur chair" le 14 juillet dernier qui devait pourtant être "une joie" et qui fut finalement "un enfer", il a dénoncé "la visée monstrueuse "des terroristes, qui est de "susciter la peur pour alimenter la méfiance et la stigmatisation". Il a ajouté : "Je sais que je peux compter sur chaque Française, chaque Français, pour être vigilant face au risque" estimant que "ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale".

Le président de la République a également assuré lors de son discours que "nous devons connaître toute la vérité sur ce qui s'est passé" le jour du drame, avant d'affirmer "la détermination sans faille pour lutter contre le terrorisme".

La cérémonie intervient alors que l'enquête sur l'attentat se poursuit. Les enquêteurs ont établi que son auteur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien installé à Nice depuis plus de dix ans, avait loué un lourd camion et repéré les lieux les jours précédents. A ce stade, les enquêteurs n'ont pas établi ses liens directs avec le groupe Etat islamique qui a revendiqué l'attentat.

>>>> A lire aussi : Carnage de Nice : la double erreur de François Hollande

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 15:53
Labeliser les politiciens?
Pour éviter, comme cela se présente aux U.S., de focaliser les débats sur des postures, des attitudes ou des comportements au détriment des vraie questions de fond, il faudrait une sorte de "sur-parti" qui garantit le contrôle de la qualité psychiatrique des candidats comme le ferait un label. 
Ce "label" garantirait au citoyen qu’un candidat -quelle que soit sa couleur politique- validé par ce label serait psychologiquement sain. 
Le premier critère serait l'aptitude à l'empathie. 
Un politicien sans empathie n'est intéressé que par lui-même et le pouvoir au prix de n'importe quelle manipulation. 
Les «sans empathie» sont aussi souvent des propagateurs de haine. 
Si l’on pouvait éviter ce genre de personne toxique…
lasenorita
- 16/10/2016 - 14:05
Le quinquennat de Hollande.
Hollande n'a pas réglé les problèmes importants et prioritaires qui intéressent les Français: le chômage et l'insécurité ..Il continue de laisser entrer dans notre pays des musulmans parce que les musulmans sont son électorat au lieu d'expulser toute cette vermine de notre pays voir https://fr.news.yahoo.com/yvelines-flambée-violence-quartier-val-fourré-à-mantes-081300042.html ...ces musulmans qui, le 5 juillet 1962,ont assassiné 5.000 ''civils innocents'' dans la ville d'Oran..parce que nos soldats avaient déposé les armes pour respecter les ''accords d'Evian''. .les ''courageux'' fellouzes ont massacré 150.000 Harkis ''désarmés'', enlevé 3.000 civils non-musulmans, etc...et ces massacres n'ont jamais eu de ''commémoration''...
borissm
- 16/10/2016 - 12:14
Les hommages aux victimes, les pleurs,
les bougies, les fleurs, les chansons, les discours, les minutes de silence, les bisous, les "même pas peur" (tu parles), ne sont pas des réponses adaptées. Et à propos de Nice, alors que les politiques s'interrogent (?) sur le système de protection, les Français, eux, se demandent ce que ce Mohamed machin faisait en France.
Et ça, c'est la bonne question. Dont la réponse sera la bonne réponse à tou ce qui précède
.