En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
François Hollande portrait doigt sur la bouche réfléxion doute Atlantico.fr
Mea culpa

"Lâcheté des juges" : François Hollande envoie une lettre d’excuses aux magistrats

Publié le 14 octobre 2016
"Je regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats" écrit-il dans un courrier adressé au Conseil supérieur de la magistrature.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats" écrit-il dans un courrier adressé au Conseil supérieur de la magistrature.

Une affaire qui risque de traîner comme un boulet. Dans le livre Un président ne devrait pas dire ça.., les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme rapportent que le chef de l'Etat aurait déclaré :  "Cette institution, qui est une institution de lâcheté... Parce que c'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique. La justice n'aime pas le politique...".

Souhaitant probablement en finir rapidement avec cette polémique, François Hollande a envoyé un courrier, ce vendredi 14, au Conseil supérieur de la magistrature. Il y exprime ses regrets. Selon lui, ces propos"sont sans rapport avec la réalité de ma pensée comme avec la ligne de conduite et d'action que je me suis fixée comme président de la République, garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire".

Alors que jeudi, les deux plus hauts magistrats de France (le premier président et le procureur général de la Cour de cassation) ont évoqué "une humiliation", le président de la République a voulu appaiser les tensions. "Je regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats dont je mesure, chaque jour, le courage et le dévouement dans la mission difficile qui est la leur".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lafayette 68
- 14/10/2016 - 17:37
Avis du psy
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2016/10/14/35003-20161014ARTFIG00229-francois-hollande-c-est-l-homme-qui-n-a-jamais-voulu-etre-president.php
langue de pivert
- 14/10/2016 - 17:18
Entre fourbes !
Soit il a dit cela. Soit il ne l'a pas dit ! Si il l'a dit pourquoi regrette-t-il de les avoir vexés ? ☺ Il pensait que ça leur ferait plaisir ? Si il ne l'a pas dit les 2 journaleux l'ont berné et manipulé ! Ou bien ce type est complètement schizophrène ! Il les encensait il y a peu ! Quant aux membres du CSM, comme maitre Eloas, dans l'affaire du mur de cons, ils ne pouvaient ignorer qu'ils servaient de prétexte à la Taubira pour gagner du temps et permettre à sa complice François Martres de faire disparaitre la pièce à conviction : le mur des cons ! Soit la Taubira ignoraient que le CSM n'avait pas compétence, et leur devoir était de l'informer, soit ils étaient dans la combine ! La procédure était de faire mettre les scellés sur la pièce du SM et saisir l'IGSJ seule compétente dans cette affaire ! Alors leurs grands airs.....à d'autres !
jc0206
- 14/10/2016 - 16:40
Il va devoir consulter rapidement !
Ces propos sans rapport avec la réalité de ma pensée …. Ose-t-il écrire aux magistrats, avec des regrets mais apparemment sans excuses ! Compte tenu de la liste des propos énoncés aux deux journalistes du Monde ( magistrats, footballeurs, Bygmalion, éliminations ciblées de la DGSE ……, Normal 1er ne serait-il pas atteint de psychose chronique délirante caractérisée par une discordance de la pensée, de la vie émotionnelle et du rapport au monde extérieur ?