En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

Zidane et Materazzi, qui ne s'étaient pas revus depuis 2006, se retrouvés par hasard et ont discuté...

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 35 min 5 sec
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 1 heure 1 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 6 heures 25 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 7 heures 5 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 21 heures 32 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 44 min 12 sec
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 2 heures 13 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 3 heures 45 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 5 heures 24 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 7 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Polémique

Guéant assure qu'il ne visait pas les musulmans français

Publié le 07 février 2012
C'est ce qu'il a expliqué dans une lettre adressée au président du CFCM, Mohammed Moussaoui.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce qu'il a expliqué dans une lettre adressée au président du CFCM, Mohammed Moussaoui.

[Mis à jour le 7 janvier à 14h]

Dans une lettre adressée au Conseil français du culte musulman (CFCM), Claude Guéant a assuré que ses propos ne visaient pas les musulmans français.

"Mon propos de bon sens et d'évidence ne visait aucune culture en particulier, ni nos concitoyens de confession musulmane qui respectent et adhèrent pleinement aux valeurs de la République, et dont la République respecte et protège les croyances", précise le courrier de Claude Guéant adressé à Mohammed Moussaoui, président du CFCM.

[Mis à jour le 06/02/2012 à 18h]

Selon Nicolas Sarkozy, les propos tenus par Claude Guéant sur les civilisations sont empreints "de bon sens". Pour le président français, "c'est une polémique ridicule. Une civilisation ou un régime politique où les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes droits n'a pas la même valeur".

[Mis à jour le 06/02/2012 à 12h00]

Jean-Pierre Raffarin, a, lui aussi, récusé le terme de "civilisation", et déclaré que Claude Guéant était "meilleur ministre qu'ethnologue". Un avis que ne partagerait pas Claude Levi-Strauss, comme le fait remarquer le blogueur Vivien Hoch sur Intinerarium.

Il raconte que, bien que dénonçant l’ethnocentrisme de toute civilisation à se croire centre du monde dans sa conférence de 1952 à l’UNESCO, l'anthropologue prononce vingt ans plus tard une autre conférence, Race et histoire, où il affirme qu’"il n’est nullement coupable de placer une manière de vivre ou de penser au-dessus des autres. (…) Cela peut même représenter le prix à payer pour que les systèmes de valeurs de chaque famille spirituelle ou communauté se conservent…" Vivien Hoch s'interroge : "Peut-on suspecter Claude Lévi-Strauss de “supériorisme”, de “frontnationalisation” (sic. pour les réactions socialistes) ? Non. Car il est question pour lui de montrer que la civilisation européenne doit se comprendre comme une civilisation parmi d’autres, qui peut être défendue comme les autres se défendent." (Ci dessous, la vidéo de Jean-Pierre Raffarin)


« Claude Guéant est meilleur ministre... par FranceInfo

 

[Mis à jour le 06/02/2012 à 6h00]

La majorité fait bloc

Pour autant, la droite ne désarme pas et contre-attaque en masse. Alain Juppé a pris ses distances dimanche en regrettant l’utilisation du terme "civilisation". Invité de BFMTV2012/RMC/Le Point, le ministre des Affaires étrangères a fait valoir que Guéant, un "vrai républicain", avait "voulu dire que toutes les idées, tous les systèmes politiques ne se valent pas". "Il a bien raison, nous sommes attachés à des valeurs fondamentales, d’égalité", a ajouté le ministre. "Face aux printemps arabes, j’ai marqué ma ligne rouge", à savoir le respect des principes d’égalité et de démocratie, a poursuivi Juppé. "Je reconnais que le mot de civilisation peut prêter à confusion car il a une profondeur historique qui est assez différente (de celles des systèmes politiques, ndlr)", a dit Juppé. "Il faut éviter à tout prix le choc des civilisations. Il n’y a que le dialogue et l’échange qui peuvent être porteurs de progrès", a-t-il dit. "Il y a des sensibilités différentes, très différentes à gauche, différentes à droite. Sur le fond il n’y a absolument aucun doute, Claude Guéant est un républicain qui partage et respecte les valeurs qui sont les miennes", a-t-il dit.

Mais à cette exception près, tout l'UMP défend Guéant. Le ministre du Travail Xavier Bertrand a trouvé dimanche "surprenant" que les déclarations de Claude Guéant sur les civilisations "fassent polémique". "Tyrannie ou démocratie? Votre choix est fait, comme moi, évidemment. Civilisation de progrès plus que civilisation de régression? Vous pensez comme moi. Une civilisation qui revient en arrière alors que toute l’histoire des peuples, toute l’histoire du monde va vers le progrès, les droits de l’homme, l’émancipation de la femme. C’est surprenant que ça fasse polémique", a déclaré Bertrand, lors du Grand entretien RCJ. Pour lui, "il faut raison garder, les choses ont été précisées par le cabinet de Claude Guéant et la phrase si on cherche à la sortir de son contexte pour faire de la polémique c’est que M. (Harlem) Désir a une idée dernière la tête".

Pour le ministre de la Défense, Gérard Longuet, cette phrase "est intéressante dans son contexte". "Dire que le respect de la personne, dire que le refus de la violence, dire que le refus de la peine de mort par exemple hiérarchisent des comportements, des cultures, des civilisations me paraît d’une banalité totale", a-t-il poursuivi dimanche sur RTL. Pour lui, "si on ne peut même pas dire cela, c’est la censure à tous les étages et à tous les moments de la réflexion". En revanche, a fait valoir Gérard Longuet, "il faut condamner le relativisme qui consiste à dire “tout s’équivaut”". "Tout ne s’équivaut pas, je crois que le respect de la personne, le respect de la femme est un devoir absolu. Or, il y a des sociétés qui ne le respectent pas, il faut savoir, il faut le dire."

Arno Klarsfeld, a estimé que le ministre de l’Intérieur disait "des choses évidentes". "Si la gauche veut faire campagne sur le fait que le racisme ou les talibans valent la civilisation française ou britannique, qu’ils le fassent", s’est agacé Le président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), interviewé par l’AFP. "Je préfère une civilisation qui respecte la liberté de conscience plutôt qu’une civilisation qui massacre les libertés religieuses, a-t-il poursuivi. Je préfère une civilisation où la femme a une place égale à l’homme plutôt qu’une civilisation où l’homme piétine la femme."

Henri Guaino a demandé dimanche que l’on puisse "débatte sans hystérie". "Je suis frappé par l’hystérie permanente qui fait irruption dans tous les débats. On peut être d’accord, on peut être en désaccord (…) Si on pouvait en débattre sans hystérie, sans anathème, sans hurlement inutile, on s’en porterait mieux. M. Guéant est tout sauf un raciste!", a déclaré le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, invité de Dimanche + sur Canal +.

[Publié le 05/02/2012]

La polémique n'en finit pas de rebondir à propos de l'assertion de Claude Guéant sur les "civilisations [qui] ne se [valeraient] pas", samedi 4 février à l'Assemblée nationale. Les réactions politiques sont nombreuses. Le ministre de l'Intérieur, lui, maintient ses propos et les explique tout en dénonçant leur instrumentalisation (vidéo ci-dessous).


Le Ministre de l'Intérieur Claude Guéant était... par rtl-fr

A moins de 80 jours du premier tour de la présidentielle, Claude Guéant a déclenché une vive polémique en déclarant, lors d'un colloque organisé à l'Assemblée nationale par l'association étudiante de droite Uni, que "toutes les civilisations ne se valent pas". Très rapidement, cette phrase du ministre de l'intérieur s'est répandue sur internet après avoir été révélée par le site des étudiants d'une école de journalisme (Fréquence ESJ), provoquant diverses réactions.

Dans son discours, M. Guéant appelait à "protéger notre civilisation" et s'en prend à la gauche. "Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas", a déclaré le ministre également chargé de l'immigration. "Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient", a-t-il argumenté, ajoutant : "celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique".

"Cette phrase a été prononcée à l'occasion d'un discours absolument républicain dont tout l'enjeu était de condamner les civilisations qui ne respectent pas la liberté de conscience, la liberté d'expression et l'égalité entre les hommes et les femmes", a fait valoir l'entourage du ministre.

Ce dimanche, Claude Guéant est revenu sur ses propos sur RTL en affirmant qu’il «ne regrette pas» sa déclaration "mais [qu'il] regrette que certains à gauche continuent à extraire des petites phrases de leur contexte et enlèvent ainsi la dignité du débat démocratique". (...) Cela veut dire très clairement que, pour nous, tout ne se vaut pas. Pour la gauche, apparemment, si j’en juge par les réactions que j’ai entendues ce matin, tout se vaut".

Alors qu'on lui demandait si "notre civilisation était inférieure" à l'époque où les femmes n'avaient pas le droit de vote en France et où la peine de mort n'avait pas encore été abolie, le ministre de l’Intérieur a répondu: "Je dis très clairement qu’elle était inférieure à ce qu’elle est aujourd’hui".

A gauche, des réactions indignées

Claude Bartolone, député PS, a notamment déclaré dimanche dans un communiqué: "Les mots choisis font froid dans le dos. Il est pathétique de voir un ministre de la République faire les poubelles des Le Pen pour ramasser quelques voix. En temps de fragilité sociale, il est des mots avec lesquels on ne joue pas."

Jean-Christophe Cambadélis, député PS, réagit sur son blog: "De tous temps, sous le Monsieur Guéant, aimable, affable, de commerce agréable, bout un idéologue d’une droite dure décomplexée (…) Arrêtons de dire qu’il drague les voix du FN (….) Il n’avait pas l’intention de lancer un appel. C’est bien pire, c’est ce que Monsieur Guéant pense. (…) Il s’agit au travers d’un glissement sémantique, apparemment anodin, de stigmatiser sous le vocable +civilisation+, l’Islam censé être inférieur… C’est le lointain échos du discours de Dakar. C’est le différentialisme culturel cher à la Nouvelle droite (…)"

Bernard Cazeneuve, député PS et porte-parole de François Hollande, dénonce dans un communiqué: "Théoriser le conflit des civilisations, c’est diviser et abaisser la République (…) Claude Guéant révèle une fois encore la dérive d’une droite en perdition, prête à tous les abandons pour préempter le fonds de commerce du Front National. L’amour de la démocratie et de la liberté doit interdire à tout républicain d’établir une quelconque hiérarchie dans l’humanité."

Les jeunes socialistes se sont, eux, fendus d'un communiqué. "Claude Guéant se range dans la catégorie de ceux qui différencient et hiérarchisent les hommes, permettant le basculement vers un véritable racisme culturel", assurent les  jeunes pousses PS. "Dakar, Grenoble, les campus UMP et maintenant les conventions de l’Uni, la surenchère permanente, dans la division et la haine de l’autre, est écœurante."

De son côté, Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe-Ecologie Les Verts, évoque un "retour en arrière de trois siècles".

Harlem Désir le numéro 2 du PS y a vu les propos pitoyables d'un ministre contraint de devenir rabatteur de voix FN, et Ségolène Royal un dérapage contrôlé qui porte atteinte à l'image de la France. Ci-dessous, des réactions en vidéo.

 


Pour Claude Guéant, "toutes les civilisations ne... par BFMTV



Ségolène Royal invitée du "12/13 Dimanche" sur Fr3 par segolene-royal

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

Zidane et Materazzi, qui ne s'étaient pas revus depuis 2006, se retrouvés par hasard et ont discuté...

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (71)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ogo
- 07/02/2012 - 21:09
Sans déconner...
C'est certain, Guéantounet ne s'en est pas pris à la religion musulmane! Mais qu'est-ce que nous sommes mauvaises langues, pernicieux et suspicieux! Non il est évident que lorsque le génie de la Place Beauvau tenait son funeste propos, il parlait de la civilisation auvergnate!
C'est dingue ce que les musulmans sont paranoïaques et susceptibles quand même...
Tuffgong
- 07/02/2012 - 16:10
Atlantico, information ou propagande gouvernementale???
guéant ce matin sur canal+:
"Je réponds que pour moi, ce qui est en cause, c'est la religion musulmane."
Vous avez CURIEUSEMENT oublié cette citation dans votre mise à jour de 14h...
venant d'un site aussi objectif que le votre ça ne peut pas etre intentionnel.
On est plus dans la propagande que dans l'info
ISABLEUE
- 07/02/2012 - 16:05
et en PS (post criptum) :
qui se sent morveux se mouche ...
ha ha ha