En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Atlantico.fr Alain Juppé V de la victoire primaire des Républicains droite
Échiquier
Primaire de la droite et du centre : l'UDI appelle à voter pour Alain Juppé
Publié le 12 octobre 2016
600 élus du parti centriste, derrière leur président, annoncent qu'ils soutiendront l'ancien Premier ministre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
600 élus du parti centriste, derrière leur président, annoncent qu'ils soutiendront l'ancien Premier ministre.

L'UDI soutient officiellement Alain Juppé. Dans une tribune publiée dans Le Monde, c'est le président du parti, Jean-Christophe Lagarde, ainsi que quelque 600 élus, dont 18 députés et 27 sénateurs, qui annoncent leur soutien pour l'ancien Premier ministre et actuel maire de Bordeaux. C'est donc un événement politique important, car il met la force d'un parti significatif de la droite et du centre au service de celui qui reste le favori des sondages mais dont la capacité à concrétiser ce soutien reste encore une inconnue.

Cette décision met fin à une incertitude. L'UDI avait claqué la porte de la primaire après avoir échoué à trouvé un accord pour y participer, et Jean-Christophe Lagarde avait un moment évoqué l'idée d'une collaboration avec Emmanuel Macron. 

"Notre engagement collectif est guidé par deux exigences essentielles : d’une part, un socle programmatique partagé et, d’autre part, un positionnement politique clair pour construire une nouvelle majorité", déclame la tribune. Le candidat que cherche l'UDI doit "être en capacité d’entreprendre des réformes structurelles", "édifier une nouvelle et large majorité de tous ceux qui croient au progrès de l’homme et de la société" et "pouvoir mettre en œuvre les conditions d’une véritable recomposition politique."

En somme, "nous, élus de l’UDI, avons décidé d’apporter notre soutien à Alain Juppé. Comme nous, il incarne la force de l’optimisme nécessaire à toute évolution, la force du mouvement, de la réconciliation et du courage."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
06.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 17:37
Labeliser les politiciens?
Pour éviter, comme cela se présente aux U.S., de focaliser les débats sur des postures, des attitudes ou des comportements au détriment des vraie questions de fond, il faudrait une sorte de "sur-parti" qui garantit le contrôle de la qualité psychiatrique des candidats comme le ferait un label. 
Ce "label" garantirait au citoyen qu’un candidat -quelle que soit sa couleur politique- validé par ce label serait psychologiquement sain. 
Le premier critère serait l'aptitude à l'empathie. 
Un politicien sans empathie n'est intéressé que par lui-même et le pouvoir au prix de n'importe quelle manipulation. 
Les «sans empathie» sont souvent des propagateurs de haine. 
Ils sont aussi souvent attirés par la complosphère. 
Si l’on pouvait éviter ce genre de personne toxique…
Jean-Benoist
- 13/10/2016 - 00:04
évolution?
De quoi sagit il pour lUdi de lagarde?
Les électeurs veulent un changement radical pour relever la france et ce nest pas avec ali Juppé bayrou le traitre, et consorts des adeptes du consensus mou, que le pays va s'en sortir
jurgio
- 12/10/2016 - 23:36
La fameuse machine à perdre
est remise en marche ! Avec Hollande, on n'a pas eu assez de socialisme mais avec Juppé, on sera bien mieux servi.